Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

L’Empire Brisé, tome 1 : Le Prince écorché de Mark Lawrence

Titre Original : Prince of thorns
Date de sortie :  2012
Éditeurs : Bragelonne – Milady – Ace
Nombre de pages : 382
Résumé :

A treize ans il est le chef d’une bande de hors-la-loi sanguinaires. Il a décidé qu’à quinze ans, il serait roi. L’heure est venue pour le prince Jorg Ancrath de regagner le château qu’il avait quitté sans un regard en arrière, et de s’emparer de ce qui lui revient de droit. Depuis le jour où il fut contraint d’assister au massacre de sa mère et de son frère, il avance porté par sa fureur. Il n’a plus rien à perdre. Mais, de retour à la cour de son père, c’est la traîtrise qui l’accueille. La traîtrise et la magie noire. Or le jeune Jorg ne craint ni les vivants ni les morts. Animé d’une volonté farouche, il va affronter des ennemis dont il n’imagine même pas les pouvoirs. Car tous ceux qui ont pris l’épée doivent périr par l’épée.

Avis de Lianne

Une lecture sympathique, je suis vraiment intriguée.

Au premier abord, au vu du résumé et du thème, une garçon qui passe à l’age adulte, une histoire de revanche, on pourrait se dire qu’on a déjà lu ce type de livre plein de fois, c’est classique.

Mais en fait non pas du tout. L’auteur arrive à retourner ce qui aurait pu être vu et revu en quelque chose de tout à fait nouveau. Et ça m’a vraiment surprise, car j’ai commencé en détestant le livre. J’avais un dégout certain pour les personnages et ce qui se passait, et puis dans la seconde partie, alors qu’on commence à s’habituer à la situation, l’histoire prend une toute autre direction, et le mystère autours de qui manipule qui m’a vraiment intriguée.

Ce livre commence mal, dans le sens ou on commence à se rendre compte que le « héros » du livre n’est pas franchement le genre de gamin qu’on a vraiment envie de suivre. L’ambiance est très sombre, Jorg est vraiment ultra violent, utilisant tout les moyens à sa disposition pour faire passer son message. C’est un gamin sanguinaire, détestable, mais pas comme Joffrey (trône de fer), plus dans le sens ou les seuls sentiments qu’il a en dehors de ses manigances et calculs horribles c’est la colère et la haine. Et que si pour tenir sa bande de mercenaire il faut violer et brûler vivante les filles des paysans qu’ils massacrent, il le fera sans hésiter une seule seconde, se demandant juste si elles hurlaient plus dans la seconde que dans la première. Je dois dire que ça m’a rendu un peu inconfortable, j’ai du recommencer 3 fois ma lecture pour arriver à passer ces passages la.
En plus il a un rapport conflictuel avec la monarchie, d’un coté il les déteste et fait tout pour les choquer, mais d’un autre coté il est vraiment l’un des leurs de par la façon qu’il a de diriger sa troupe, et la façon de se croire au dessus de tout le monde. Mais pas dans le sens ou il dénigre les autres, mais dans le sens ou il a une espèce de distance par rapport à tous les autres personnages et qu’il les prend de haut dans sa façon de parler et de regarder le monde.

C’est vraiment un gamin effrayant, il est sans peur, pas du tout du genre à reculer quelque soit l’affront, et il a 13 ans, cette petite merde (ouaip désolé il fallait que ça sorte). D’un coté j’ai un espèce de respect pour lui, il est à la tête d’une bande de mercenaires bien tarés et il les tiens tous dans sa main, même les pires crétins féroces du lot.

Au final c’est difficile de croire qu’il ai vraiment cet age la. Si on ne m’avait rien dit je l’aurais facilement imaginé entre 16 et 25 ans. La terrible perte qu’il a vécu à 10 an l’a marqué, et même pire que ça, je dirais que ça l’a façonné, d’enfant il est passé à adulte en quelques heures et un adulte sans la moindre pitié. Principalement à cause de son père qui est un bloc de pierre insensible de son coté aussi. Pour qui la seule chose qui compte est la politique, et ou tous les être humains ont un prix (un vrai prix, pas une valeur).

Une petite citation en VO pour les amateurs :

“When they killed him [his brother], Mother wouldn’t hold her peace, so they slit her throat. I was stupid then, being only nine, and I fought to save them both. But the thorns held me tight. I’ve learned to appreciate thorns since. The thorns taught me the game. They let me understand what all those grim and serious men who’ve fought the Hundred War have yet to learn. You can only win the game when you understand that it IS a game. Let a man play chess, and tell him that every pawn is his friend. Let him think both bishops holy. Let him remember happy days in the shadows of his castles. Let him love his queen. Watch him loose them all.”

Après le récit change dans la seconde partie du roman, on sors du travail de mercenaire pour aller dans des missions plus importantes. Et c’est la que je suis passé du mode « mais … quoi …que …c’est que ça? omg » à un autre mode ou d’un coup mon intérêt est remonté en flèche pour essayer de comprendre ce qu’il y avait la dessous.
Déjà j’ai adoré le fait qu’on passe de fantasy a post-apocalyptique, j’ai adoré les descriptions qu’il fait des Bâtisseurs et j’ai trouvé fascinant le fait d’essayer de comprendre de quel type de lieu il avait du s’agir avant, même si ce n’est qu’un détail au final sur la totalité de l’histoire.

Jorg passe en fait petit à petit du petit con qu’on a envie de buter au héros incompris, déjà il le disait au tout début qu’il voulait devenir empereur parce qu’il en avait marre des guerres stupides entres petits seigneurs qui provoquent des catastrophes comme celle qu’il a vécu étant enfant. Mais son discours était un peu passé inaperçu au milieu de tout ce qui se passe à se moment la. 
Bon c’est sur que je ne ressent pas vraiment de l’amour pour ce personnage même à la fin, mais maintenant je peux dire que je le comprend. Il a réagit en gamin, ce qu’il était, on lui a ouvert une porte et il s’y est engouffré. Il a tout pris au mot de façon arbitraire, sans le coté nuancé que peuvent comprendre les adultes.  
15/20

12 commentaires sur “L’Empire Brisé, tome 1 : Le Prince écorché de Mark Lawrence

Ajouter un commentaire

  1. je ne pense pas apprécier cette lecture ! rien qu'à la lecture de ta chronique le personne ne m'attire aucune affection donc la lecture serait difficile 😦

    J’aime

  2. Tout pareil !! Le début a été laborieux et j'étais mal à l'aise devant certains trucs, mais arrivé à la deuxième partie du livre j'ai été un peu plus prise par le côté post-apo ! 😀

    J’aime

  3. Ouah ! Si je n'avais lu que le début de ta chronique ou du livre, je pense que j'aurais passé mon chemin. Mais tout ce que tu dis montre qu'il y a vraiment un travail de fait par l'auteur. C'est ma WL qui va pas être contente ^^ Merci pour cette belle chronique 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :