Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Boundary Magic, book 1 : Boundary Crossed de Melissa F. Olson

Année de sortie : 2015
Éditeur : 47North
Nombre de pages : 292
Genre : Urban Fantasy
Mon avis :

J’avais déjà lu ce livre lors de sa sortie en 2015 et je l’avais bien apprécié malgré son manque d’originalité. Mais je m’étais ensuite aperçu que ce n’était pas vraiment le début et qu’il y avait une autre trilogie se passant dans le même univers publié avant. Du coup nous y voila, 3 ans après, j’ai enfin terminé la précédente trilogie et je peux relire celui ci dans le but d’avancer la série.

Trois ans pour lire une trilogie c’est long, surtout pour moi qui dévore l’urban fantasy en général. C’est principalement du au fait que j’avoue que je n’ai pas particulièrement apprécié ladite trilogie, Scarlett Bernard (les liens vers mes chroniques sont en bas de page). Du coup oui, j’ai trainé et j’avais aussi peur d’avoir juste changé d’avis sur le genre et de ne pas apprécier celle ci autant que lors de ma première lecture.
Mais heureusement, ce n’était pas une erreur, j’ai bien apprécié ma relecture de ce tome, et je dois dire que ça me rassure beaucoup pour la suite. Surtout que je me suis aperçu qu’il y avait un lien avec Scarlett Bernard, d’ailleurs ce livre se termine sur ce lien, du coup ma lecture n’a pas été inutile.

Je pense que le fait que j’aime plus cette lecture que les précédents se joue principalement sur le personnage.

Ici nous suivons Lex. Ancienne soldat rendu à la vie civile après une grave blessure, elle végète sans accepter le soutien de sa famille, entre son boulot de nuit en supérette et sa maison devenu foyer pour animaux errants. Jusqu’au jour ou elle croise deux clients, et surprise, elle les trouve en compagnie de sa nièce de quelques mois.
Comprenant qu’ils l’ont enlevé, n’écoutant que son cœur et faisant fi du danger, elle se lance au secours du bébé, récoltant plusieurs blessures par balle contre ces ennemis étrangement résistant …

Encore une fois elle récolte une blessure qui aurait du être mortelle et y réchappe. La chance? En fait non, ce qu’elle va découvrir va bien plus loin que tout ce qu’elle aurait imaginé. Les deux kidnappeurs étaient en fait des vampires et le fait qu’ils n’aient pas réussi à la charmer et à retourner son cerveau pour lui faire oublier l’incident va très vite se savoir et c’est Quinn, détective vampire aux ordres des grands pontes du surnaturel du coin qui est chargé de s’occuper d’elle et de lui faire découvrir sa véritable nature.

On est tout d’accord, cette accroche est vraiment ce qui se fait de moins original en urban fantasy, une personne qui découvre subitement qu’elle a des pouvoirs, comment les gérer, s’insérer dans la chaine surnaturelle du coin sans se faire bouffer tout cru … etc. Mais ici ça marche vraiment bien parce que Lex est un ancien sergent de l’armée et elle a l’habitude de se faire respecter. Du coup même sans pouvoirs elle a une présence qui en impose et elle ne va pas se laisser marcher sur les pieds.

Elle est aussi habituée à recevoir des ordres donc quand les vampires lui proposent de protéger sa nièce en échange du fait qu’elle travaille pour eux avec Quinn, elle saute sur l’occasion car elle sait que la la situation est plus forte qu’elle et que malgré tout elle ne pourra pas la protéger elle même.

Quinn de son coté est tout de suite très sympathique. Limite trop même, pour un vampire, car on a un peu l’impression que l’auteur nous pousse vraiment à nous mettre de son coté. Du coup je ne peux pas m’empêcher d’être un chouilla suspicieuse quand même. Mais de toute façon il est finalement très peu développé dans ce tome ci et il faudra surement attendre pour en savoir plus à son sujet.

On est dans une série ou les surnaturels ne sont pas des dangers mais plutôt des humains un peu plus puissants qui survivent en se cachant. Du coup c’est vrai qu’on pourra un peu reprocher le fait que ça manquait d’un peu de danger à certains moments. J’aurais peut être préféré ressentir la puissance des vampires, être impressionnée, mais ici non ils sont limite trop humains sur certains points. 

Bon après ce n’est pas vraiment une nouveauté, c’était déjà le cas dans la trilogie précédente mais je trouvais le vampire dans celle ci plus charismatique et effrayant qu’ici. On voyait bien que c’était le grand boss et qu’il ne fallait pas lui marcher sur les pieds. C’est quelque chose qu’on ne retrouve pas vraiment dans cette série ci, du moins dans ce premier tome.

Au final ce n’est pas le début le plus impressionnant qu’il soit en urban fantasy, le principe est classique et il manquait un petit truc pour donner de la niaque à l’ensemble mais j’ai tout de même passé un bon moment avec Lex à la découverte de ses pouvoirs et de son histoire. Le personnage m’a bien plu et j’ai bien envie d’en savoir plus sur elle dans les prochains tomes.

16/20

Mon avis sur les Scarlett Bernard : tome 1 : Dead Spots, tome 2 : Trail of Dead, tome 3 : Hunter’s Trail,

Livre lu dans le carde du challenge S4F3 Saison 4 :

https://albdoblog.com/2018/06/17/challenge-summer-short-stories-of-sfff-saison4/

4 commentaires sur “Boundary Magic, book 1 : Boundary Crossed de Melissa F. Olson

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :