Alex Benedict, tome 3 : Seeker de Jack McDevitt

Année de sortie : 2010
Titre original : Seeker
Éditeur : Folio
Nombre de pages : 560
Genre : Science-Fiction
Mon avis :

Ce troisième tome est toujours dans la même veine que les précédent et donc aussi sympa à lire et distrayant.  Il a beau être le troisième tome, c’est le seul de la série qui a été traduit et il peut très bien être lu indépendamment des autres.

Le Seeker était l’un des deux vaisseaux qui ont amené les Margoliens vers leur colonie. A l’époque le monde n’était pas un bon endroit pour y vivre et toutes les autres tentatives de colonie précédentes avaient échoué. Mais ceux ci ont quand même tenté le coup parce qu’ils ne pouvaient plus vivre dans la terre dystopique de l’époque. Ils avaient sous disant trouvé la première planète parfaite, celle qui accueillerait les humains sans les rejeter.
Mais les Margoliens ont disparu, en fait personne ne sait ou ils sont partis. Et au fil des 9000 années suivantes et malgré la colonisation de centaines de planètes dans la zone, ils n’ont jamais été retrouvés, morts ou vifs.

Du coup quand Chase et Alex se trouvent en possession d’un bol aux armes du Seeker il ne peuvent pas résister, même si il y a des chances que ce bol n’ai jamais vu l’intérieur du vaisseaux lui même …

Nous sommes toujours dans une enquête archéologique dans le futur, nos héros qui sont vendeurs d’antiquités traquent les restes des civilisations perdues et tentent de résoudre les mystères de certaines.

Cette histoire fait tout de suite penser à l’Atlantis bien sur, une civilisation en avance sur son temps, qui a totalement disparu depuis 9000 ans … Mais encore une fois finalement ce qui amène Chase et Alex sur la voie ce n’est pas les restes d’il y a 9000 ans, non. Car évidemment ils ne sont pas les seuls à les avoir recherchés dans les milliers d’années qui se sont écoulées depuis leur disparition.
En fait ils font plus une enquête actuelle, pour savoir d’où provient le vase en question, quels ont été ses précédents propriétaire et en remontant le temps ainsi pour essayer de voir qui a bien pu trouver le Seeker et ne jamais en parler parce que si ça avait été le cas, ça aurait été la découverte du siècle …

Pour s’aider ils utilisent des avatars. En fait un avatar est une personnalité recréée par une AI avec l’aide de toutes les informations qui existent sur la personne en question dans le réseau. Et du coup Chase et Alex font le voyage avec Harry Williams, le fondateur de la colonie perdue. L’avatar ne sait bien entendu pas les secrets qui n’existent pas dans les informations mais ils sont quand même capable de recréer une personnalité réelle de la personne et donc de voir si les informations qu’ils trouvent sont improbable ou peuvent vraiment s’être passé en fonction des réaction de l’avatar.

J’ai bien aimé aussi le fait que ça soit le premier tome de la série qui s’approche de notre temps. En effet, la colonie en question est censé avoir quitté la terre durant le troisième millénaire en 2600 environ, ce qui donne l’occasion de passer en revu ce qu’il c’est passé dans le monde avant et donc d’avoir de petits clin d’œils à notre époque.
On nous raconte aussi que malgré toute la technologie, toute l’histoire humaine même après le départ vers les étoiles n’est qu’une succession de temps noirs ou l’humanité se renferme sur elle même et revient en arrière niveau mœurs et de temps d’évolution et d’exploration ou la liberté redevient primordiale. Comme quoi l’homme n’évolue jamais vraiment et retombe toujours dans ses vieux travers.

Et du coup c’était intéressant de voir Chase s’insurger sur le manque de liberté de l’époque ou sont partis les colons, Le monde ou vivent nos héros est en effet proche d’un utopie car tout semble être idéal, sans crime, sans manquement à la liberté … Le contraste entre les deux est énorme.

Au final j’ai vraiment bien apprécié ma lecture. Je n’ai pas repéré de répétition par rapport aux tomes précédents, l’auteur n’a pas renouvelé l’erreur du tome précédent, ouf. Le rythme est bon, il n’y a pas de lenteur. C’est vrai que la série reste importante en infodump mais c’est logique vu le sujet, il y a plein de choses à expliquer et finalement l’auteur s’en sors bien en ne nous écrasant pas sous les informations.

Du coup je n’ai pas trouvé de défaut à ce livre en particulier. Je sais que les gens n’ayant pas lu les tomes précédents trouvent que les personnages principaux manquent un peu de développement mais c’est logique vu que tout le premier tome est centré sur leur rencontre et leur background, et donc ici en effet on n’en parle pas du tout.
Mais en dehors de ça ce tome peut très bien se lire indépendamment des autres. Il n’y a quasiment pas de référence aux tomes précédents, et même les personnages secondaire sont différents ce qui fait que rien ne gène sa lecture.

Une bonne lecture donc, l’auteur a su se renouveller sans réitérer les erreurs des tomes précédents. Une histoire distrayante et fun qui a su me divertir.

16.5/20

Mon avis sur les tomes précédents : Tome 1 : A talent for war, Tome 2 : Polaris

3 commentaires sur “Alex Benedict, tome 3 : Seeker de Jack McDevitt

Ajouter un commentaire

  1. Salut,je souhaite savoir si les deux premiers tomes existent en français ?car j'ai Seeker dans ma bibliothèque folioSF mais je ne connaissais pas du tout les deux autres et ne savais pas que c'était une trilogie.Est ce que le fait de lire que Seeker pose problème ?

    J'aime

  2. C'est le seul tome de cette série a être traduit malheureusement. Mais ça n’empêche pas la lecture et la compréhension de celui ci. En fait comme je l'ai dis le seul \ »problème\ » c'est qu'il n'y a pas du tout de référence aux background des personnages et donc on sent une petite absence à ce niveau la si on commence par celui ci, on a l'impression qu'ils manquent un peu de développement. Mais en dehors de ça l'histoire est totalement indépendante des 2 précédents, même les personnages secondaires sont différents, il n'y a aucun lien avec les histoires d'avant.Ce n'est pas une trilogie mais en fait il y a 7 tomes au total ^^

    J'aime

  3. Pour être plus claire : oui le souci n'est la que si on ne lit que ce tome ci sans avoir lu les précédents. Le background des personnages est bien développé dans le premier tome de la série (mais qu'il faut donc lire en VO)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :