Cartel Robotique de Christian Perrot

Cartel Robotique, L’intégrale
de Christian Perrot
Année de sortie : 2017
Éditeur : Lune Ecarlate
Nombre de pages : 350
Résumé :
Après une guerre planétaire, quelques cités survivantes devinrent des mégalopoles repliées sur elles-mêmes et totalement indépendantes, tant d’un point de vue énergétique qu’informatique, transformant le réseau internet en un système local. Les décisions politiques et sociétales se limitèrent aux habitants de ces tentaculaires rassemblements humains.

Dans l’une de ces mégalopoles coupées du reste du monde, les drones se sont développés au point d’être omniprésents, au détriment des robots en général, et des androïdes en particulier. Historiquement compréhensible, cet état de fait est devenu le quotidien des millions d’âmes vivant au sein de cette immense cité.

Cette situation de monopole satisfait les habitants et le consortium à la tête des industries productrices de drones, mais un groupement de sociétés spécialisé en robotique complote. Au fil d’années de lutte industrielle, les deux responsables de ces puissantes holdings ont depuis longtemps dépassé le point de non-retour dans leur antagonisme.

L’affrontement est devenu inévitable !

Mon avis

Livre reçu en partenariat avec Livraddict et Lune Ecarlate que je remercie pour la lecture.
Un bon policier de science fiction. Bon certes avec quelques petits défauts mais qui n’empêchent pas une bonne lecture.
En général je commence un livre, j’essaye de ne pas lire la 4ième de couverture. Du moins pas recemment, souvent je l’ai lu au moment d’acheter le livre (ou la de le sélectionner) mais comme je commence le livre assez longtemps après je l’ai oubliée et tant mieux. 
C’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai découvert ce monde. J’ai été étonnée par la présence de drones, c’est vrai que les robots sont en général la figure importante dans les livres de SF mais c’est bien la première fois que je vois un monde avec des drones. 
Pour ceux qui se posent la question de la différence entre les deux je dirais que les drones sont des machines autonomes mais spécialisées dans une tache bien précise, ils ont en général une IA très limitée et peu d’initiative, contrairement aux second.
En dehors de cette particularité technique le livre est un bon polar scientifique, on a un meurtre, un gros mystère autour du coupable, le tout dans une atmosphère de lutte entre deux grosses corporations qui veulent la mainmise sur la production future de machines.
On suis en parallèle plusieurs points de vue, d’un coté celui de l’enquêteur, de l’autre celui du fils du la personne assassinée, maintenant à la tête d’une énorme entreprise, et finalement d’autres personnes qui paraissent au début n’avoir aucun lien avec ni l’un ni l’autre mais qui donnent vraiment une atmosphère de la ville et de ces habitants, de la façon dont ils vivent, utilisent les drones dans leur vie de tout les jours. J’ai bien aimé les personnages que l’on suis, bien qu’ils ne soient pas tous « honorable ». Qu’on soit d’accord avec leurs agissements ou pas, ils nous entrainent bien dans la ville et nous en font découvrir plein de points intéressants.
J’ai beaucoup apprécié le mystère qui s’installe petit à petit au cours de l’intrigue, on se pose plein de questions et c’est vraiment un point que j’adore car j’ai pu utiliser ma tête pour imaginer plein de théories personnelles sur la fin, ce qui est sans doute mon activité favorite quand je lis un policier.
Au niveau des thèmes on retrouve des thèmes que les amateurs des grands classiques de la SF, Asimov ou Philip K Dick retrouverons avec plaisir.
Le tout avec un bon rythme car le format par épisode oblige à un avancement régulier de l’histoire et du coup on ne s’ennuie pas. Du coup on est vraiment pris dedans et on a envie de se lancer dans le suivant à la fin de chaque épisode.
J’avais parlé de petits points que j’ai moins aimé au début de ma chronique, et il est temps d’en parler. Ce ne sont pas de gros défauts mais ils méritent d’être signalé. 
Le premier c’est que j’avais l’impression, au début du livre, on avait une surdose d’explications techniques. L’apparition d’un type de drone donnait tout de suite lieu à gros paragraphe expliquant son système, sa fonction et toutes sortes de détails qui n’était pas très utile à l’intrigue au final. J’avais l’impression de lire la description du produit dans le catalogue du constructeur. C’était un peu trop précis en fait, et je dois dire qu’à la fin j’avais tendance à les zapper, ce qui est dommage. 
Le second point qui m’a un peu chagriné c’est que de temps en temps, pour certains personnages, les dialogues ne me paraissaient pas vraiment naturels. J’ai du mal à vous expliquer plus précisément car ce n’est pas qu’elque chose de vraiment caractérisable, c’est plus une impression générale. J’avais l’impression que ça tapait un peu à coté certaines fois (sans que ça soit vraiment généralisable à l’ensemble du roman).
Mais malgré ces deux points la ça ne m’a pas empêcher de passer un bon moment dans cette lecture.
Au final un livre très sympa, si vous cherchez un petit policier/thriller de science fiction n’hésitez pas à lui donner sa chance !
16/20

4 commentaires sur “Cartel Robotique de Christian Perrot

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour,Merci beaucoup pour cette critique constructive de mon roman. J'en prends bonne note pour améliorer la suite qui commence à s'écrire doucement à la demande des nombreux fans de cette série d'anticipation.A votre écoute pour toute question ou autre roman à chroniquer.Bonne continuation dans vos projets

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :