Codex Aléra, tome 4 : La Furie du Capitaine de Jim Butcher

Année de sortie : 2012
Titre original : Capitain’s Fury
Éditeur : Bragelonne
Nombre de pages : 576
Genre : Fantasy
Mon avis :

Un tome toujours aussi sympathique à lire dans l’ensemble. On continue sur la lancée des précédents et c’est très agréable. Mais je l’ai quand même trouvé un peu moins mémorable dans le sens ou le précédent nous donnait une énorme avancée et que du coup j’ai été un peu frustrée de la lenteur à laquelle cela évolue tout du long de ce tome (même si la fin a su me rassurer).

L’histoire se passe 2 ans après la fin du précédent et les guerres, aussi bien la civile que celle contre les Canims sont loin d’être terminées. Tavi est toujours commandant de sa légion mais les gros bonnets arrivent pour mettre un peu d’ordre et accélérer la reprise du territoire. Le voici sous les ordres d’un sénateur plein d’ambition, soutenu par le couple Aquitaine, qui comptent bien faire leur loi et lui retirer de ses pouvoirs car ils aimeraient mettre quelqu’un de leur coté à sa place (sans savoir qui il est vraiment).
Tavi avait pourtant une solution pour la fin du conflit et il a besoin de soutien pour l’appliquer. Mais malheureusement le Premier Duc est injoignable. En fait il est occupé à essayer d’envahir à pied et sans pouvoir la citadelle de Kalare, histoire de mettre définitivement un terme à la révolte. Mais traverser 300 km de foret dense suivi de marais n’est pas une mince affaire quand on a plus de 70 ans et qu’on n’a pas fait d’activité physique depuis longtemps …

J’ai parlé de lenteur au tout début mais laissez moi vous rassurer. En fait le roman n’est pas du tout lent, il s’en passe des choses dedans, et rien n’est statique. En fait ce qui est lent c’est juste l’évolution de la situation du rang de Tavi, mais je savais bien pourtant qu’il ne fallait pas attendre que ce coté la avance plus vite, sinon il ne resterait pas 2 tomes ensuite pour la terminer. Du coup c’est un peu de ma faute d’en vouloir à un livre alors que ça ne pouvait pas être autrement au départ.

Tout d’abord ce que j’ai bien apprécié dans ce tome c’est le retours de Gaius au premier plan. Je dois dire qu’il me manquait et qu’il est un vrai badass en fait ! Je savais qu’il était bien plus puissant que tous les autres mais à ce point c’est énorme.
D’ailleurs au sujet de la puissance on comprends mieux ce dont est capable Isana et on voit que sa puissance finalement n’est pas si éloignée de celle de Gaius maintenant. Ce coté la n’est pas vraiment une évolution mais plus une constatation.

Dans ce tome on suis en fait 3 groupes de personnages. D’un coté Tavi qui part s’occuper d’essayer de régler le problème des Camins de façon autre que par la destruction totale accompagné de Kitai, Isana, Ombre et Erhen, d’un autre Gaius qui fait son voyage à pied avec Amara et Bernard, et finalement ceux qui restent dans la première légion Alérienne : Crassus et Maximus accompagné de Valiar/Fidelias qui doute toujours de sa double loyauté.

Les tournants et retournements de situations sont nombreux et variés. Au départ j’ai eu un peu peur que ce tome reparte comme le précédent avec un grosse partie dans la légion mais finalement Tavi prend un chemin bien différent ce qui était un bon point.
Ce qui fait qu’au final on a à nouveau un tome plein d’aventures et qui va à toute allure. Nos héros sont bringuebalés de partout au fur et à mesure que la situation évolue et rien n’est facile pour eux.

Et le final … Je l’ai trouvé vraiment émouvant. Cette fois ci Tavi ne peux pas revenir en arrière. Il a pris un grosse décision concernant son futur et les années passées lui ont vraiment permis de prendre l’assurance nécessaire à sa nouvelle fonction. Du coup j’ai vraiment hâte de voir comment il va s’en sortir maintenant !

Au final, même si j’ai été un peu frustrée à certains moment que la situation n’évolue pas pour Tavi, la fin a vraiment du me rassurer. Nos héros sont tous dans moment charnière que ça soit dans leurs loyautés ou dans leur vie, on a eu une belle évolution dans ce tome.

16.5/20
Mes avis des tomes précédents : tome 2 : Les Furies de l’Academ, tome 3 : La Furie du Curseur,

2 commentaires sur “Codex Aléra, tome 4 : La Furie du Capitaine de Jim Butcher

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :