La Stratégie des As de Damien Snyers

Titre Original : La Stratégie des As
Année de sortie : 2016
Éditeurs : ActuSF
Nombre de pages : 244
Résumé :
Pour vivre, certains choisissent la facilité. Un boulot peinard, un quotidien pépère. Humains, elfes, demis… Tous les mêmes. Mais très peu pour moi. Alors quand on m’a proposé ce contrat juteux, je n’avais aucune raison de refuser. Même si je me doutais que ce n’était pas qu’une simple pierre précieuse à dérober. Même si le montant de la récompense était plus que louche. Même si le bracelet qu’on m’a gentiment offert de force risque bien de m’éparpiller dans toute la ville. Comme un bleu, j’ai sauté à pieds joints dans le piège. L’amour du risque, je vous dis. Enfin… c’est pas tout ça, mais j’ai une vie à sauver. La mienne.
Mon avis :
Une bonne découverte, certes le livre aurait gagné à être un peu plus développé sur certains point mais dans l’ensemble je ne me suis pas ennuyé une seule seconde et j’ai vraiment apprécié ma lecture donc une réussite de mon point de vue.
En gros tout le livre repose sur deux points.
Le premier est le personnage principal. Il est l’anti thèse de tout ce qu’on imagine d’un Elfe. Roublard, magouilleur, qui ne tient pas en place et ne supporte pas la routine. Il se moque d’ailleurs pas mal des siens et de leurs image « proprette » ce qui est vraiment drôle.
Je l’ai trouvé vraiment réussi, il est totalement antipathique par certains cotés mais justement c’est ça qui fait le personnage, je pense que je l’aurais moins aimé si il c’était avéré gentil ou justement plus typique. C’est un arnaqueur, un vrai, qui va jusqu’à tromper ses propres complices si il le faut, il n’a ni foi ni loi, il fera tout pour arriver au bout en fait.
Les autres personnages aussi sont sympa même si j’ai trouvé que Elise était la un peu pour faire de la figuration féminine qu’autre chose, par contre j’ai bien aimé le troll, il est fun lui, aussi différent des siens, on ne le voit d’ailleurs pas assez pour moi, j’aurais aimé qu’il prenne une part un peu plus active dans l’affaire.
Quand à Mila finalement je l’aime bien, même si j’aurais aimé aussi la découvrir plus, elle ressemble au héros mais en fait elle devient un peu trop rapidement « parti de la bande » et c’est comme si tous les soupçons qu’on avait sur elle disparaissait d’un coup. Mais tout ça c’est surtout un problème de longueur du livre comme je le redirait plus tard.
Le second point que j’ai adoré c’est le « retournement de situation ». Bon certes on s’y attends, vu que le livre a été comparé à Ocean’s eleven, on sait qu’il va y en avoir un, mais franchement je ne l’attendais pas du tout sur ce point, et c’est ça que j’ai adoré. Je peux difficilement vous en dire plus sans gâcher la surprise, donc excusez le peu de temps que j’y consacre, mais c’est vraiment le point qui tient tout le roman donc ça serait vraiment dommage de trop en dévoiler.
J’avais préparé tout une séries de remarques sur le rythme, comme quoi tout n’était pas assez développée mais je me suis aperçue ensuite que c’était aussi principalement du spoil donc finalement j’ai décidé de les retirer et de vous laisser avec cette simple remarque, oui c’est beaucoup trop court.
En fait tout est précipité, on a à peine le temps de commencer à se faire au personnage qu’ils sont déjà plongés en plein dans le coup. Et si la préparation du coup est le passage le plus long, en fait il ne se passe pas grand chose, donc oui en comparaison avec le reste c’était un peu trop long. Et c’est l’inverse au moment du coup proprement dit, on l’attends et en quelques minutes PAF fini, fiou … 
Bon je vous rassure ça ne retire pas l’intérêt justement de l’histoire et le livre passe très vite en fait, dans son ensemble, je pinaille un peu.
En fait j’ai l’impression que c’est surtout la frustration de ne pas en avoir eu assez qui joue ici, plus que le réel déséquilibre du livre. 
Si tout avait été au moins une fois et demi plus long on aurait eu le temps de croire un peu plus dans les détails, d’avoir l’impression de comprendre l’organisation elle même du coup, sans rien dévoiler bien sur de la surprise finale, mais la on a juste quelques indices et au final ça surprend surtout parce qu’on ne s’attend pas à ce que se soit si rapide et sans réelle surprise (du moins avant la grosse).
En fait si je devais résumer j’attendais plus de détails, un livre au moins 100 pages plus long, un plan plus complexe, et un des personnages avec un peu plus de surprise et moins de figuration. Mais j’ai tout de même vraiment apprécier ma lecture et j’en ressors en en voulant plus et en cherchant les pages manquantes !
16/20

8 commentaires sur “La Stratégie des As de Damien Snyers

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :