Avis en Vrac #53 : Ellen Kushner, Mike Shepherd, Jennifer L. Armentrout et Seanan McGuire

Salut à tous !

Une fois encore je vais vous faire une série de chroniques plus courtes que la normale dans un seul billet !

 A la pointe de l’épée
de Ellen Kushner
Année de sortie : 2008
Éditeur : Calmann-Lévy
Nombre de pages : 308
Genre : Fantasy

Un petit livre que j’ai trouvé très sympa. Il est a noter qu’il est classer en Fantasy uniquement parce qu’il ne se passe pas dans un lieu existant vraiment, mais qu’il n’y a vraiment aucun élément magique ou fantastique dedans, en fait dans mon esprit il s’agit bien plus d’un roman historique de capes et d’épée. 
Nous suivons Richard Saint-Vière qui travaille en tant que bretteur dans les Bords-d’eau, les quartiers mal famés. Son travail n’est pas vraiment loin celui d’un mercenaire mais en un peu plus varié car il doit souvent se battre en duel à la place de son client par exemple. C’est bien entendu un tueur, on ne fait pas se métier à moitié et il est le plus doué de tous, trempant dans toutes les magouilles du moment des nobles.
Jusqu’au jour ou il se retrouve pris de toute part par plusieurs clients et que sa vie ne tienne plus qu’a un fil …

De tout le roman on n’entend jamais parler des dehors de la ville ni même de son nom. On n’a que peu d’idée d’ailleurs de la façon exacte dont elle est gouvernée non plus. Le récit est léger sur ce point, on a des informations qui arrivent vraiment par petites pointes, restant assez flou une grande partie du roman. Mais ça ne gène pas du tout la lecture, l’univers étant suffisamment générique pour être familier même sans ça.
La lecture est vraiment facile et fluide, tout s’enchaîne relativement rapidement et finalement j’ai dévoré les pages sans même m’en rendre compte.

La relation entre Richard et son assistant Alec est d’abord passé sous silence, nous laissant nous imaginer toutes sortes de choses mais plus on en apprends plus je l’ai trouvé bien faite. Alec est un personnage très particulier car on a l’impression qu’il n’a qu’une envie c’est d’en finir avec la vie. Mais pas de façon triste, parce qu’on ne ressent pas du tout les choses de cette façon car c’est un personnage extrêmement cynique. Il ne parle que pour se moquer ouvertement de tout le monde, Richard compris. Comme si il avait vu tout le coté sombre qui se cache dans les intrigues auxquelles ce dernier participe, et comme si il n’avait plus aucun espoir.
J’ai trouvé ce personnage vraiment très intéressant, même plus que Richard qui lui est un bretteur très classique qui ne se pose pas plus de question que de savoir combien de temps il pourra survivre avec les gains de son prochain contrat.

Au final l’intrigue en elle même n’a rien de vraiment super original mais elle est quand même plaisante. Tout est vraiment porté par les personnages et leur évolution dans cette ville mystère.
J’ai bien aimé ma lecture et je pense que je vais me pencher sur les autres livres de cette série qui n’ont pas été traduits !

16/20
Kris Longknife, book 1: Mutineer
de Mike Shepherd
Année de sortie : 2004
Éditeur : Ace Books
Nombre de pages : 389
Genre : Science-fiction

Un premier tome qui nous permet de bien découvrir le personnage principale et d’installer tout doucement une intrigue principale qui se déroulera sur plusieurs tomes. Bien que ça ne soit pas le meilleur livre de SF du genre que j’ai lu, je l’ai vraiment bien apprécié et j’ai hâte de voir ce que la suite pourra bien donner.
Nous suivons Kris au début dans une de ses premières missions. Elle est à la tête d’un petit déploiement de soldats d’élite envoyés pour délivrer une petite fille qui a été enlevée contre rançon. Cet épisode rappelle de vieux souvenirs désagréable à Kris, car étant jeune son frère a malheureusement été enlevé dans les même circonstances et n’y a pas survécu. Du coup elle est vraiment ultra motivée pour que cette mission réussisse et pour sauver la fillette.
Mais malheureusement rien ne se passe comme prévu car un accident arrive à sa navette en pleine descente dans l’atmosphère et elle doit prendre le volant en urgence en mode planeur pour essayer de la sauver de sa chute mortelle …

Je dois dire que cette scène d’intro et toute la suite qui est impliquée est vraiment super. J’ai rarement été aussi motivée pour continuer un livre qu’une fois toutes les questions soulevées par l’accident. On a tout les éléments que j’aime, une mystérieux complot, de la politique, la recherche du coupable …

Je précise que ce fait est l’intrigue principale de la série, et pas forcement celle de ce livre. On a donc finalement que très peu d’éléments en dehors de l’exploration des indices dans ce tome. La suite du livre continue sur la vie et la carrière de Kris lors de son affectation suivante dans une planète en train de se mourir suite à l’éruption d’un super volcan paralysant tout sur la planète après des années de terraformation pourtant couronné de succès.

Du coup j’ai un peu moins apprécié cette partie. Non pas que gérer le chaos et rétablir l’ordre alors que c’est littéralement la fin du monde ne soit pas intéressant. Mais mon esprit était tellement passionné par la première partie et l’intrigue principale que je ne pouvais pas m’empêcher de trouver que cette partie la n’était pas aussi amusante.
Et c’est dommage parce que résultat j’ai eu un passage un peu plus çà vide au milieu avant de finalement me prendre au jeu et arriver à me remettre dans le livre.
Finalement je dirais que ce tome est une bonne introduction à la série, on nous pose le personnage et les intrigues mais on ne parle pas que de ça. Si j’ai eu quelques passages un peu à vide au milieu, j’avoue que c’était tout de même une bonne lecture que je ne regrette pas d’avoir lu et dont je lirais la suite avec plaisir !
16.5/20

Jeu de patience, tome 5 : Jeu d’attirance
de Jennifer L. Armentrout
Année de sortie : 2017
Éditeur : J’ai Lu
Nombre de pages : 376
Genre : Romance
Une petite romance que j’ai bien apprécié bien que ce tome ne soit pas vraiment parmi mes favoris de la série.

On y suis Nick le Barman que l’on avait rencontré dans les tomes précédent et Stéphanie une jeune femme qui sait ce qu’elle veut et en attendant de trouver l’âme sœur qui papillonne de partout.
Non pas qu’elle soit une fille facile malgré les avis de certaines personnes mais elle n’a pas envie de perdre son temps et à envie de se faire plaisir en attendant le grand amour.
Jusqu’au jour ou le destin la pousse vers un avenir qu’elle n’attendait pas mais auquel elle va devoir faire face.

Je sais le résumé reste très vague mais vu qu’il ne se passe pas grand chose en dehors du grand twist du livre je ne peux pas trop spoiler sans tout vous dévoiler.
Tout se joue sur les personnages en gros, leur évolution, le façon de se découvrir.

Et c’est la que le bât blesse parce qu’en fait je ne me suis pas du tout retrouvée avec Stéphanie. Non pas que je la trouve particulièrement désagréable mais nous n’avons pas vraiment la même philosophie de vie et du coup je me suis sentie bien moins proche d’elle que d’autres personnages féminins de la série.
Par contre Nick à sauvé le coup, j’ai trouvé que c’était vraiment un homme intéressant, plus que ce que j’imaginais jusqu’ici, donc bonne surprise.

Malgré tout ce qui m’a plu, vu les bons tomes qu’on a eu dans cette série celui ci ne se démarque pas vraiment du coup je ne pense pas que je le retiendrais sur le long terme.

C’était tout de même une bonne lecture et je ne me suis pas non plus ennuyée durant ma lecture.
15/20
InCryptid, book 4: Pocket Apocalypse
 de Seanan McGuire
Année de sortie : 2015
Éditeur : Daw Books
Nombre de pages : 352
Genre : Urban fantasy
Encore un tome sympa mais qui n’arrive toujours pas à rattraper le niveau des premiers de la série. J’ai passé un bon moment ceci dit, et l’intrigue était vraiment sympa dans ce tome.

Alex et Shelby sont appelés en Australie ou ils vont devoir faire face à une infection de lycanthropes (loups garous) bien insidieuse et bien cachée qui va leur poser énormément de problèmes.

Ha, j’aime quand je peux faire un résumé en 2 lignes et que tout semble bien à sa place ! Bien sur que ceux qui ont lu la série savent que ce n’est pas aussi facile que ça, vu que l’Australie a son propre mode de fonctionnement qui diffère bien de ce que le jeune Price à l’habitude.
Donc en plus des batailles contre des garous bien vicieux et motivés à s’installer coute que coute sur place, il va aussi devoir batailler pour trouver sa place dans la « famille » de Shelby qui voit leur associations de façon très négative et qui va tout faire pour les séparer.
Il y a un point que j’ai particulièrement apprécié dans ce tome c’est tout le coté recherche sur les thérianthropes et le fait que malgré tout ce qu’il connait sur la menace, ayant été souvent confronté à des garous, Alec comprend vite qu’il a fait une grosse erreur sur eux et qu’il faut revoir les données et les prendre en compte pour modifier tout ce qu’on pensais avant. 
Du coup tout le coté « mais pourquoi? » m’a bien plu avec les hypothèses et savoir ensuite si c’est vrai ou pas.

Par contre Alex n’arrive toujours pas à la cheville de Verity, en fait il est trop réservé comme personnage. C’est vrai que ce n’est pas courant d’avoir un chercheur au centre de l’action mais je n’arrive pas vraiment à m’attacher à lui, je ne sais pas pourquoi. Shelby non plus ne me satisfait pas à 100%, je suis assez indifférente au niveau émotionnel concernant ces personnages.

Tout n’est pas noir non plus, j’ai passé un bon moment avec eux sur cette intrigue, je l’ai même trouvé meilleurs que celle du tome précédent. Mais j’ai quand même hâte de voir Verity revenir dans le tome suivant !

16/20

Challenges :

6 commentaires sur “Avis en Vrac #53 : Ellen Kushner, Mike Shepherd, Jennifer L. Armentrout et Seanan McGuire

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :