The Frost Files, book 2: Random Sh*t Flying Through the Air de Jackson Ford

Orbit, 544 pages, 2020, Science-fiction

Cette série est un espèce de mélange entre Charlie de Stephen King et les X-men .
Le premier tome avait une intrigue tellement marquée urban fantasy que ça m’avait énervé parce que j’avais l’impression qu’on se foutait un peu de ma gueule en mettant ça en science-fiction par snobisme. C’est une des raisons qui ont fait que je ne l’avait pas vraiment apprécié.

Ce tome ci par contre se démarque bien plus et sort de cette impression la. Du coup ça passe mieux. On est sur du thriller de science-fiction avec des gens aux super pouvoirs. C’est classique mais ça fonctionne bien.

Alors nous suivons Teagan Frost, une jeune femme qui a été modifié avant sa naissance pour lui donner le pouvoir de la psychokinésie. Elle a grandit avec ses parents et ses frères et sœurs, tout aussi modifiés dans ce que ceux ci appelaient « la crèche ». Mais tout n’a pas bien fini et Teagan a passé la majeur partie de sa vie dans un labo du gouvernement.

Teagen peut déplacer tout ce qui n’est pas matière organique, mais tout ce qui l’est lui échappe totalement.
Une fois adulte elle a passé un contrat avec le gouvernement pour pouvoir avoir une vie plus libre mais toujours encadrée. Elle fait partie d’une équipe chargée de missions secrètes sous le couvert de société de déménagement. Tant qu’elle se conduit bien, n’expose pas ses pouvoirs et suis les ordres sans discuter, elle est tranquille, mais l’épée de Damoclès reste toujours au dessus de sa tête.

Alors que l’équipe est en plein dans une mission pour récupérer une liste de noms d’espions et de comptes de la CIA qu’on sait transiter à un certain endroit un certain jour, Los Angeles est victime d’un gros tremblement de terre …

Puis d’un second, encore plus puissant … Et les informations de l’équipe finissent par confirmer que ces tremblements de terre ne sont pas naturels, mais ont été déclenchés par quelqu’un …

Y aurait-il une autre crèche comme celle de ses parents quelque part? C’est ce qu’il va falloir découvrir en plus d’arrêter le fou furieux qui met la cote des états unis à feu et à sang, et ce avant qu’il ne déclenche le « big one » !

On est sur un livre avec pas mal d’humour, surtout sur les relations entre les personnages.
Contrairement à ce qu’on pourrait penser au vu du titre et de la citation que je mets juste en dessous, il n’est pas rempli de vulgarités mais sait les utiliser a bon escient pour faire réagir quand il le faut.

(on est au moment ou le premier tremblement de terre vient d’avoir lieux, un de leurs voisin n’arrête pas de parler des données scientifiques concernant le sujet …)
<[…]And people think quakes like these relieve pressure on the fault lines, but actually—”
“Dude.”
“—it’s only a ten-thousandth of the total—”
“Dude.”
“… Yes?”
My mouth can’t decide between Go fuck yourself and Stick your dick in a blender, so what comes out is, “Go fuck your dick in a blender.”
Not my strongest comeback, I know. He gawps at me as I trudge back to my house.
>

Bon, on est vraiment sur un livre d’action, qui ferait d’ailleurs un bon film je pense. Il ne faut donc pas non plus trop en attendre. Mais si vous aimez les blockbusters hollywoodiens, avec de l’action spectaculaire et des personnages pas parfait, et que vous voulez retrouver cette sensation dans un livre, il sera pour vous.

Après ce n’est pas exempt de défauts, bien sur. Je n’ai pas trop aimé le personnage du milliardaire au bon cœur qui aide l’héroïne avec une possible romance dans le futur. Ça semblait limite de trop dans l’ensemble sans parler du fait que je n’aime pas les introduction de personnages qui ne servent à rien sauf pour teaser une romance. A voir pour la suite, bien sur, l’auteur pourrait tout à fait me surprendre. Mais pour l’instant ce n’est pas gagné sur ce point.

Du coup on peut dire que c’était une bonne lecture de manière distrayante. Je ne me suis pas ennuyée et comme livre de transition entre deux autres plus complexe il passe très bien car le rythme est bon et ne nous laisse pas le temps de penser à autre chose.

Mon avis sur le tome précédent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :