The Murderbot Diaries, book 1: All Systems Red de Martha Wells

Année de sortie : 2017
Éditeur : Tor.com
Nombre de pages : 149
Genre : Science-fiction

Mon avis :

Une novella que j’ai vraiment bien apprécié, surtout grâce au personnage principal qui m’a tout de suite plu et fait sourire.

Je dois avouer que dés les premières pages j’étais séduite.

« I could have become a mass murderer after I hacked my governor module, but then I realized I could access the combined feed of entertainment channels carried on the company satellites. It had been well over 35,000 hours of movies, serials, books, plays, and music consumed. As an heartless killing machine, I was a terrible failure. »

L’histoire commence sur une planète nouvellement découverte ou une équipe scientifique fait des fouilles. Le personnage principal est leur robot de sécurité ou SecUnit. Une mission de routine pour l’équipe ou la sécurité est plus la pour rassurer les humains que parce qu’elle est vraiment nécessaire.

Murderbot tel qu’il se nome lui même est un robot, ou plutôt un androïde car il a tout d’un humain physiquement, incluant un cerveau organique issu du clonage et plein d’améliorations synthétiques qui lui permettent notamment de se régénérer quasiment à l’infini si il subit des blessures. En fait cette novella est son journal.

L’équipe est donc en train de faire des recherches de ressources exploitables lors que des incidents commencent à arriver. Le premier inclut des menaces réelles de la faune sur place alors qu’aucun des rapports ne le signalent, et quand ils s’aperçoivent que la carte a aussi été modifiée et qu’il en manque des bouts, ils commencent à se douter qu’il y a quelque chose de louche et qu’ils devraient commencer à faire un peu plus attention …

Mais plus que l’histoire elle même, qui a son intérêt bien sur, le point intéressant est surtout Murderbot lui même.
On pourrait croire en lisant « Murderbot » qu’il s’agit d’un assassin ou un modèle pour tuer … mais en fait non pas du tout. Il se donne ce nom suite à un incident arrivé avant que je ne vous dévoilerais pas pour ne pas spoiler.
Et donc il c’est piraté lui même, empêchant les commandes extérieures de lui imposer des actions, en gros il est devenu libre. Mais au lieu d’en profiter pour faire sa vie ou tout ce qu’on pourrait imaginer, en fait il continue son boulot comme si de rien n’était, perdu dans sa routine, sa seule concession étant le fait de passer toutes ses heures de repos à regarder des films, séries et tout ce qu’il est possible de faire pour se distraire en ligne.

J’ai adoré ce personnage, parce qu’il est toujours relaxé et décontracté tout en étant blasé et sarcastique. En fait il s’ennuie à mort dans sa mission, et n’attend à chaque fois qu’une chose : avoir fini pour retrouver sa séries tv préférée dont il est en train de regarder le 500ième épisode …
Il n’a jamais eu d’interaction avec les humains avant et donc il déteste ça et fait tout pour les éviter. Ça ne veut pas dire qu’il les déteste eux-même en fait. Ni ce qu’ils lui ont fait ou ce qu’ils lui imposent. Et ça c’est un point que j’ai vraiment apprécié. Il n’est pas rancunier ni violent, il est réaliste et comprend très bien la situation, le fait que se sont les compagnies qui ont tout les pouvoirs et pas les simples humains qu’il est forcé de protéger.
En fait il est vraiment ultra timide et ces passages la étaient super touchant j’ai trouvé.
Du coup ça donne des conversations et des scènes vraiment super drôles qui m’ont totalement séduites.

En fait j’ai trouvé que ce personnage faisait vrai parce qu’on s’imagine bien à quel point ce genre de taches répétitives peut être ennuyante, et il était limite plus humain que les autres humains de l’histoire. C’est vrai qu’on ne les suis pas et du coup on n’arrive pas du tout à s’attacher à eux, se sont comme des étrangers pour nous (et pour Murderbot). Mais c’est logique et donc ça ne m’a pas choqué ni ennuyé.
J’ai vraiment bien aimé l’évolution des relations (ou non-relations) entre Murderbot et les autres personnages secondaire.

Après en dehors du coté touchant et marrant du personnage, j’ai aussi surtout trouvé que les thèmes abordés étaient sérieux. Le fait d’utiliser le clonage pour créer des semi robots et leur faire croire qu’ils ne sont pas humain est terrible quand on y pense avec toutes les conséquences qu’il est possible d’imaginer par derrière.

Au final vous l’aurez compris, j’ai vraiment bien accroché à ce texte court. Et si l’histoire, bien qu’intéressante n’est pas inoubliable, j’ai surtout trouvé le personnage principal excellent et les relations vraiment bien imaginées.
J’ai passé un super moment et j’ai hâte de voir arriver les suites !

17/20

Mon avis sur les autres tomes de la série

8 commentaires sur “The Murderbot Diaries, book 1: All Systems Red de Martha Wells

Ajouter un commentaire

  1. Je l'ai dans ma PAL. L'avis d'Apo m'avait quand même nettement refroidie quant à la lecture de ce court roman. Ton retour est diamétralement opposé… ou presque LOLIL va donc falloir que je le lise pour vous départager! 😉

    J’aime

  2. Tout se joue sur le personnage je pense, si tu accroche tu vas surement adorer, mais si il t'es indifférent tu passera à coté parce que comme je l'ai dis l'histoire en elle même n'est pas ce qui distingue ce texte des autres !J'ai hâte d'avoir ton avis du coup ^^

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :