Avis en Vrac #21

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques dans un seul billet !

La danse hésitante des flocons de neige
de Sarah Morgan
Année de sortie : 2014
Éditeur : Harlequin
Nombre de pages : 473
 Une lecture très sympathique et de saison en plus !
Kayla Green déteste la période de Noël, alors quand lui vient un projet de dernière minute à son boulot qui consiste à assurer la promotion d’une petite station de ski, le tout dans un bungalow éloigné de tout, elle saute sur l’occasion de s’éloigner de la fête permanente qu’est Manhattan en cette saison.
Elle fait donc la connaissance du propriétaire des lieux, Jackson O’Neil et de sa turbulente famille pour qui Noël est le meilleur moment de l’année. Sans parler de ses hauts talons et ses vêtements pas du tout adaptés … Décidément, elle a mal fait son choix et la cohabitation va se révéler difficile !
Kayla m’a bien fait rire, elle est tellement coincée au début. Et pas forcement dans le mauvais sens, on la comprend ! Mais le contraste entre elle et la famille O’Neil est vraiment super frappant. 
C’est vrai qu’il y des moments ou j’aurais aimé la secouer, lui dire que ce n’est pas parce qu’on a eu une mauvais expérience qu’il faut vraiment tout couper d’un coup, de ne pas être aussi rigide, mais vu qu’on est dans sa tête j’ai moins ressentit ce besoin que si par exemple elle avait été un personnage secondaire, j’étais solidaire avec elle. 
La romance est vraiment pleine de bons sentiments mais pas de façon lourde ou gnangnan, non pas du tout, c’est bien amené, les personnages sont réalistes, pas trop exagérés. J’avais presque l’impression de me retrouver dans ma famille pour Noël, ce qui a forcement joué dans mon appréciation c’est sur. 
Un autre point que j’ai adoré, se sont les paysages. On a vraiment l’impression de se retrouver en pleine foret, dans la neige et c’était excellent, vraiment dans l’ambiance !
En fait tout le décor était vraiment réussi, de la cabane au verglas, au froid, à la station …
Après bien sur ça reste un romance classique, on se doute dés le départ de ce qu’il va se passer. Si je devais donner un point qui m’a moins plu c’est la tout fin, elle m’a semblé un peu rapide. Au niveau du rythme en fait, on est dans l’attente pendant un temps très important et d’un coup PAF tout s’enchaîne, j’aurais préféré que Kayla ne change pas d’avis si rapidement après avoir été totalement bloqué si longtemps, j’aurais aimé un changement plus lent. Par exemple je l’aurais bien vu repartir et une fois dans son quotidien se languir de son noël et la changer d’avis juste quand Jackson arrive pour la retrouver.
Je ne sais pas pourquoi mais y a un peu hic dans cette partie quoi, mais rien de bien méchant.

Sur l’ensemble j’ai vraiment bien aimé et je lirais la suite avec plaisir !

 17/20
Londres la ténébreuse, tome 1 : La fugitive de Whitechapel
de Bec McMaster
Année de sortie : 2015
Éditeur : J’ai Lu
Nombre de pages : 469
En fait je ne m’attendais pas du tout à ce genre de lecture quand j’ai ouvert ce livre, mais au final ça a été une bonne surprise.
Honoria Todd c’est installé à Whitechapel pour échapper à son passé. Ce quartier est géré par un sang bleu renégat, Blade qui flaire tout de suite qu’il se passe quelque chose de louche et décide de lui proposer un marché en échange de sa protection. Mais Honoria est vraiment très farouche, elle ne fait aucune confiance aux sang bleus et encore moins un dont tous les autres ont peur malgré le fait que Blade est probablement la dernière protection du reste de sa famille contre l’infâme Vickers qui a tué son père …
Le point que j’ai le plus aimé dans ce livre c’est la mythologie mise en place. On est dans une revisite du vampire, avec de toutes nouvelles règles. J’ai adoré découvrir ce monde, j’ai eu l’impression de me retrouver au moment de ma découverte de Chasseuse de Vampire de Nalini Singh ! La grosse différence entre les deux c’est qu’ici le monde est vraiment très sombre.   
J’avais vraiment l’impression de ressentir la crasse et la noirceur du Londres du 19ième siècle ! Et aussi le fait qu’on découvre vraiment les éléments du puzzle petit à petit, donc on reste dans le flou pendant un long moment, ce qui est bien joué.
Après le coté demoiselle en détresse a été vu et revu. Mais bien sur Honoria n’est pas sans ressources, elle est cultivée, savante même car elle a suivi toutes les recherches de son père. Et elle est intelligente, elle se rend assez vite compte que malgré ses préjugés Blade n’est pas le barbare qu’elle imagine et qu’elle peut lui faire confiance. Elle n’est pas du genre a hésiter pendant tout le roman ce qui est agréable. 
Blade de son coté est vraiment beaucoup plus typique, ce qui ne m’a pas empêché de l’apprécier, sous son coté blessé et en danger il se révèle bien plus gentleman que la plupart des autres nobles qu’on rencontre durant le roman.
 Au final un tome très sympa, j’ai hâte de lire la suite !
 17/20
Innkeeper Chronicles, book 3 : One Fell Sweep
de Ilona Andrews
Année de sortie : 2016
Éditeur : NYLA
Nombre de pages : ebook
 J’attendais avec impatience ce troisième tome car les deux premiers avaient été vraiment très sympa, et je n’ai pas été déçue.
 Dina est toujours Innkeeper du Gertrude Hunt. Les affaires tournent plutôt bien depuis qu’elle a pu remonter la note globale de son auberge, et Gertrude Hunt a donc pas mal de réserves de pouvoir pour protéger ses clients. Un jour alors qu’un alien pas très futé provoque un remue-ménage dans le voisinage pour lui apporter un message urgent de sa sœur, Dina se retrouve d’un coup plongée en pleine guerre sainte entre un de ses clients et un de leur voisins extraterrestres … Heureusement elle pourra compter sur l’aide de sa sœur, et de ses amis et clients de l’auberge !
Encore une volume génial dans cette série qui ne paye pas de mine ! Je suis à chaque fois enchantée par ma lecture, ces livres vont toujours à cent à l’heure tout en étant vraiment intéressant de par leurs thèmes et plein d’humour.
Nous faisons ici la connaissance de la sœur de Dina qui est un personnage que j’ai beaucoup aimé, et qui permet de détourner l’attention de Arland ce qui n’est pas une mauvaise chose, finalement ils se sont bien trouvés  ! On ne peux pas s’empêcher d’apprécier les personnages, en fait, ils ont tous un coté vraiment super sympathique malgré leur défauts.
L’univers aussi est toujours aussi maitrisé, j’adore le mélange entre science fiction et fantasy dans une débauche d’effets à la Men in Black, vraiment super fun et on ne s’ennuie pas une seule seconde.
Cette série est vraiment devenue en très peu de tomes une de mes favorite, c’est léger et pas prise de tête, ça passe tout seul quoi ^^
Les livres sont publiés en épisode sur le site de l’auteur, gratuitement, et je pense que je tenterais de les lire de cette façon pour le prochain !
 18/20
Generation V, book 4: Dark Ascension
de M.L. Brennan
Année de sortie : 2015
Éditeur : Roc
Nombre de pages : 308
 Dernier tome de cette série c’est dommage parce que j’aimais bien l’évolution du personnage, mais malheureusement j’ai trouvé la fin pas du tout réaliste et bien trop rapide et forcée, c’est dommage encore une fois.
En fait si ce tome avait été un tome parmi d’autres dans la série, et qu’elle continuait (et donc qu’on n’ai pas cette fin bizarre) je l’aurais bien mieux apprécié. Parce que dans l’ensemble il est du niveau des autres tomes, j’aime bien l’évolution du personnage, sa façon de vivre, ses relations avec le surnaturel et les différentes communautés qui sont présentes. Relations qui se forgent petit à petit et qui lui donnent des avantages.
Mais la série n’était définitivement pas faite pour finir ici !
Rien que la réaction de la sœur psychopathe n’est pas réaliste, elle ne peux pas accepter ça d’un coup comme ça ! Ce n’est absolument pas dans son caractère …
La encore je ne râle pas contre l’auteur, elle a fait de son mieux avec ce que lui a donné son éditeur, mais le résultat est vraiment bâclé et simpliste au vu du rythme du reste de l’histoire.
Après c’est vrai que cette fin laisse aussi une petite porte ouverte, dans le sens ou ça ne fait pas du tout « fin définitive », on verrait bien d’autres épisodes après vu que rien n’est vraiment réglé !
 En gros un tome mitigé, bon dans l’ensemble et l’esprit de la série, mais avec une fin que je n’ai pas du tout aimée vous l’aurez compris.
16/20

5 commentaires sur “Avis en Vrac #21

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :