Dark Matter de Blake Crouch

Dark Matter
de Blake Crouch
Année de sortie : 2017
Éditeur : J’ai Lu
Nombre de pages : 347
Résumé
Un soir, en rentrant chez lui, Jason Dessen, professeur de physique, est agressé et kidnappé par un inconnu masqué. Quand il reprend connaissance, tout a changé : Daniela n’est plus sa femme, leur fils Charlie n’est jamais né, et Jason lui-même est un physicien de premier plan à l’aube d’une découverte fondamentale. Que lui est-il arrivé? Qui lui a volé sa vie, et pourquoi? Les réponses à ces questions entraîneront Jason sur les multiples chemins d’un voyage extraordinaire, au cours duquel il devra se confronter à son plus dangereux ennemi : lui-même.
Mon avis :
Un bon thriller. Bon il ne rentrera pas dans mes coups de cœur mais il a été un bon page turner et j’ai vraiment apprécié ma lecture.
J’ai adoré l’idée que le protagonistes et l’antagoniste sont tout les deux la même personne. 
Ça m’a un peu fait penser à la série Fringe, en plus dynamique. D’ailleurs, plus que le coté « autre vie » c’est surtout ce coté la qui fait l’intérêt du livre. Se poser la question à quel point les autres soi des autres mondes, qui ont pris d’autres décisions ou qui sont passés par d’autres épreuves que nous sont différents de nous même.
Dans le livre nous suivons donc Jason qui va essayer de trouver un moyen de s’en sortir déjà, parce que c’est bien beau d’avoir un labo privé et d’être un génie, mais certaines personnes qui ont payé cher pour mettre tout ça en place sont prêtes à tout pour le faire continuer, quitte à éliminer toute distraction (au sens propre du terme). Et ensuite la question se pose de savoir comment rentrer chez lui, et ce n’est absolument pas une question simple en fait.
J’ai bien aimé le coté scientifique. Non pas parce que l’idée soit nouvelle ou que l’auteur ai fait un super travail de recherche pour rendre ça « probable », mais parce qu’il arrive à nous expliquer tout de façon suffisamment simple et claire pour qu’un novice en science ne s’y perde pas, tout en rentrant suffisamment dans les détails pour ne pas avoir l’impression qu’on survole la chose. Et ce n’était pas gagné du tout vu le sujet abordé.
Pour résumé ma lecture je dirais qu’en gros ce livre est passé comme une fusée entre mes mains : à peine commencé qu’il était terminé. Je l’ai commencé en début d’après-midi un jour de congé et je l’ai terminé dans la soirée. Ma seule pause a été pour manger un morceau quand je n’y tenais plus.
Il m’a vraiment entrainé dans son histoire, avec son rythme rapide et haletant. Je n’ai pas du tout vu le temps passer. 
Si je devais quand même trouver des défauts je dirais que premièrement ce n’est pas un sujet très original, il a déjà été abordé a de nombreuses reprises et souvent avec succès. Ce qui fait qu’il a de sérieux concurrents et qu’a coté des autres ce n’est pas forcement le meilleurs.
Le second point est la dernière partie du livre, que j’ai trouvé un peu « too much ». du coup elle était un peu brouillon, vraiment TROP. C’est sans doute la partie que j’ai le moins aimé et c’est dommage qu’elle arrive à la toute fin (même si j’ai aimé le final quand même, je vous rassure). C’est la raison pour laquelle ce livre ne rentrera pas parmi mes favoris du genre.
16.5/20

2 commentaires sur “Dark Matter de Blake Crouch

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :