Les Chroniques de Sorohar : Le cycle de la triade pourpre, tome 1 : Tempus Fugit de Keliane Ravencroft

Année de sortie : 2017
Éditeur : MxM Bookmark
Nombre de pages : 544
Genre : Fantasy, Romance
 
Résumé : La vie n’a pas toujours souri à Sven, un jeune libraire sans histoire assoiffé d’aventures. Toutefois, alors qu’il pense quitter Tertrefer pour vivre une expérience trépidante, une série de malencontreux événements l’amène à se retrouver maudit par une congrégation de sorcières en colère et emprisonné pour un meurtre qu’il n’a pas commis. Celui du tyrannique souverain régnant sur la Vallée des Cendres depuis plus de vingt-cinq ans, Arjan, un démon de sang pur. 
Son temps désormais compté, c’est dans ce contexte qu’il rencontre Ashkiel, le prince aîné amené à succéder à son terrible père, et Raziel, son Bras Droit. Refusant de s’inscrire dans la même veine que son géniteur, l’Héritier a bien l’intention de retrouver la confiance d’un peuple durement éprouvé mais c’est sans compter sur la menace que laisse planer l’existence d’un étrange individu nommé le Vengeur Noir. En quête d’un moyen de sauver sa vie, Sven pourrait bien être la réponse aux nombreuses crises que la Couronne de sang impie devra traverser pour reprendre les rênes du royaume. Entre profit et sentiments, il se pourrait même que le tout-puissant seigneur et le roturier se découvrent un objectif commun : faire tomber la Sororité de la Lune.
Mon avis :
Malheureusement le style bien particulier de ce roman n’a pas vraiment fonctionné avec moi ce qui fait que j’ai eu du mal à m’attacher aux personnages.
A mon avis il ne sort pas assez de vrai fantasy avec des personnages LGBT dans l’édition Française, du coup quand j’ai vu celui ci arriver avec sa belle couverture et toutes ses belles promesses, je me suis dit que j’allais lui donner sa chance, vu que la fantasy rate rarement son coche avec moi et que j’en lis beaucoup.
J’aime me dire qu’il pourrait exister des mondes qui ont évolués plus égalitairement que le notre sur ce coté la malgré le coté médiéval souvent associé à la fantasy, et ça fait en plus un contraste qui est bienvenue avec notre histoire et notre monde.
 Du coup je suis vraiment déçue de ne pas avoir accroché. En fait je crois je voulais vraiment l’aimer ce qui a amplifié la déception.   
Quand je parle du style de l’autrice, je ne dis pas qu’il est mauvais, juste qu’il ne m’a pas convenu personnellement. C’est un style que j’appelle « très raconté », dans le sens ou on a plus l’impression d’être au coin du feu avec une personne qui nous conte les événements. Et pour le coup j’avais déjà eu ce même souci avec le premier tome de Terremer de Ursula K. Le Guin qui pourtant est un grand classique du genre et que j’avais fini par abandonner.

Et ce genre de style fait que je garde toujours une distance avec le récit, que je n’arrive pas à m’immerger dedans. D’autant plus que j’avais aussi l’impression des fois que ce n’était pas vraiment très carré ici, parce que le narrateur savait ou ne savait pas certains détails sur ses personnages suivant l’effet qu’il voulait obtenir et les secrets qu’il voulait cacher. Et ça a aussi fait que je me suis sentie frustrée par moments et que je lui en voulait de me cacher des choses, comme si il était devenu un personne à part dans le récit.

Dans ce tome nous suivons plusieurs personnages : Sven au début avec Ashkiel et Raziel qui se rajoutent ensuite, plus un certain nombre de secondaires comme Luka le frère d’Ashkiel qui apportait un coté humour au récit qui était le bienvenue.
Je n’ai pas accroché à Sven. Peut être est-ce parce que j’ai trop lu de fantasy et les personnages naïfs et qui tentent de s’en sortir sont devenu un cliché. Combiné à mon recul du au style, ça n’a vraiment pas aidé il faut dire. Surtout qu’il est vraiment très très naïf, ce n’est pas juste un personnage mal éduqué ou trop jeune pour savoir les choses, non, il est juste un peu bébête sur les bords et prend tout un tas de très mauvaises décisions, mais ce n’est que mon avis personnel. J’avais plus envie de le baffer que de l’encourager, il a fini par m’exaspérer.
Ashkiel et Raziel étaient plus intéressants. Plus on avance plus on les découvre et même si la encore il n’ont rien de très originaux, ils n’en restent pas moins des personnages plus complexe et auquel il est plus facile de s’attacher. 
La tendresse entre Sven et Ashkiel était bien présente et est touchante, mais vu que je n’appréciais pas Sven j’avoue que j’ai eu du mal à la comprendre. Ce qui à fait, la encore combiné à la distance à cause du style, j’imagine, que je suis aussi resté un peu sur ma réserve. En fait à aucun moment je n’avais vraiment envie de savoir ce qui allait leur arriver à mesure que les pages se tournaient.
Dans l’ensemble j’ai l’impression que c’est quand même vraiment dommage que je sois passé à coté. L’intrigue ne manquait pas de retournement de situation et pourtant gardait un coté fluide et clair qui fait que même les novices en fantasy s’y retrouveront. Et son coté classique ne la dessert pas en se qui me concerne.
C’est vrai que la romance tiens une part importante, mais pas de façon qui passe totalement au dessus du reste, du coup c’était plutôt bien équilibré à mon avis (si on n’est pas réfractaire à ce coté la, bien sur). 
Au final ce livre ne manquait surement pas de qualité mais il n’était juste pas fait pour moi.
J’ai reçu ce livre dans le cadre d’un service presse de l’éditeur, MxM Bookmark, via Netgalley.

2 commentaires sur “Les Chroniques de Sorohar : Le cycle de la triade pourpre, tome 1 : Tempus Fugit de Keliane Ravencroft

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :