Le temps fut de Ian McDonald


Le Belial’, 144 pages, 2020, Science-fiction

Une belle histoire dans le temps, que j’ai bien apprécié !

Luna avait été l’une de mes meilleures découvertes en SF de ces dernières années, donc quand j’ai vu que l’auteur sortait une novella à propos des livres, je n’ai pas hésité une seule seconde à la prendre. Du coup j’avais cette novella dans ma PAL bien avant de savoir que la traduction allait arriver. Mais j’ai attendu qu’elle arrive pour le lire, histoire de partager un peu avec les premiers lecteurs VF.

Dans ce livre on suit Emmett, un bouquiniste de livres anciens qui découvre par hasard dans le stocks d’une librairie qui ferme un recueil de poésies appelé « Le temps fut ». Dans ce livre il trouve comme marque page une lettre manuscrite d’une homme à un autre pendant la seconde guerre mondiale.

Collectionneur d’histoires liées au livres, il a envie d’en savoir plus.
Il se renseigne sur ses hommes, fait plein de recherches et c’est la que les choses bizarres arrivent : il semble que les dates des photos qu’on retrouve du couple ne correspondent vraiment pas avec l’age que les hommes semblent avoir dessus …

Emmett devient obsédé par cette histoire, il met toute sa vie de coté petit à petit dans le but de reconstituer l’histoire et savoir ce qu’il est arrivé à ces hommes qui s’envoient des lettres dans le temps. Et il a réussi à me fasciner avec lui, je voulais vraiment en savoir plus.

Franchement j’ai trouvé ce texte court vraiment intéressant. Pas extraordinaire dans le sens waou mais pour ses personnages, son mystère et surtout pour l’ambiance générale.
C’est vraiment une belle histoire qui est reconstituée au fur et à mesure de l’intrigue. En plus le style accompagne parfaitement cette histoire, je me suis vraiment sentir transportée.

On n’est pas du tout sur un livre d’action, tout est dans l’atmosphère que l’auteur arrive à nous retranscrire, entre les odeurs de livres anciens et les témoignages des guerres passées …

Une belle découverte !

D’autres ont aussi lu ce livre : Yogo, Lune, FeydRautha, Dionysos, Boudicca, Gromovar, Célindanaé, Nicolas Winter, Apophis, Blackwolf, Tachan, …

8 commentaires sur “Le temps fut de Ian McDonald

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :