Even dead things feel your love de Mathieu Guibé

Année de sortie : 2013
Éditeur : Éditions du Chat Noir
Nombre de pages : 268
Genre : Fantastique
Mon avis :

Un petit livre court mais très sympa, dans l’ambiance du fantastique classique et romantique.

Je trouve que le résumé éditeur donne vraiment une bonne idée du livre donc je vous le laisse pour une fois plutôt que de faire le mien :

Au terme de votre vie, à combien estimez-vous le nombre de minutes au cours desquelles vous avez commis une erreur irréparable ? De celle dont les conséquences régissent d’une douloureuse tyrannie vos agissements futurs jusqu’au trépas. Mon acte manqué ne dura pas plus d’une fraction de seconde et pourtant ma mémoire fracturée me renvoie sans cesse à cet instant précis tandis que la course du temps poursuit son inaltérable marche, m’éloignant toujours un peu plus de ce que j’ai perdu ce jour-là. Je me demande si notre dernière heure venue, les remords s’effacent, nous délestant ainsi d’un bagage bien lourd vers l’au-delà ou le néant, peu importe. Puis je me souviens alors qu’il s’agit là d’une délivrance qui m’est interdite, condamné à porter sur mes épaules ce fardeau à travers les âges, à moi qui suis immortel.

L’amour ne devrait jamais être éternel, car nul ne pourrait endurer tant de douleur.

 Quand j’ai sorti ce livre pour un challenge, en fait j’avais presque oublié sa présence dans ma PAL. Du coup j’ai été contente de le sortir, surtout qu’il se lit vraiment très vite et que j’ai passé un bon moment.

L’histoire commence en Angleterre dans les années 1850, à peu près en même temps que l’exposition universelle dans laquelle nos héros font d’ailleurs un tours.
Notre personnage principal, Josiah va rencontrer par hasard Abigale, jeune fille appartement à la noblesse désargentée de la province dont il est originaire et ou il revient pour échapper un peu à l’effervescence londonienne.
Leur histoire d’amour est forte mais contrariée et c’est la que commence le désespoir de notre héros qui va tout faire pour essayer de retrouver sa bien aimée …

On est dans un roman sombre et gothique, assez violent certaines fois mais pas jusqu’a sombrer dans l’horreur ou le gore.
Josiah est un Lord typique de l’époque en plus d’être un vampire ce qui le rend encore pire sur ce point. Il est égoïste et extrêmement sur de lui et de ses valeurs. Du coup quand par sa faute tout part en sucette, il a vraiment du mal à gérer cet échec, il accumule les maladresses.
En fait Abigale lui a rendu son humanité durant le peu de temps qu’ils passent ensemble lors de la cours de Josiah. Et du coup il se rend compte qu’il est à nouveau capable de sentiments et ceux ci sont exagérés. Du bonheur celui ci tombe dans le plus profond désespoir, c’est un personnage très torturé.
L’écriture est vraiment du même genre que celle du résumé, assez poétique et un peu chargée, ce qui rend bien pour un livre historique je trouve.
Et malgré ça le rythme est plutôt assez rapide. Après c’est sur que le livre est court donc on n’a pas le temps de s’ennuyer.

C’est vrai que l’intrigue prend des tours que je n’aurais pas forcément imaginé en commençant le livre mais justement c’est sympa que ça change un peu et j’ai vraiment bien aimé la fin.

Un livre que je ne regrette pas d’avoir sorti du fin fond de ma PAL. C’est vrai que ça ne sera pas forcement ma lecture de l’année mais j’ai tout de même passé un bon moment malgré la rapidité de ma lecture.

16/20

4 commentaires sur “Even dead things feel your love de Mathieu Guibé

Ajouter un commentaire

  1. Basique je ne sais pas, je n'ai jamais lu de livre ou le principal sujet était ça, le désespoir d'un amour perdu et tous les moyens surnaturels possibles mis en oeuvre pour le retrouver. Après il se passe quand même des choses, c'est beaucoup plus action que les romances historique par exemple.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :