The Paper Magician de Charlie N. Holmberg

Titre Original : The Paper Magician
Année de sortie : 2016
Éditeur : AmazonCrossing
Nombre de pages : 221
Résumé :
C’est le cœur brisé que Ceony Twill, 19 ans, débarque chez le magicien Emery Thane. Sortie major de sa promotion à l’école Tagis Praff, elle se voit contrainte d’embrasser la magie du papier, elle qui rêvait de travailler le métal. Or une fois qu’elle sera liée au papier, matériau qu’elle dédaigne, elle sait que c’est pour le restant de sa vie.

Dès le début de son apprentissage chez l’excentrique mais si charmant Emery, Ceony découvre un monde merveilleux qu’elle ne soupçonnait pas : animer des créatures de papier, donner vie à des récits grâce aux images qui les illustrent, prédire l’avenir… Mais son bonheur se ternit quand elle se trouve confrontée aux dangers de la magie interdite.

Une Exciseuse – pratiquant la magie noire liée à l’élément de chair – attaque le magicien et lui arrache le cœur avant de s’enfuir avec son précieux butin. Pour le sauver, Ceony devra affronter l’horrible sorcière assoiffée de sang et se lancer dans un périlleux périple qui la mènera dans les méandres du cœur de son mentor dont elle va découvrir les lourds secrets.

Mon avis :
J’ai reçu le tome via NetGalley que je remercie de m’avoir fait découvrir cet ouvrage.
La première chose que je ne savais pas en commençant le livre, c’est qu’il est le premier tome d’une trilogie et donc tout n’est pas terminé à la fin de celui ci, logiquement.
Le ton est celui d’un conte, la logique ne rentre pas du tout dans la compréhension de la magie et tout reste très mystérieux.
J’ai adoré l’univers, avec sa magie de papier, vraiment très original et onirique. Ce qui fait que la première partie du roman a été très agréable à lire, et à découvrir.

J’ai aussi bien aimé le duo Ceony / Emery, il y a plein d’humour dans leurs réparties. 

Ceony de son coté évolue pas mal durant le tome, elle commence vraiment pas motivée, elle ne fait aucun effort pour s’intégrer ou pour essayer de montrer de la bonne volonté. Et pourtant quand elle découvre en même temps que le lecture tout ce qu’on peut réaliser avec le papier elle est émerveillée et elle commence vraiment à comprendre l’importance de son travail et des possibilités qui s’ouvrent à elle.
Emery est tout d’abord très mystérieux, il est totalement excentrique et il a le don pour réaliser des merveilles. Ceony ne le comprend pas du tout mais commence vraiment à bien l’accrocher avant que les événements commencent à arriver brutalement.
Maintenant passons aux défauts. Je pense que tout peut être résumé en quelques mots : trop court et problèmes de rythme. 
Ce qui m’a le plus paru bizarre tout d’abord c’est que j’ai vraiment eu l’impression qu’il manquait une partie au tout début. Je pense que si l’auteur avait commencé l’histoire de Ceony avant son arrivée chez Emery, on aurait pu mieux s’attacher au personnage. Parce que résultat au tout début, on a tendance à se dire que Ceony en fait trop et on a du mal à comprendre son aversion pour le papier. En fait il nous manque simplement quelques cartes en mains, et je pense que l’immersion dans le récit aurait pu gagner si on avait rajouté quelques chapitres avant le début pour nous familiariser avec les attentes de la jeune fille. D’où le coté trop court, on aurait largement pu rajouter une 50ène de pages sur cette partie sans affecter l’intérêt du récit.

Pour les problèmes de rythme cela concerne principalement un passage du livre qui pour moi dirait beaucoup trop longtemps. Bon ça peux sembler contradictoire avec ce que je viens de dire avant mais non, Il y a une scène qui dure la moitié du livre, à elle seule, d’un seul bloc.
Bon, au final j’ai plutôt pas mal aimé mais je me suis quand même posé la question de savoir pourquoi ça dirait si longtemps. J’ai eu des passages à vide au milieu ou j’avais vraiment envie de passer la suite rapidement. Surtout que le passage en question est vraiment très onirique, on était dans une ambiance à la Alice au pays des merveilles, ou la logique n’a pas sa place et ou on ne comprend pas la moitié des choses qui s’y passent. Je dois dire que je me suis posé pas mal de questions sur la logique de certains détails pendant ce passage et toutes n’étaient pas à l’avantage du livre.

 Au final je dirais que ce livre n’est pas mauvais et même vraiment très sympa sur certains cotés, mais il aurait mérité une refonte pour être plus cohérent dans son rythme et gommer les défauts actuels. Je pense que je prendrais surement la suite pour voir parce que l’univers est vraiment plein de potentiel !

14/20

Challenge :

8 commentaires sur “The Paper Magician de Charlie N. Holmberg

Ajouter un commentaire

  1. Je suis d'accord avec toi pour le \ »passage\ » un peu long si on parle bien de la même chose il semble pas à sa place mais j'ai envie de croire qu'il a son importance. Comme tu le dit il y a du potentiel espérons que le tome 02 soit un cran supérieur à celui la 😊

    J’aime

Répondre à Hécate Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :