Avis en Vrac #69 : David B. Coe, Patricia Briggs, Jack McDevitt et Hailey Edwards

Comme les précédents, cet avis en vrac regroupe des avis courts que j’ai d’abord publié sur ma page facebook avant de vous les regrouper ici quand il y en a suffisamment.
  
 La couronne des sept royaumes, tome 04 : Le Combat des innocents
de David B. Coe
Années de sortie : 2003 VO, 2007 cette édition
Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 413
Genre : Fantasy
Un tome qui a bien su relancer mon intérêt pour la série.

Difficile de vraiment résumer ce tome sans spoiler mais dans l’ensemble la série parle de l’évolution des sept royaumes alors qu’ils sont sous le feu d’une conspiration secrète destinée à créer le chaos et ainsi affaiblir les humains, ouvrant la voie à la domination d’une autre espèces dont les membres sont des mages : les Qirsis.

Ce qui m’a principalement plu dans ce tome était la mise en avant de la conspiration Qirsi. On a désormais une bien meilleur vision de qui est dedans, qui ne l’est pas, de quelle façon elle agit, dans quels buts, etc …

Du coup mon coté qui aime la clarté a été séduit. Il faut dire que c’est vraiment le coté un peu flou et qui partait du coup un peu dans tout les sens qui m’avait un peu refroidit sur les deux précédents.

Le nombre de protagonistes qu’on suis est aussi vraiment impressionnant. On a très rapidement dépassé la dizaine et maintenant on suis vraiment l’intrigue de tout les bords, dans tout les endroits affectés (c’est à dire quasiment partout maintenant).

Je comprend que ça puisse moins plaire à certaines personnes mais de mon coté c’est un point que j’aime beaucoup. Ça montre la maîtrise de l’auteur qui arrive à nous donner une intrigue claire malgré tout.

Un bon tome donc, qui me donne envie de continuer rapidement la série.

16/20 

Mercy Thompson, book 11: Storm Cursed
de Patricia Briggs
Année de sortie : 2019
Éditeur : Ace books
Nombre de pages : 384
Genre : Urban Fantasy
Quel bonheur de retrouver ces personnages et cette série !
Ce tome ci ne loupe pas le coche, il est très agréable à lire, toujours aussi fun et plein d’action.

Le territoire de la meute étant devenu une zone neutre protégée par celle ci, il a été déclaré comme la zone tampon idéale pour accueillir un sommet entre les dirigeants humains et les seigneurs fae.

Mais bien sur l’occasion était trop tentante pour que ceux qui sont contre ne se manifestent pas, et les dangers se multiplient sur le territoire de la meute …

Au fil des tomes Mercy, Adam et la meute ont amassés bon nombre d’alliés et d’amis, et autant d’ennemis. Les voir tous en action ici était vraiment très dynamique.

Il y a eu pas mal d’informations révélées, notamment sur les sorcières, ce qui rendait l’intrigue intéressante et fournie. Je suis vraiment intriguée par Sherwood Post, j’ai hâte d’en apprendre plus sur lui (mais je sens qu’on risque de nous faire mariner encore quelques temps).

Wulfe aussi était bien présent, et on le découvre vraiment sous un autre jour.
Ça fait du bien de changer de focus de temps en temps, ça donne du punch à l’ensemble

De toute façon si on est arrivé à ce niveau la de la série et qu’on l’apprécie toujours autant, on a peu de chance d’être totalement déçu par par ce tome qui approfondit encore l’univers et les personnages.

En Bref j’ai adoré ce tome, et je pense qu’un jour il faudra que je me relise cette série du début, parce que ça commence à faire un paquet d’années que je l’ai commencé.

17/20 

 Alex Benedict, book 6: Firebird
de Jack McDevitt
Année de sortie : 2011
Éditeur : Ace books
Nombre de pages : 384
Genre : Science-fiction
Encore une fois cette série à réussi à me faire passer un excellent moment de lecture.

Il y a 40 ans, le physicien Christopher Robin disparaissait mystérieusement alors qu’il venait d’échapper à la mort lors d’un énorme tremblement de terre sur son lieu de résidence.

Il était connu pour ses travaux très controversés destinés à essayer de prouver qu’il existe des mondes parallèles au notre, et était en pleine phase de tests au moment de sa disparition.

Maintenant sa veuve est morte et Alex se retrouve avec toute une collection d’objets lui appartenant à vendre au plus offrant pour son client.
Bien entendu en vendeur confirmé il va tout faire pour soulever à nouveau l’intérêt sur la disparition du Dr Robin histoire de faire monter les prix.

Et pour cela rien de tel qu’une enquête menée par Chase et lui pour essayer d’en savoir plus et ramener des éléments nouveaux sur ce qu’il c’est réellement passé à cette époque.

Firebord était le nom du vaisseau principal du Dr Robin lors de sa disparition, vaisseau qui a lui aussi disparu à peu près au même moment.

Ce tome ci m’a vraiment beaucoup plu. Rien que d’en parler la me donne l’envie de me jeter sur la suite.
Je pense que c’est sans doute un de mes préférés dans la série, voir le préféré.

Encore une fois les investigations d’Alex vont le mener vers des découvertes fabuleuses le tout dans une intrigue bien menée et pleine de rebondissements.

Les idées développées ici sont vraiment grandioses et c’est exactement ce que j’aime dans ce genre de livres. Le tout sans nous donner l’impression de nous perdre dans le coté scientifique ou autre (on est très loin de la hard SF, on est plus sur du policier/enquête dans un univers de SF)

Univers parallèles, AI conscientes, avancée drastique de tout l’univers, on en a vraiment pour notre argent dans ce tome et c’était génial.

17/20

Guide pour nécromancien en herbe, tome 2 : How to Claim an Undead Soul
de Hailey Edwards
Année de sortie : 2017 (normalement décembre 2019 en VF)
Éditeur : Createspace
Nombre de pages : 284
Genre : Urban fantasy
Malgré un problème de rythme, j’ai tout de même bien apprécié la lecture.

La vie à bien changé pour Grier. De paria elle est devenu la jeune femme à la mode pour les siens, mais ça ne rend pas sa vie plus facile.

Alors qu’elle tente de reprendre sa vie précédente, elle se rend compte qu’il se passe d’étrange phénomènes : certains fantômes ont disparus des lieux les plus hantés de la ville …

Pour moi le gros problème ici c’est vraiment le rythme.
Quand on a un roman de 350+ pages, faire une introduction ou le personnage se remet dans sa vie de 125 pages n’est pas une mauvais idée.
Mais quand le livre ne fait que 250… c’est tout de suite beaucoup plus problématique à mon avis.

Du coup la partie intrigue semble être réduite à une peau de chagrin. Je reste vraiment sur ma faim et j’espère que ce problème sera réglé dans la suite sinon la série risque de ne pas faire très long feu chez moi.

Ceci dit le reste était très sympa, c’est ça qui m’attriste le plus, j’aime bien l’univers, il est intéressant et pas du tout gnangnan. Les personnages sont agréable à suivre et on a vraiment envie d’en savoir plus.

Du coup je ressort vraiment mitigée de l’ensemble.

15/20

2 commentaires sur “Avis en Vrac #69 : David B. Coe, Patricia Briggs, Jack McDevitt et Hailey Edwards

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :