Avis en Vrac #15

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques dans un seul billet !

 October Daye, book 7 : Chimes at Midnight
de Seanan McGuire
Année de sortie : 2013
Éditeur : DAW
Nombre de pages : 346
L’histoire principale reprend ses droits avec ce tome magistral qui relance tout le contexte de la série ! Génial une fois de plus.

Décidément on y va fort cette fois ci. Toby enquête sur un trafic de substance dangereuse qui tue les changeling. Alors qu’elle reporte le fait à sa reine dans l’espoir que celle ci l’autorise à trouver les coupables, elle s’aperçoit que c’est celle la même qui est à l’origine du mal ! Et comme la reine ne l’a jamais aimée elle décide que cette demande est la goute d’eau qui fait déborder le vase et elle donne quelques jours à Toby pour débarrasser le plancher avant d’être bannie définitivement du territoire.
Toby se retrouve bloquée car elle n’a nulle part ou aller vu qu’elle a vécu toute sa vie ici. Alors qu’elle demande de l’aide elle découvre un « secret » très mal gardé : en fait la reine actuelle n’est pas la vrai descendante de l’ancien roi, elle a juste prit le pouvoir au bon moment et personne ne l’a jamais remise en cause car elle a apporté l’ordre à un moment très troublé.
Toby a maintenant la solution à son problème …. mais comment destituer une reine ? C’est une grande question qui va donc se poser dans ce tome.

En fait ce que j’aime dans le personnage de Toby c’est qu’elle a beau être impliquée dans pas mal d’aventures, elle n’est pas sure d’elle ni parfaite. C’est un personnage très humain en fait, très consciente de sa vrai puissance. Elle est même assez faible du coté de la dépression, comme c’est arrivé plusieurs fois dans la série (mais pas dans ce tome). Et en ce point elle me touche pas mal, j’ai tendance à réagir comme elle en fait, ça me semble vraiment réaliste. Plus je lis cette série et plus je l’apprécie en tant que personne.
La relation Tybalt – Toby est bien campée aussi, ils sont mignons et surtout fiou, il n’y a pas de scène de popotin (oui je commence à apprécier ça maintenant que j’ai eu des surdoses dans d’autres séries xD)

L’histoire de ce tome est endiablée, ça part dans tous les sens et à toute allure. Tout en étant très clair, dans le sens ou on n’est pas perdu, c’est très varié mais pas sans but.
J’aime la façon de présenter la royauté fae, ils ont un air d’inaccessible en fait, pour Toby la reine fait figure de déesse, au niveau de sa puissance, bien qu’elle ne l’aime pas.

En bref j’ai adoré ce tome, je ne trouve pas de défauts vraiment importants qui auraient pu baisser la qualité de la lecture, certes cette série n’est pas parfaite, elles ne le sont jamais (surtout sur le long terme comme ça, il faut arriver à se renouveler tout le temps) mais l’auteur arrive vraiment à nous faire passer un excellent moment à chaque tome.

17/20

Les Loups de Riverdance, tome 3 : Logan
de H.V. Gavriel
Année de sortie : 2016
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 576
Logan est un garde de la Meute. Mais comme c’est un ancien solitaire qui a un peu de mal à s’intégrer, malgré son travail sérieux et ses responsabilités grandissante son statut n’est toujours pas reconnu.
Le monde surnaturel est en ébullition après la mort suspecte de 3 conseillers, justement ceux qui étaient contre l’implantation sur le sol américain de la nouvelle et mystérieuse espèce en provenance d’Asie : les dragons. La meute et son allié, le nid de vampire le plus proche décident d’envoyer un lieutenant chacun en équipe pour s’occuper d’enquêter sur l’affaire vu qu’apparemment la garde du conseil ne s’en sors pas.
Logan se voit sont devoir faire une longue enquête avec Dimitri, son amant vampire, alors que leur relation doit absolument rester secrète (car si les deux espèces se supportent, ils ne se lient pas plus que ça). C’est donc à la fois un bonheur pour les deux hommes qui renforcent leur liaison mais très dangereux pour eux, même en excluant les dangers propres à l’affaire qu’ils doivent résoudre.

J’ai trouvé que la tournure enquête / politique de ce tome était vraiment sympa, ça nous donne vraiment une image beaucoup plus précise des surnaturels du monde même si comme je l’ai dis avant ça me semble encore un chouilla trop civilisé et j’aurais préféré un coté plus mature et effrayant comme dans le premier tome.
Le personnage de Logan change aussi des autres, franchement je n’ai pas eu l’impression d’être déjà tombé sur ce stéréotype de personnage, c’est assez original pour le coup.

Par contre pour moi au niveau « romance » ce tome m’a moins intéressé que le précédent, certes j’aime l’idée que chaque livre de la série suis un schéma propre et n’est pas un copier coller de la précédente, mais résultat j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de popotin, et surtout depuis le début. En fait on tombe vraiment dans le mauvais coté que j’avais reproché au tome 4 des gardiens de l’éternité juste avant mais coté cul à la place du coté love, c’est *scène de popotin* blabla *scène de popotin* blabla *scène de popotin* blabla … tout du long, et ça fait trop trop trop pour moi, vraiment overdose la. Heureusement je commence à maîtriser l’art du zappage de page et ce n’est jamais très long non plus (on est pas sur des pages) mais c’est un peu ce qui m’a saoulée.

Donc en gros d’un coté je suis satisfaite, et je trouve que la série va dans le bon sens, de l’autre les défauts m’ont un peu refroidie, mitigée quoi.

15/20

Glamourist Histories, book 1: Shades of Milk and Honey
de Mary Robinette Kowal
Année de sortie : 2011
Éditeur : Tor Books
Nombre de pages : 320
Une romance historique avec une touche de magie très sympa !
On est vraiment dans la romance historique classique, rien de très nouveau la dessus mais le coté glamour et magie lui donnait un coté poétique que j’ai beaucoup aimé.
Nous sommes dans une romance qui se déroule pendant la période appelée Régence en Angleterre, donc au début du 19ième siècle.

Jane Ellsworth est une jeune femme qui a plus ou moins perdu tout espoir de trouver un mari convenable, car elle a atteint l’age canonique de 28 ans sans qu’aucune proposition n’arrive. Elle a une petite soeur Melody, tout juste 18 ans, qui est totalement l’inverse d’elle. La ou Jane n’a aucune grâce et ou son seul avantage est une maitrise naturelle du glamour, la magie que la haut société adore pour décorer ses maisons et autres fêtes toutes plus folles les unes que les autres, Melody elle est la coqueluche de tout ses Messieurs tant sa beauté est lumineuse. Malheureusement pour elle par contre Melody ne maitrise pas du tout le Glamour, et elle ressent énormément sa sœur pour cela. Elle la jalouse et ne supporte pas le peu d’attention que celle ci arrive a obtenir grâce à son don.

Lors qu’une famille du voisinage embauche un maitre du glamour pour redonner du punch à leurs événements sociaux, la faille entre Jane et Melody va s’accroitre énormément du fait que le maitre en question remarque bien vite le talent de Jane, au grand désespoir de sa sœur, pourtant courtisée par d’autres jeunes hommes, et qui va tout faire pour reporter l’attention sur elle.

En fait cette histoire est largement plus une histoire de famille et de relations tendues que c’est une romance. La coté romantique n’apparait vraiment que dans les toutes dernières pages.
J’ai bien aimé le style d’écriture, c’est à la fois bien marqué tout en n’étant pas du tout lourd et difficile à lire.

Quand aux personnage j’ai bien aimé Jane, elle a une dose de patience assez importante quand il s’agit de sa soeur adorée, mais j’avoue avoir été énervée plus d’une fois quand elle minimisait à chaque fois les agissements de cette enfant gâtée qui voudrait être la seule et parfaite en tout. Vous l’avez comprit à mon résumé, je n’ai pas vraiment aimé Melody, bon certes elle est très jeune et naïve mais elle est aussi très gâtée et sans pitié pour les autres. Du moins vraiment égoïste même si ça a été un plaisir de voir son personnage évoluer et se rendre compte de l’énormité de ces erreurs.
Au final j’ai bien aimé ma lecture, bon ce n’est pas non plus un coup de cœur mais c’était bien sympa et agréable à lire !
16/20
 Manwhore
de Katy Evans
Année de sortie : 2015
Éditeur : Gallery Books
Nombre de pages : 338
Cette New Romance est certes très classique mais elle marche relativement bien, et m’a fait passé un bon moment de lecture.

Malcolm Saint est un self made man, il vient certes d’une famille très connue et très riche mais son père le déteste et il donc tout ce qu’il a réussi dans la vie c’est par lui même, fascinant tout le monde sur son passage. A tel point que le surnom que lui donnent les journaux à scandale est « Manwhore ».
Rachel est une jeune journaliste qui a encore toutes ses croyances. Malgré le fait qu’elle travaille depuis peu dans ce journal pas très bien coté, elle adore écrire et veut vraiment en faire sa vie, elle est engagée dans de nombreuses associations caritatives et a une vie bien remplie.
Un jour sa chef la convoque et lui dit que sa dernière chance pour que le journal ou elle travaille et ses dizaines de journaliste se retrouvent pas au chômage est de faire un gros coup. Et justement elle souhaite que Rachel enquête sur Malcolm Saint. Elle la charge de le suivre à la trace et de s’en approcher pour trouver LE détails que personne ne connaissait et en faire le centre de son article qui sera à la une d’un prochain numéro.

La suite est une histoire très classique tel qu’on se l’imagine, les deux vont tombés amoureux, ou du moins Rachel vu qu’on ne suis qu’elle de tout le roman et elle va devoir se remettre en cause. Elle découvre un homme bien différent de ce qu’elle imaginait, un homme cultivé, gentil, et très secret malgré sa « vitrine » publique. Rachel va devoir choisir entre lui et l’avenir de ses amis et collègues.

En fait ce qui rend ce roman particulièrement efficace c’est vraiment ses personnages. J’ai tout de suite accroché. J’aime bien le fait que Malcolm ne soit pas un rentre dedans en ce qui concerne Rachel, il y va doucement pour ne pas l’effrayer, il ne force jamais sa présence et il ne la harcèle pas.
En gros il est vraiment tout l’inverse d’un personnage à la Grey quoi.

Le personnage a pourtant autant de failles que l’autre mais il a une autre façon de les gérer.
En fait tout sonne juste dans ce livre.

Je pense que je prendrais vraiment plaisir à lire la suite (car oui il s’agit d’une histoire en plusieurs tomes et pas d’une série ou chaque tome suis des personnages différents)

16/20

Challenges :

6 commentaires sur “Avis en Vrac #15

Ajouter un commentaire

  1. « *scène de popotin* blabla *scène de popotin* blabla *scène de popotin* » ahah, j'adooore ! :DD c'est tellement ça ! et visiblement, c'est un schéma assez récurrent chez les bit-lit de Milady… heureusement que certains savent doser ! 😀 ( roh et je viens de voir la semaine que tu as passée… je suis encore jalouse !! ça devrait être interdit de lire autant et aussi bien en une semaine ! XD ) Bonnes lectures à toi ! 😛 ♥

    J'aime

  2. Je n'ai lu aucun de ses livres, mais Glamourist Histories me fait de l'oeil (beaucoup pour sa couverture je l'avoue), sauf que je ne suis pas sûre de réussir à lire en anglais (d'avoir la patience, en fait).

    J'aime

  3. Oui heureusement que certains savent doser, d'ailleurs le tome précédent de cette série était dans ce cas, mais il y a un certain schéma ou suivant comment les personnages se rencontrent on tombe la dessus et ça devient un peu lourd xD Merci =)

    J'aime

  4. Il était relativement sympa et je l'ai aussi choisi pour sa couverture 😛 J'avoue xDC'est vrai que quand on est pas encore habitué ça prend du temps de lire en VO, moi ça va j'en suis à ma 3ième année et donc maintenant j'y arrive sans souci ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :