Changeling Blood, book 1: Changeling’s Fealty de Glynn Stewart

Autoédité, 310 pages, 2017, Urban fantasy

Ayant terminé pas mal de séries récemment, il était plus que temps d’en tenter des nouvelles pour renouveler le stock. Je commence donc avec celle ci, une piochée au hasard dans ma PAL pour son titre (j’aime bien les mythologies tirées des fae en général). Et ça tombe bien vu qu’il s’agit d’auto édité, et que je voulais plus explorer ce coté ci de l’urban fantasy.

On suit Jason Kilkenny, un changeling qui n’a découvert son ascendant que depuis quelques années, après la mort de sa mère. Il se doute donc que son père était Fae mais ne l’a jamais connu et ne sait rien de lui.
Il a vraiment des pouvoirs faibles, et en plus ils ne sont pas fiable car ils ont tendance à sortir tout seuls quand il est en colère et ne pas vouloir venir quand il en a vraiment besoin.

Jason a longtemps voyagé en vagabond dans divers états des états unis et n’a jamais réussi à trouver sa place parmi son peuple qui le considère comme un moins que rien. Dans chaque zone il est obligé de se présenter au pouvoir en place, sinon ceux ci le prennent en chasse comme si il tentait s’envahir la zone. Puis un jour il a entendu parlé de Calgary.

Cette ville du Canada a la plus petite communauté tranquille de fae de tout le continent et est considéré un peu comme le point le moins intéressant par son peuple.
Il a donc espoir de peut-être pouvoir enfin se sentir chez lui la-bas.

Mais la ville n’est pas exempte de surnaturels pour autant. Une grosse meute de loups arctiques et d’ours garous est sur place, ainsi que surtout un Sorcier, un des très rares êtres très puissants, considérés limite comme des demi-dieux. Celui ci dirige la ville d’une main de maître, aidé par son armée de petites mains.

Encore pire, il semble qu’un danger le menace, mais un danger caché. Une cabale de vampires se cache dans la ville et le sorcier ne semble même pas se rendre compte de leur présence alors qu’il a senti l’arrivée de Jason à des kilomètres quand celui ci a mis les pieds dans les environs de la ville.

C’est très étrange et normalement ça aurait du être impossible …
Un jour, Jason voit débarquer dans son appartement la Reine Fae. Celle ci lui annonce que qu’il lui doit fidélité car son père était l’un des siens et lui confie la mission d’enquêter et d’arrêter la menace avant que le Sorcier soit tué ou privé de ses pouvoirs. Elle compte sur sa collaboration car il pourra bien plus se déplacer et poser des questions sans que personne ne le remarque que si elle s’y mettait elle.

Jason s’y met de façon peu enthousiaste au début car si il est venu ici c’était justement pour s’échapper de la politique fae et surnaturelle, et vivre une vie normal parmi les humains.
Il va vite se rendre compte que l’affaire est bien plus complexe que ça et il va s’ensuivre un chaos qui va retourner les unes contre les autres toutes les populations surnaturelles du coin

L’univers a beaucoup de potentiel, et j’ai hâte de l’explorer plus en détail. Evidemment vu qu’on est sur un premier tome, on a beaucoup de découvertes. Et j’ai bien aimé le fait qu’on est sur une vrai intrigue complexe et pas un livre de 200 pages ou on a l’impression de n’avoir lu que le premier épisode (ça m’est souvent arrivé en testant de l’auto édition, c’est à la mode ces dernières années).

Au début je trouvais que tout s’enchaînait un peu trop vite. Mais ça n’était vraiment que le tout début, avant la partie enquête. La suite a eu un rythme que j’ai trouvé très agréable, enchaînant les moments de réflexion et d’action On est vraiment sur le type d’urban fantasy que j’apprécie, dans la lignée des Dresden Files. Le personnage est un peu dans ce genre, d’ailleurs, quelqu’un qui n’a rien demandé, qui ne fait que son boulot, et qui se retrouve en plein milieu de problèmes.

J’ai bien aimé Jason. C’est un homme simple, qui cherche juste la paix et qu’on le laisse tranquille. Mais quand il se sent obligé d’enquêter, il y met toute sa concentration, il ne fait pas les choses à moitié. Je pense qu’il peut se développer de façon tout a fait intéressante dans les tomes suivants si l’auteur ne se perd pas en route.

Franchement c’était très sympa. Je ne dirais pas que c’était « waou génial » mais j’ai passé un bon moment et je ne me suis pas ennuyé. Si la suite continue sur ce chemin, ça sera bingo.

Je vais me procurer le suivant !

Ce livre entre dans le challenge S4F3

2 commentaires sur “Changeling Blood, book 1: Changeling’s Fealty de Glynn Stewart

Ajouter un commentaire

  1. De mémoire, Glynn Stewart est très prolifique (ça fait un moment que je me dis qu’il faudrait que je lise un de ses bouquins). Je ne dirais pas que c’est le haut du panier de l’auto-édité anglo-saxon (les types repérés par Mark Lawrence dans le cadre de son prix annuel répondraient plus à cette description), mais on n’en est tout de même vraiment pas loin. La plupart de ses couvertures, par exemple, sont d’une qualité absolument hallucinante, dont l’écrasante majorité des auteurs publiés dans le circuit traditionnel ne s’approchent même pas, c’est tout dire !

    Aimé par 1 personne

    1. (j’avais déjà écrit une réponse ce matin mais je ne sais pas pourquoi, elle a disparu, bref)

      J’ai plusieurs autres livres SF de cet auteur en attente (que j’ai récupéré dans des pack ou des opérations de gratuité) mais en effet, il est très prolifique !

      En tout cas si jamais ils sont du même niveau que celui ci, ça sera très sympa.

      Les couvertures me font penser comme style à celles de Lindsey Buroker (une autre autrice autoédité, en SF, c’était d’ailleurs pour ça que j’avais tenté sa série il y a quelques années, juste pour les couvertures), et je viens d’aller vérifier, c’est effectivement le même artiste qui les fait, Jeff Brown.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :