Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Alex Verus, book 9: Marked de Benedict Jacka

Année de sortie : 2018
Éditeur : Orbit
Nombre de pages : 400
Genre : Urban Fantasy
Mon avis
Un tome qui était un peu plus de transition que les précédents, mais ça ne l’a pas empêché d’avoir de grosses révélations surprenantes et d’être vraiment fun du début à la fin.
Pour rappeler le contexte de la série voici un peu le background général de l’histoire du personnage  principal :
Alex Verus, devin (il est capable de voir tous les futurs proches possibles), était un adolescent perdu qui ne comprenait pas ses pouvoirs. Après avoir fugué de chez ses parents, humains sans magie, il c’est accroché à la première personne qui a su le rassurer et l’a pris sous son aile, Richard Drakh. Il ne savait pas à l’époque que cette personne était un des mages noirs les plus puissants, tout comme il ne savait pas que ceux ci s’opposaient aux mages blancs. Après des années de mauvais traitements et de dangers constants qui ont transformé sa vie en enfer, il c’est échappé et c’est tenu à l’écart de toute la politique tout en essayant de faire bonne figure auprès des mages blancs qui sont les seuls à pouvoir le protéger contre son ancien maitre. Mais ceux ci se méfient de lui, pour eux il est corrompu par son expérience et il restera un mage noir dans son cœur pour toujours.
La série commence ainsi, et ensuite Alex se retrouve dans plein de complots et machinations qui l’obligent à s’impliquer pour survivre.
Dans ce tome ci, Alex est maintenant devenu un membre du Conseil Junior des mages blancs. En fait il a pris la place de celui qui l’avait obligé à travailler pour lui sous la menace, à savoir Morden, un autre mage noir qui a fait tout une campagne pour se faire accepter et donner leurs voix aux autres mages dans le conseil, et qui a fini emprisonné parce qu’il a participé à une opération dangereuse. Bien sur Alex ne soutient pas les mages noirs et il utilise son influence pour représenter à la place les indépendants, ceux qui, comme lui, ne sont ni blancs ni noirs, ainsi que ceux qui ont trop peu de pouvoirs pour être désignés comme des mages mais qui ne sont plus non plus des humains normaux.
L’histoire commence alors qu’Alex est chargé par certains mages blancs de convaincre Morden de leur livrer Drakh en échange de sa liberté. La situation étant d’autant plus plus complexe que maintenant les mages noirs possèdent tout un lot d’artefacts très dangereux qu’ils ont volés au conseil. Mais Alex n’a pas le choix, il doit une fois encore renouer ses liens avec les mages noirs pour exécuter sa mission …
Comme toujours dans cette série la situation de départ est complexe, un vrai sac de nœuds, et Alex doit faire de son mieux pour naviguer au milieu des objectifs de tout un tas de personnes très dangereuses qui sont ravies de mettre la main sur lui et de le manipuler pour atteindre leur but. Son pouvoir unique le sert et le dessert aussi car ses ennemis savent qu’il peux voir le futur sur le court terme et jouent la dessus pour lui faire faire des erreurs en leur faveur. 
On a un peu l’impression que tous les puissants du monde sont dans une espèce de valse mortelle et qu’Alex est bloqué en son milieu, ne pouvant que se raccrocher aux branches en espérant y survivre. C’est aussi ça qui rend la série fascinante et passionnante. Aucun des personnages n’est vraiment totalement blanc et Alex n’est qu’un pion pour eux, a lui de se débrouiller pour s’en sortir. En fait on fini par adorer haïr un bon nombre de personnages dans cette série, la caractérisation est vraiment bien faite. 
Alex a bien entendu des alliés, notamment Luna une jeune femme capable de manipuler et de modifier la chance et Anne une mage de vie qui peut se servir de la vie comme énergie, aussi bien pour guérir ou pour tuer. Ces alliés sont finalement à la fois la force d’Alex et sa faiblesse. Surtout maintenant que Drakh a décidé de mettre la main sur Anne pour la faire changer de camp. 
On est dans un tome très important pour la suite car il crée des développements inattendus et qui pourraient tout changer dans le futur, mais pourtant pendant une bonne partie il donne l’impression d’être un tome intermédiaire car ce qu’il s’y passe est finalement moins lié à l’intrigue principale que les tomes précédents. Sans parler qu’il y a quelques lenteurs à certains moments qui ralentissent un peu le tout.
Il n’en reste pas moins un tome excellent que j’ai apprécié du début à la fin ! 
16.5/20
Mes avis sur les tomes précédents de cette série : tome 1 : Fated, tome 2 : Cursed, tome 3 : Taken, tome 4 : Chosen, tome 5 : Hidden, tome 6 : Veiled, tome 7 : Burned, tome 8 : Bound,

4 commentaires sur “Alex Verus, book 9: Marked de Benedict Jacka

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :