Planetside de Michael Mammay

Harper Voyager, 384 pages, 2018, Science-fiction
On est sur un NCIS dans l’espace et c’est totalement réussi.

Carl Butler, un colonel vieillissant quasiment à la retraite, se lance dans une enquête sur la disparition du fils d’un des homme politiques les plus influent.
Celui ci c’était engagé dans l’armée et a disparu alors qu’il venait d’être blessé sur le front de Cappa, une planète très disputée car très riche en matériaux.

La dernière fois que quelqu’un l’a vu c’était quand il a été embarqué dans le vaisseau de secours qui aurait du l’emmener au principal hôpital militaire du coin qui se trouve sur l’énorme station qui est en orbite au dessus de Cappa.

Il va falloir 5 mois à Carl pour arriver sur Cappa, et il se retrouve sur place avec quasiment aucune info.
Les secouristes qui étaient à bord du vaisseau de secours sont tous morts dans une embuscade 3 jours après avoir normalement déposé le disparu. L’hôpital militaire n’a aucune donnée prouvant que le disparu a jamais mis les pieds chez eux. Les données satellite et de vol de la période on mystérieusement disparu sans que personne y ai jamais accédé. Et le rapport de l’enquête préliminaire qui lui est remit est totalement incomplet (on se demande même si une vrai enquête a été faite à l’époque).

Il semble que tout ai été fait pour noyer totalement la disparition du jeune homme. D’ailleurs on ne c’est aperçu de sa disparition que 3 jours après ce qui est déjà très louche en soi.

Carl va avoir fort à faire pour réussir à avancer dans son enquête, sans parler des problèmes de hiérarchie et de juridiction du fait des différentes services militaires qui lui mettent tous des battons dans les roues …

Ce que j’ai bien apprécié a été la tension tout au long de ce tome. On sent vraiment qu’un truc énorme est caché sous nos yeux. Tout le monde semble impliqué et Carl ne sait vraiment plus à qui faire confiance quand sa propre vie est menacé à plusieurs reprises ou quand l’accumulation de « coïncidence » est tel qu’il ne peux que cacher une montagne.

J’étais totalement prise dedans et je n’ai pas pu le lâcher jusqu’au bout et à la résolution.

J’ai aussi bien apprécié le fait qu’on est sur de la SF militaire donc malgré le fait qu’on suive une enquête, on ne manque pas d’action et le rythme reste constant et sans temps mort tout du long. Le rythme est maitrisé et m’a totalement embarqué.

En gros ce livre a réussi la ou Gunpowder Moon avait plus ou moins échoué. A savoir nous donner une vrai enquête, complexe et passionnante. (Il n’était pas mal en soi Gunpowder Moon, l’ambiance était bien faite et réaliste, mais niveau action ou enquête c’était un peu zéro).

Je suis très agréablement surprise et c’est sans doute un des livres qui m’a le plus tenu en haleine depuis des mois. Ce n’est pas le livre du siècle mais dans son genre il est vraiment très réussi et joue parfaitement son rôle.

16.5/20

D’autres avis sur ce livre : Apophis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :