The Farian War, book 1: There Before the Chaos de K.B. Wagers

Année de sortie : 2018
Éditeur : Orbit
Nombre de pages : 480
Genre : Science-Fiction
Mon avis

Ce tome se passe peu de temps après la fin de la trilogie précédente, The Indranan War. Même si ce tome ci a démarré un peu lentement, je l’ai finalement autant aimé que les précédents. 
Ancienne hors-la-loi, contrebandière et pirate, Hail Bristol a fini par embrasser sa nouvelle fonction d’Impératrice de l’empire Indranan. Alors qu’elle est en pleine phase de reconstruction de son empire après la guerre qu’ils ont subit et que l’argent nécessaire devient difficile à trouver, une autre guerre menace de déborder chez eux. En effet il semblerait que deux civilisations extraterrestres, dont finalement on ne sait que très peu de choses, ai redémarré les hostilités qui couvent entre eux depuis des siècles.
Il se trouve que depuis sa création, l’empire Indranan est allié aux Farians, une des deux factions en guerre. Mais cette alliance c’est faite en temps de paix et Hail a de plus en plus peur que leurs alliés leur réclame de l’aide et ce n’est définitivement pas le moment étant donné l’état de l’économie et des ressources de son empire …
Je dois dire que j’étais ravie de retrouver tous les personnages de la première trilogie. Que ça soit la multitude de gardes du corps et de conseillers, les domestiques, les différentes factions et familles politiques avec chacune leurs objectifs, les amis ou alliés de son ancienne vie … Toutes ces personnes forment en fait comme une très grande famille dysfonctionnelle.

Et c’est c’est la qu’on s’aperçoit qu’ils sont vraiment très nombreux en fait. Du coup c’est vrai que j’ai trouvé le début un peu lent, parce qu’on prend vraiment le temps de tous les réintroduire, de nous ré-expliquer toutes la situation en détail pour ceux qui n’auraient pas lu la première trilogie et/ou ceux qui en aurait tout oublié.

Mais en même temps je n’ai pas non plus détesté ce passage, loin de la. Je trouve que ça fait vraiment réaliste de suite Hail au quotidien, avec ses forces et ses faiblesses, sa façon d’être très humaine dans ses décisions tout en étant très stricte et ne supportant pas les coups fourrés pourtant très nombreux en politique. L’empire Indranan fait vraiment très grosse machine qui demande de la patience à l’extrême pour être bien gérée.

Pour ce qui est des autres protagonistes on trouve bien évidemment les Farians, vu qu’il s’agit de leur guerre.
Ils sont un peuple avec des capacités hors du commun. Ils peuvent guérir car en fait ils savent gérer « l’âme » des être vivants (enfin celle des humains, même si ils n’y touchent pas, et des leurs, au moins). Dés lors ils peuvent en fait ressusciter à l’infini, à chaque fois dans un nouveau corps. Si on n’intervient pas, l’âme se réincarne naturellement dans un nouveau né, qui se souvient alors de toutes ses vies antérieures, mais ils peuvent aussi la stocker pour empêcher que ça se produise, emprisonnant la personne en quelque sorte, ou même la détruire si besoin.

Ils sont régis par une religion très stricte, qui leur dicte leur quotidien et l’usage de leurs pouvoirs. En fait leur apparence physique est le résultat de ces pratiques et dés lors qu’ils ne les suivent plus ils finissent par changer. C’est d’ailleurs à cause d’une question de pratiques ancestrales et de religion qu’ils sont en guerre contre leurs adversaires dont je ne dévoilerais rien vu qu’une partie de l’intrigue consiste justement à obtenir des renseignements sur eux. 

Du coup on comprends bien que la guerre qui existe depuis des centaines d’années concerne en fait toujours les même personnes, qui entretiennent la haine à chaque réincarnation, dans une boucle sans fin.
Le coté diplomatique est très important tout du long du livre, que ça soit quand Hail traite avec son propre corps politique ou dans ce qui concerne la guerre.
Pendant une grande partie du tome on se demande bien pourquoi ils veulent tous impliquer Hail et son empire dans leur guerre. C’est d’ailleurs une question qui demeure à la fin.

Du coup on est très loin d’être dans de la science-fiction d’action, en dehors de la toute fin qui d’ailleurs était vraiment très stressante. D’ailleurs ce tome porte très bien son titre, il est la pour nous parler de toute la partie avant le vrai début des hostilités et du chaos, que j’ai hâte de découvrir.

A noter qu’il se termine en cliffhanger, mais vu que dans ma version ebook il y avait aussi les premières pages du tome suivant en aperçu à la fin (que je n’ai pas pu m’empêcher de lire, bien sur) ce cliffhanger se résout directement et j’avoue avoir soufflé de soulagement !
Au final pour résumer malgré un début assez lent pour replacer tous les personnages dans le contexte, j’ai vraiment été prise dans ce livre qui nous offre une science-fiction diplomatique et politique de qualité

16.5/20

Mon avis sur la trilogie précédente : tome 1 : Behind the Throne, tome 2 : After the Crown, tome 3 : Beyond the Empire,

2 commentaires sur “The Farian War, book 1: There Before the Chaos de K.B. Wagers

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :