Theirs Not to Reason Why, book 4: Hardship de Jean Johnson

Année de sortie : 2014
Éditeur : Ace Books
Nombre de pages : 320
Genre : Science-fiction
Mon avis :

Une bonne lecture. J’ai trouvé ce tome bien plus facile à lire que les précédent et ça m’a fait un bien énorme et m’a remotivé pour lire la suite rapidement.

Pour vous remettre le contexte en tête, un petit résumé du principe de cette série.

On suit Ia (ia) qui est une jeune femme un peu particulière : elle est une précog. Certaines races extraterrestres finiront par l’appeler « La prophète des temps lointains », et ça évidemment elle le sait déjà dés son enfance.
En fait contrairement aux précogs qui existent déjà, elle a la capacité de voir tout les futurs possibles jusqu’à l’infini, tout les embranchements du plus minime au plus énorme, rien ne lui échappe.

Seulement bien sur quand on est enfant on ne peux pas s’empêcher d’aller voir très très loin pour essayer de trouver la limite de son pouvoir. Et ce que Ia (ia, je précise à chaque fois, sinon tout le monde va lire « la » à la place) a vu a changé sa vie : la fin totale de la vie dans toute la galaxie et au delà. Elle a bien sur essayé de trouver un moyen de l’empêcher, mais c’est heurté à un mur pendant des années.
Jusqu’au moment ou … oui, elle a enfin trouvé un moyen de l’empêcher, une seule possibilité, tellement minime qu’elle était cachée parmi les millions de milliards de possibilités qui amènent à l’avènement de cette fin du monde quasiment inéluctable.

Et ce futur la va demander une grande dévotion de sa part et aussi la fin de tout ses propre rêves. Elle va devoir choisir entre son propre bonheur, son propre avenir qui pourrait être tout ce qu’elle peut l’imaginer, et celui de toute la galaxie, des centaines d’années après sa propre mort …

Ceci est évidement le début du premier tome de la série, nous continuons à suivre Ia (ia) tout au long de sa vie, quand elle règle le bon chemin de l’humanité vers le futur qu’elle veut.

Et nombreux sont les obstacles.
Parce qu’elle ne peux pas tout contrôler, bien sur et une bonne partie de l’ensemble n’est constitué que de décisions personnelles d’autres personnes qu’elle ne peux qu’essayer d’influencer (et ce n’est pas facile, même quand les gens commencent à avoir confiance en son don).

Le second obstacle est le fait qu’il y a des nœuds dans son parcours. Des endroits et des moments ou le nombre de décisions importantes sont tellement nombreuses en même temps qu’elle n’arrive plus à les visualiser de façon précises (dans son esprit les files reliant les événements les uns aux autres se mêlent pour donner un gros flou tout blanc). Ces moments sont des tournants de l’histoire et elle ne peux en général que réparer la casse après (ou essayer).

Il faut savoir que la première partie de son plan consiste à faire survivre les humains dans une guerre dans laquelle en temps normal ils se seraient fait plus ou moins anéantir sur le long terme, contre des extraterrestres appelés les Salik. Elle va donc devoir entrer dans l’armée pour la faire évoluer, faire aussi évoluer les technologies, les façons de faire, le commandement, se trouver au bon endroit au bon moment pour que les victoires majeures soient gagnées par les humains.
Mais Ia (ia) n’est pas une combattante, physiquement elle est plutôt faible, et rien que ça va changer toute sa vie. 

C’est une série compliquée pour moi, parce que je l’adore mais je pense que j’ai commencé à la lire trop tôt à mon avis dans ma progression de l’anglais. Du coup les premiers tomes ont été très difficiles à lire et je reste avec cette image de série qui demande énormément d’efforts et d’implication pour avancer.

Il faut dire que le style est particulièrement dense, l’ensemble étant principalement constitué de moments ou Ia (ia) attend l’arrivée d’un embranchement en nous expliquant tout ce qui peut dérailler suivant les décisions des autres personnes et comment elle va pouvoir faire repartir la trame dans la bonne direction ensuite. 

Du coup c’est essentiellement du monologue avec de très long paragraphes. Très peu de dialogues sauf en général ceux avec sa hiérarchie qui lui demandent des comptes et ou elle doit à nouveau s’expliquer. 
Concernant ce tome je suis très contente car j’ai trouvé ça bien plus facile à lire que dans mes souvenirs ce qui est un très bon point même si ça ne m’étonne pas du tout vu mes progrès de ces dernières années.

Dans l’ensemble ce tome ci change un peu dans le sens ou on commence à comprendre contre quoi se bat vraiment Ia (ia) et en quoi c’est un danger pour son plan.

Les Salik sont des adversaires très dangereux car en plus de tout ça ils sont aidés par au moins un être qui a à peu près les même pouvoirs que Ia (ia) mais qui ne sait pas que ses actions vont amener le désastre dans le futur très lointain.
Dans le début de ce tome elle c’est totalement faite submergée et avoir, et le retour à la normale pour son plan sera très difficile. D’ailleurs même après elle n’est pas encore hors de danger parce que si elle a identifié le problème, il faut maintenant le résoudre et le surpasser avant que ça ne devienne trop dangereux.

Le fait d’arriver à lire ce tome bien plus rapidement que les précédent me donne vraiment envie de terminer la série rapidement. Jusqu’ici j’avoue que j’attendais toujours très longtemps entre chaque tome, pas loin des 2 ans, mais vu qu’il ne m’en reste plus que deux après celui ci, il est temps d’aller plus vite.
Au final toujours une bonne lecture, je suis contente de retrouver les personnages et l’ambiance de cette série.
16/20
Mes avis sur les tomes précédents : book 3 : Hellfire (les précédents ayant été lus avant l’arrivée de mon blog)

Un commentaire sur “Theirs Not to Reason Why, book 4: Hardship de Jean Johnson

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :