Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Eric Carter, book 3: Hungry Ghosts de Stephen Blackmoore

Année de sortie : 2017
Éditeur : Daw Books
Nombre de pages : 281
Genre : Urban Fantasy
Mon avis :

Dans l’ensemble j’ai un peu moins apprécié ce tome que les précédents. Mais néanmoins la lecture a tout de même été très agréable et j’ai bien aimé le fait que ce tome termine un premier arc et donc qu’on ai une fin à cette histoire qui dure depuis le premier tome.

Eric Carter est un nécromancien. Son métier est d’éliminer les menaces potentielles pour les humains, il est en quelque sorte un chasseur de prime surnaturel. Il est donc expert pour tuer les surnaturels.

Lors d’une mauvais décision pour avoir des informations sur le meurtre de sa sœur, il a passé un pacte avec la Santa Muerte. Celle ci est seule depuis que Cortez à tué son mari il y a des centaines d’années lors de l’invasion des espagnols. Depuis son pouvoir est amputé de moitié et elle a donc besoin d’un nécromancien très puissant pour équilibrer les forces.

Mais elle n’a pas tout dévoilé bien entendu et Eric se retrouve dans un marché pour lequel il n’a jamais signé. Il a certes accès à un pouvoir immense, mais en échange il se transforme progressivement en statue de jade vivante …
Il va donc devoir vraiment prendre ce problème en main avant d’être irrémédiablement liée à la déesse.

Difficile de vous faire un résumé plus précis de l’histoire sans spoiler vu que ce tome est en fait la fin de la première trilogie et donc cristallise tous les problèmes rencontrés dans les tomes précédent.
J’ai moins aimé ce tome en fait parce qu’en dehors du fait qu’Eric veut faire quelque chose, il n’a aucune idée de comment s’y prendre ou de ce qu’il doit faire vraiment. Il hésite tout du long, changeant d’avis tout le temps. En fait il est totalement perdu et ne fait que se laisser porter par les événements.
Certes on a un gros dilemme car des informations contradictoires n’arrêtent pas de lui parvenir et qu’il n’a aucune façon de savoir lesquels sont vrai. Mais du coup ça rendait un peu brouillon et il ne faisait que subir et attendre d’être en face du premier problème qu’il rencontre pour le régler. 
Par contre l’exploration de la mythologie Aztek était fascinante.
La seule difficulté pour moi a été de retenir les nom des différents lieux, créatures et divinités car quand vous jonglez avec toute une palette de noms pas du tout habituels du genre : Mictlantecuhtli et Mictecacihuatl, Huitzilopochtli, Chicunamictlan, Xiuhtecuhtli, Tenochtitlan ou Teotihuacan, il y a très facilement moyen de totalement s’y perdre ou d’en confondre.

Comme dans les tomes précédents l’intrigue a un rythme rapide, pleine d’action et de batailles, et remplis de détails qui ont leur importance. J’aime beaucoup l’ambiance de cette série d’urban fantasy noir, et je ne regrette pas du tout d’avoir lu cette trilogie.
L’auteur a annoncé qu’une second était dans les rails ce qui me plait beaucoup. Je continuerais les aventures d’Eric Carter avec plaisir !

16/20
Mon avis sur les tomes précédents : Tome 1 : Dead ThingsTome 2 : Broken Souls

4 commentaires sur “Eric Carter, book 3: Hungry Ghosts de Stephen Blackmoore

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :