Avis en Vrac #9

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques plus courtes que celles que je fais habituellement.

Ce que veulent les gentlemen
de Caroline Linden
Année de sortie : 2014
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 502
Marcus, duc d’Essex a été piégé par son frère jumeau, David, celui ci c’est marié mais à mis son nom à lui sur les papiers. Il voit donc apparaitre chez lui une jeune femme qu’il ne connait pas, sans doute une appâtée par le gain que représente son titre et sa fortune, une roturière en plus, banale veuve de pasteur. Le voici donc à devoir supporter toutes les rumeurs et médisances associées, lui qui n’avait jamais songé à se marier, souhaitant plus que tout que son frère, lésé par sa naissance, hérite des biens qu’il mérite.
De son coté Hannah ne connaissait même pas l’existence de Marcus avant son mariage, qu’elle n’avait accepté que parce qu’il s’agissait d’un mariage de raison. Elle n’avait pas le choix car le nouveau pasteur arrivait au village et elle n’avait plus de toit pour elle et sa fille. Mais elle n’a pas l’intention de se laisser faire, elle voulait même partir directement.
Seulement voila, ce n’est pas possible car la mère et la sœur des jumeaux se sont précipitées à l’annonce du mariage et Marcus n’a aucunement l’intention de leur révéler ce qu’a fait David car il ne veut surtout pas que celui ci perde les seuls soutient qu’il a. Il convainc donc Hannah de rester avec lui le temps de trouver une excuse valable pour se séparer, lui promettant une maison et une rente une fois l’affaire finie.
Au final je trouve que le premier point négatif de ce livre c’est que Marcus n’est vraiment pas sympathique. Certes il aime son frère, plus que de raison même, mais en dehors de ça il est froid et presque sans cœur. On ressent vraiment une distance par rapport à lui pendant une très grande partie du livre. On ne le voit pas du tout s’ouvrir et c’est ce qui amène à ce qui est à mon avis le second défaut : Je n’ai pas vu venir la romance.
Dans le sens ou il n’y avait rien, sauf une légère attirance de Hannah qui a vite vu derrière le masque de Marcus, mais rien qui indiquait une telle passion très soudaine et qui arrive donc beaucoup trop brutalement.
Un moment ils sont comme des étrangers et le suivant ils ne peuvent plus garder leur vêtements et plein de « je t’aime » .. waou, on se calme quoi.
Résultat un manque de crédibilité pour moi je trouve, même si j’ai été touchée par les personnages et leur situation.

15/20

Métaphysique du Vampire
de Jeanne-A. Debats
Année de sortie : 2015
Éditeur : ActuSF
Nombre de pages : 364
Ce tome est composé d’une novella d’environ 150 pages suivi de 3 nouvelles plus courtes toutes centrées autours d’un personnage que l’on voit évoluer sur plus d’une centaine d’année
 Si j’ai bien aimé la lire, je n’ai pas trouvé que la Novella était exceptionnelle. Enfin disons que le seul point que j’ai vraiment aimé c’est le personnage principal, Navarre. Elle a un plan vraiment très lisse : recherche du coupable suivi de très long combat pour arriver à la fin. Il n’y a pas de retournement de situation non prévisible ni de plus sur ce point.
Navarre par contre est vraiment un personnage à part. Il a un humour et un cynisme extrêmement développé.
L’histoire suis Navarre qui est envoyé par le Vatican en voyage au Bresil pour capturer un ancien Nazi. Par contre j’ai bien aimé les petits clins d’œils comme par exemple la voiture rose avec des étoiles vertes comme dans le film L’Homme de Rio qui était un film que j’adorais étant beaucoup plus jeune xD

La première nouvelle, Lance était vraiment super sympa, c’est ma préféré du recueil. On y suis Navarre qui est envoyé cette fois ci pour réveiller Lancelot qui dors en Avalon pour lui remettre la Lance de Longinus pour qu’il puisse tuer un Dragon réveillé par un petit homme avec une moustache bizarre en 1936 en Allemagne. Rien que le pitch est marrant et j’étais vraiment morte de rire pendant un long moment du duo Lancelot/Navarre, composé du très prude et peureux Lancelot et de l’exubérant et Navarre. Une vrai réussite ^^
La seconde nouvelle, Ovogenèse du vampire était sympa aussi, on voyage dans le temps dans celle ci, pour poursuivre un vampire qu’on connait bien maintenant pour ceux qui ont lu Testament et Alouette : Herfauges !
L’histoire était sympa vu qu’elle consister à empêcher le vampire de revenir à l’époque de la reine victoria pour en fait son esclave et mettre les vampires au centre du monde.
Quand à la dernière elle sors vraiment du lot car elle se passe dans le futur, et pas juste demain quoi, un futur assez lointain. Navarre doit aller sur une station hors terre pour sauver la futur présidente de la zone et découvrir le coupable car elle a été attaquée.

Donc en gros ce qui en ressors c’est le coté vraiment très sexuel de Navarre ainsi que son humour et sa façon d’avoir toujours un certain recul sur ce qui se passe, blasé quoi en quelque sorte, vraiment excellent ce personnage !

16/20

Stepbrother
de Penelope Ward
Année de sortie : 2016
Éditeur : Hugo & Co
Nombre de pages : 313
Enfin un New Adult que j’ai bien aimé, après plusieurs échecs à la suite, ça fait plaisir. Ce roman a vraiment bien joué son rôle, il n’avait pas les défauts que j’ai trouvé aux précédents, notamment l’excès de sentimentalisme et de drames. En fait ce roman commence par toute une partie ou nos héros sont adolescents. Je ne m’y attendais pas du tout. Elle a duré un bon moment aussi ce n’est pas juste une introduction. Rien qu’en elle même cette partie était excellente, j’ai adoré le jeu entre les deux ado, leur façon de s’asticoter en permanence et la tension qui monte petit à petit. C’était une partie très agréable à lire et très fun.
Ensuite on reprend l’histoire 7 ans après, et on a une nouvelle découverte des deux personnages qui ont évolués dans la vie et sont devenue matures et plus sérieux. Cette partie la, si elle était moins fun que la première était aussi bien sympa.
Il y a juste un passage que j’ai trouvé redondant, bien que sentimentalement chargé. Je comprend l’intérêt de reprendre les passages vues par un autre personnage mais pour moi la répétition mot à mot de toutes les conversations sans aucun changement était un peu du remplissage.
En dehors de ce passage j’ai trouvé ma lecture vraiment très sympa, le livre m’a vraiment permis de me changer les idées entre deux autres lectures plus sérieuse, c’était exactement ce que j’en attendais.

16/20

October Daye, book 4 : Late Eclipses
de Seanan McGuire
Année de sortie : 2011
Éditeur : Daw
Nombre de pages : 372
Enfin une vrai réussite pour ce tome !
C’est le premier tome de la série ou on reprend vraiment l’intrigue principale, celle qui nous etait expliquée comme contexte au tout début du premier tome et qui était ensuite mise de coté pendant les tomes suivants.
La vie de Toby est menacée lors que toutes les personnes qui lui sont alliées se retrouvent mystérieusement touchées par la maladie, et d’autant plus qu’elle commence elle même à devenir la suspecte !
En fait Toby est la cible de beaucoup de personnes, certaines juste parce qu’elle existe et qu’ils n’aiment pas sa mère, d’autres parce qu’elle est toujours au centre des problèmes de la région de par son métier (enquêtrice) et donc aussi parce que lors qu’elle était ciblée il y a eu des victimes collatérales …
Niveau contexte il faut savoir que les Fae sont éternels, et qu’ils détestent la mort, d’ailleurs elle n’arrive normalement jamais chez eux, c’est un terme alien pour eux. Donc quand ils y sont confrontés ils ne savent pas comment réagir, et quand Toby arrive et remue la boue pour essayer de trouver les coupable c’est sur elle que retombent les mauvaises ondes. Parce que ce n’est pas quelque chose qui se fait normalement. Ils préfèrent juste condamner le coupable idéal le plus rapidement possible, profitant pour se débarrasser d’un rival que personne ne regrettera et puis oublier au plus vite que cette mort est arrivée. Mais Toby avec ses méthodes humaines modifie tout, et les empêchent de se voiler la face sans compter le changement que ça apporte, un autre point que les Fae n’aiment pas du tout !
Résultat malgré le fait qu’elle fait les choses de façon juste et qu’elle trouve les vrai coupables, les fae des cours supérieurs la détestent et donc quand ses amis sont ciblés, elle est la seule personne qui les lient et donc fait office de suspect principal. 
Je ne vous en dirait pas plus sur l’intrigue qui est en fait vraiment complexe et sur de multiples niveaux.
J’ai adoré ce tome parce qu’on entre vraiment dans la politique des fae, et surtout parce c’est un tome de révélations sur qui est Toby, pourquoi elle est différente etc … En fait c’est surtout de nouvelles questions qui se posent à la fin, on a ouvert de portes qui se cachaient bien et on a donc de nouvelles pistes à explorer dans les tomes suivants. C’est donc génial au niveau background et intrigue principale !
J’ai vraiment hâte de lire la suite maintenant !
17/20
Challenge

4 commentaires sur “Avis en Vrac #9

Ajouter un commentaire

  1. J'avais aussi apprécié le personnage de Navarre de la Métaphysique des Vampires. Je trouvais qu'il avait un côté cynique bien plaisant, du coup le livre s'est lu tout seul en une après-midi =)Et comme Cassie, je crois que je vais faire comme toi, mettre plusieurs avis sur un même billet parce que je m'en sors plus… (vive les livres de cours ! ^^)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :