Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Alex Benedict, book 2: Polaris de Jack McDevitt

Année de sortie : 2005
Éditeur : Ace Books
Nombre de pages : 385
Genre : Science-fiction
Mon avis
Un livre que j’ai vraiment apprécié, l’auteur corrige son défaut du premier livre ce qui fait qu’il ne peux qu’être meilleur pour moi.

Ce livre est une enquête historique dans un livre de science fiction. Ce n’est pas un thriller même si l’auteur tente de nous donner quelques passages en tension au milieu.

L’histoire tourne autour du Polaris. Ce vaisseau, Yacht de luxe de l’administration à la découverte spéciale, réservé aux V.I.P., était présent lors d’un événement cosmique rare environ 60 ans avant le présent de notre histoire.
Mais alors que tous les vaisseaux assistant aussi à l’événement évacuent la zone une fois que tout est fini, d’un coup on perd toute trace de lui. Les secours, arrivées 6 jours après, trouvent un vaisseau vide et totalement éteint, dérivant non loin de sa dernière position constatée.

Le mystère du Polaris commence. En 60 ans personne n’a été capable de trouver le moindre indice sur ce qu’il a pu arriver à l’équipage et aux personnes à bord, qui comptaient pas mal de célébrités de leur époque, surtout dans le monde de la science.

Revenons au présent. Et pour ceux ayant lu le tome précédent, on change également de narrateur, car c’est maintenant Chase Kolpath, son assistante qui raconte l’histoire.
Après une mission de quasiment deux ans leur ayant permit de retrouver un station spéciale d’une civilisation perdue, errant dans le vide depuis des centaines d’années, Chase et Alex ont l’opportunité de récupérer en avant première des artefacts provenant du Polaris. Mais à partir de la les choses commencent à devenir bizarre. Premièrement une explosion terroriste à lieu lors du diner de gala précédent l’ouverture de la vente officielle du reste des artefacts, les détruisant tous. Et ensuite la maison d’Alex est cambriolée, et des indésirables semblent en vouloir aux artefact restant.
Assez de problèmes en tout cas pour relever la curiosité d’Alex qui se demande bien pourquoi quelqu’un, 60 ans après l’incident, cherche appartement absolument à enterrer tout ce qui concerne le Polaris … Les enquêteurs ont-ils loupé un élément important permettant de résoudre l’affaire que les coupables cherchent à faire disparaitre?

J’ai vraiment bien aimé ce livre. On suis donc Alex et Chase qui vont essayer de déterrer les secrets du passé. Mais leur avantage sur les enquêteurs officiels c’est qu’ils ont une piste en plus, en occurrence partir en chasse de ceux qui cherchent à détruire les artefacts, vu que pour nos héros ils ont forcement un lien avec le mystère de base. Sur ce tome on est donc plus sur une enquête dans un monde de SF que sur de l’archéologie.

Ce que j’ai apprécié dans cette enquête en comparaison avec la précédent, c’est surtout que c’était bien moins dense en informations, problème qui avait été mon plus gros point négatif dans ma lecture du premier tome. C’est peut être du au fait que le narrateur change, parce que l’expert ici c’est Alex, c’est lui qui connait tout, du coup passer à Chase qui est plus neutre ça aide.
En parlant du narrateur j’ai vu que certaines personnes reprochait le fait que le ton ne changeait pas du coup par rapport au précédent. Je dois avoue que ça ne m’a pas choqué plus que ça, mais c’est sur que ça doit être plus remarquable si on les lit à la suite, alors que moi j’ai attendu des mois avant de commencer celui ci.
Le ton est très neutre en fait et certains ont même dit qu’ils n’avaient pas l’impression de suivre une femme. Mais la je dois avouer que pour moi dans ce cas la c’est même un plus, pour une fois qu’un auteur ne se sent pas obligé de rajouter des trucs « typiquement féminin », clichés pour la plupart quand il met un narrateur féminin, j’applaudis plutôt. 

Bon, sur le début du récit, j’avoue que certains points me rendaient un peu sceptique. Notamment parce qu’il y a quelques passages qui sont clairement repompés du premier. Après contrairement aux passages originaux qui avaient un but important, ici ils ne servent quasiment à rien et sont bien plus rapide. Du coup j’ai fini par en conclure que ce n’étaient que des « clin d’œil » au premier tome. Mais j’avoue que sur le coup je n’étais pas franchement contente et je râlait contre le manque d’originalité de l’auteur. Parce que du coup il est peu crédible que dans les deux enquêtes à la suite ils se retrouvent avec exactement les même problèmes qui étaient déjà définis comme « quasiment impossible que ça arrive » dans le premier tome. Heureusement dés qu’on dépasse le premier quart ce genre de répétition disparait et j’ai vite oublié même leur existence.

Pour le reste de l’enquête par contre ça ne manque pas d’originalité. Dans le sens ou on est sur une structure d’enquête totalement différente du premier, même si le thème « recherche de mystère du passé »  est vraiment totalement le même ce qui fait que les deux tomes sont dans le même esprit général. 

Si je devais pinailler encore je dirais que la fin m’a paru un peu trop … exagérée (« grosse ») et c’est le passage qui m’a le moins plu du livre mais bon, c’est vraiment un sentiment diffus.  Et il y a apparemment un souci technique dans le prologue, mais vu que je n’y connait rien, je ne l’ai pas remarqué.
Mais ça reste dans le ton fun du livre en général, on ne se prend pas forcement très au sérieux finalement et du coup ça passe bien quand même.
Au final une lecture vraiment très sympa, divertissante, distrayante. Certes pas parfaite mais qui a vraiment du capter mon attention le temps de la lecture. Du coup pour moi c’est une réussite.
Il est moins basé sur l’archéologie sur le précédent et plus sur une enquête mais le ton reste le même et on prend toujours autant de plaisir à les lire.
17/20

4 commentaires sur “Alex Benedict, book 2: Polaris de Jack McDevitt

Ajouter un commentaire

  1. Perso, j'adore les histoires de vaisseaux \ »fantômes\ » comme ça, quand on ne sait pas ce qui est arrivé aux passagers et à l'équipage. Et que ce soit avec n'importe quel type de \ »vaisseaux\ » : spatial, maritime ou ferroviaire (bien que je n'ai pas connaissance d'histoire où ce serait un train fantôme). 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :