Avis en Vrac #58 : Lindsay Buroker, Jenn Stark, Courtney Milan et Melissa F. Olson

Comme le précédent, cet avis en vrac regroupe des avis courts que j’ai d’abord publié sur ma page facebook avant de vous les regrouper ici quand il y en a suffisamment. 
Sky Full of Stars, book 1: The Rogue Prince
de Lindsay Buroker
Année de sortie : 2017
Éditeur : Creatspace
Nombre de pages : 304
Genre : Science Fiction
Cette série est la suite de la série Fallen Empire que j’avais lu l’an passé et vraiment bien apprécié.

On y suis Jelena, la fille du personnage principal de la précédente, qui est récemment devenir Capitaine de son propre vaisseau et doit prouver de ses capacité auprès de sa famille.

Mais Jelena est plus intéressé par le fait de sauver des animaux de laboratoire que par le fait d’être une marchande.
Elle se retrouve vite avec une corporation au train, bien décidée à la faire payer de les avoir dévaliser, sans parler de leurs concurrents, prêts aussi à tout pour récupérer le butin.

Et voila qu’elle entend d’un coup parler de Thorian, son ami d’enfance qui est en plein dans les ennuis. Elle décide d’aller à sa recherche, ne se doutant pas qu’elle va tomber en plein dans une bataille qui est bien au dessus de ses petits moyens …

J’ai bien aimé ce tome, on retrouve l’atmosphère de la série précédente. Un peu moins de sa magie pourtant, surtout dans la première moitié que j’ai trouvé un peu longuette. Je me demandais quand l’intrigue allait vraiment commencer, l’alchimie entre les différents personnages manquait clairement de punch.
Le point positif c’est que les personnages sont tout de même très attachants.

Tout change à partir du moment ou Thorian rejoint l’équipe du vaisseau, c’était du plaisir parce que les trois personnes ont vraiment de la réparti et des caractères qui vont bien ensemble.
Ils n’arrêtent pas de se chamailler et je sens pointer les conversations du genre de celles de la première série qui m’avaient vraiment bien plu !

 
16/20

Immortal Vegas, book 9: Running Wilde
de Jenn Stark
Année de sortie : 2017
Éditeur : Elewyn Publishing
Nombre de pages : 382
Genre : Urban Fantasy
Ce tome est l’avant dernier dans la série, et ça se sent.

Encore une bonne addition dans la série même si ce tome était peut être un peu moins marquant que certains précédents. Surtout parce que la tension commence à se faire sentir vis à vis du final et du coup on a plus d’attentes et on a hâte que ça avance un peu.

Dans ce tome Sarah est chargée par le Diable (l’incarnation de la carte de tarot dans le Conseil) de récupérer un parchemin (magique bien entendu).
Cette quête la met en contact avec une série d’adolescents qui semblent savoir avant elle ce qu’elle va faire, qui sont-ils, pourquoi la suivent-ils ? …

Un point que j’aime dans cette série c’est que les personnages, tout en étant dans un même « camp » avec un même but, finalement ont des façons de faire vraiment différentes qui les définissent parfaitement. Le surnaturel à base de cartes de tarot est vraiment toujours aussi bien exploité et original.

Bon si on veut chipoter j’ai trouvé ce tome un peu moins centré. Enfin dans le sens ou on se demande ou on va pendant une grande partie du tome. En gros on nage dans le brouillard et il m’a fallu un peu plus de motivation pour avancer. Mais finalement tout fini par s’éclairer et on comprend l’importance de la découverte à la fin.

Je suis à la fois triste et contente d’arriver au dernier tome de cette série !

16/20
Les frères ténébreux, tome 4 : Le scandale de la suffragette
de Courtney Milan
Année de sortie : 2016
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 480
Genre : Romance historique
Je lis moins de romance historiques qu’il y a quelques temps mais j’apprécie toujours d’en ouvrir une de temps en temps.
Celle ci m’a vraiment bien plu, elle change de celles que j’avais l’habitude de lire.

Nous y suivons Miss Frederica (Free) Marshall, qui a décidé d’être une femme libre. Elle vit seule, ayant hérité d’une tante et elle passe son temps libre en tant qu’éditrice et rédactrice en chef du principal journal des suffragettes : The Woman’s Free Press.
De son coté Edward Clark est un faussaire, un menteur, il a été rejeté par sa famille et vit depuis en marge de la société. Mais quand il apprend que son jeune frère fait des siennes il revient en Angleterre pour essayer de mettre un peu d’ordre dans les affaires.
Le plan de son frère consiste à discréditer Free et Edward a bien l’intention de ne pas le laisser atteindre son but …

Ce qui m’a surtout bien plu dans ce livre a été le coté journal et de suivre ces premières militantes acharnées pour la cause des femmes. Et elles partent de loin c’est sur.
Edward de son coté est un héros classique de romance historique, mais j’ai vraiment aimé le fait qu’il respecte totalement le combat de Free et qu’il n’ai pas du tout l’intention de la brider ni de se faire passer pour le héros.

En fait au lieu de se mettre en valeur il la met elle en valeur et c’est un point que j’ai vraiment beaucoup apprécié.

Cette romance a été très agréable à lire, j’en garde un bon souvenir !

16.5/20
Boundary Magic, book 3: Boundary Born
de Melissa F. Olson
Année de sortie : 2016
Éditeur : 47 North
Nombre de pages : 288
Genre : Urban Fantasy
J’étais contente d’ouvrir ce troisième et dernier tome de cette trilogie. Mais j’ai moins apprécié ma lecture que les deux précédents.

Pour rappel on suis ici Allison “Lex” Luther, une ancienne militaire qui vit très mal son retour à la vie civile. Elle découvrir un peu par hasard qu’elle a une capacité un peu surnaturelle à éviter la mort.

Il se trouve que sa nièce, encore un bébé, la fille de sa sœur jumelle décédée, est un Null, un être capable d’annuler toutes les magie et donc très recherché. Pour sauver la vie de cette dernière, Lex se met au service d’une vampire, Maven, qui contrôle plus ou moins la ville en échange de sa protection.

Dans ce tome la situation devient de plus en plus complexe entre les différentes espèces. Des vampires commencent à ouvertement désobéir à Maven et d’autres finissent assassinés par la magie. On ne sait plus à qui se fier et l’alliance entre les sorcières et les vampires prend l’eau petit à petit …

Finalement l’intrigue tourne autour du fait qu’on dévoile petit à petit l’histoire de l’origine du surnaturel dans ce monde, ça m’a un peu rappelé les Anne Rice pour cette raison (sans que ça ai d’autre rapport).

Mais cette histoire ne m’a malheureusement pas vraiment convaincue. Elle mettait en oeuvre un surnaturel bien trop puissant, et c’est la que ça n’a pas fonctionné.

Encore ça n’aurait été que du passé, j’aurais compris et j’aurais pu accepter mais la façon dont ça fait un peu la surenchère et l’ennemi quasiment invincible, non.

Pour autant ça n’était pas non plus si mauvais que ça, j’ai retrouve l’ambiance que j’aimais bien et le personnage principal.

Du coup je termine cette série un peu sur un point moins positif que les deux tomes précédents que j’avais pourtant vraiment bien apprécié. Dommage.

15/20

2 commentaires sur “Avis en Vrac #58 : Lindsay Buroker, Jenn Stark, Courtney Milan et Melissa F. Olson

Ajouter un commentaire

Répondre à lutin82 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :