Junkyard Cats, book 1 de Faith Hunter

Lore Seekers Press, 116 pages, 2020, Science-fiction post-apocalyptique

Un texte de 110 pages ça peut parfois paraître court, mais ici non. Il y a énormément d’action, le tout dans un monde déjà tellement développé que j’ai vraiment le sentiment d’avoir lu un texte bien plus important.

La troisième guerre mondiale, appelée la « Final War » a changé le monde. Non seulement en elle même car elle a détruit en partie la ceinture magnétique de la terre et donc rendu son atmosphère moins apte à la vie et plus dangereuse, mais parce que cette guerre a ouvert l’espace. Alors que les combats se déroulaient loin de la Terre, une race extraterrestres c’est dévoilée et à « forcé » les humains a faire la paix. Surnommés les « bugs » (insectes), on ne sait pas grand chose d’eux, sauf qu’ils existent et qu’ils ont une technologie très particulière qui est bien sur interdite aux humains.

Dans ce livre nous suivons Shining Smith. Celle ci gère la décharge/casse que lui légué son père, qui se trouve en plein désert dont les températures ne baissent pas sous les 45° à l’ombre la plupart de l’année.
Et Shining a plein de secrets.

Le premier est qu’elle est encore vivante, alors que que le gouvernement américain pour lequel elle a participé à la guerre la croit morte depuis des années.
Mais évidemment ça n’est pas le seul.

Sa vie à la décharge est morne. Son seul compagnon « humain » est le second secret. Un gros secret, car c’est un ancien Warbot : un homme augmenté encapsulé dans une énorme armure et qui ne peux plus en sortir car ses fonctions vitales sont assurées par l’armure de façon permanente.
Shining l’a volé à quelqu’un qui l’avait réduit en esclavage. Par la même occasion elle lui a sauvé la vie car des nanobots ennemis avaient infiltré son armure et étaient en train, petit à petit, de se multiplier en utilisant le métal de l’armure, détruisant par la même occasion les systèmes qui le maintenait en vie.

Cette longue période sans être bien entretenu a détruit un partie de l’intellect du warbot, enfin de l’humain dans le warbot. Du coup ça n’est pas un compagnon avec lequel on peut discuter de façon très enrichissante. Mais il s’occupe de la défense de la casse, aidé par l’AI présente dans le bâtiment qui sert de bureau.

Shining ne vit pas juste de la casse, c’est donc le 3ième secret. D’ailleurs celle ci est trop éloignée de toute forme de civilisation pour ça. Ce n’est pas un endroit ou les particuliers ou les garages viennent déposer leurs véhicules en fin de vie. En fait elle vit de contrebande de matériel militaire.

Sa spécialité est de remettre en étant de marche des vaisseaux ou des voitures de l’armée, des vestiges de la Final War et de les revendre ensuite au marché noir. Dont certains pas vraiment démilitarisés …
Sa casse est donc rempli de matériaux dangereux, d’armes qu’elle a récupéré au fil du temps, et elle c’est peu à peu entouré d’une ligne de défense digne d’un fort militaire en plein milieu du front.

Lorsqu’un jour elle découvre le cadavre du dernier ami/fournisseur qui lui restait en dehors de la décharge, et qui était au courant de son identité, dans un chargement à place d’un matériel qu’elle attendait avec impatience, elle comprend que sa vie paisible va arriver à sa fin.
Les personnes qui l’ont fourré la ne se sont pas contenté d’un avertissement : ils ont mis avec lui un des pires dangers qu’il y a dans ce monde, des fourmis modifiées qui ont été développés pendant la guerre et qui sont non seulement mortelles, mais capable de se développer à vitesse grand V.

Alors que Shining  se débat pour se débarrasser de ces encombrants qu’elle ne veut pas voir infester sa casse, un visiteur arrive sur une moto …
Evidemment celle ci se rend vite compte qu’il n’y a aucune raison pour qu’il fasse parti de ses attaquants. Ils ne seraient jamais venus seuls ni si rapidement, ni sans défense contre les fourmis déjà.

L’homme qui arrive affirme faire parti de la milice Outlaws (le gang de motards), celle qui dirige actuellement les états unis depuis la guerre. Shining en faisait parti d’ailleurs, quand elle était dans l’armée. Les Outlaws sont maintenant la Loi, ils ont le soutient du président des états unis.

Il lui révèle ce lui l’a fait venir ici : le central a reçu un signal d’alerte avec son nom dessus. Shining ne comprend pas comment une telle chose est possible, vu qu’elle a remisé son ancien uniforme depuis des lustres dans le grenier (c’est la seule possibilité qu’un signal soit envoyé avec son nom) après avoir déchargé la batterie.
Il n’y a aucune raison pour qu’il envoi un signal d’alerte, surtout maintenant, 10 ans après qu’elle ai prit sa « retraite ».

A moins … à moins …. Qu’il n’y ai des slowbots dans le coin !! (car c’est la seule alarme indépendante dont elle n’a pas jugé utile de décharger la batterie car les slowbots sont censé avoir disparu après la guerre)

Construits par l’armée chinoise pendant la guerre, ces petits robots capable de s’auto multiplier et de fabriquer d’autres robots plus offensifs si ils trouvent un coin sécurisé et du métal, ont la réputation de pouvoir entrer dans toutes les défenses car ils peuvent se déplacer sous le sol à moins de 20cm la journée, ce qui est indétectable par les systèmes automatiques.

Shining comprend que la menace ne va pas arriver … car elle est déjà sur place, dans sa décharge ! Mais qui sont ces gens, et qu’ont-t-ils contre Shining et sa décharge? C’est ce qu’on a tenté de découvrir dans ce premier tome.

Voila, une petite histoire mais très riche niveau univers.
Et encore, Shining a encore de nombreux autres secrets, qui se dévoilent au fur et à mesure de l’intrigue.
Je ne vous ai même pas parlé des fameux chats dont le titre fait référence, parce que c’est l’un des autres secrets et je ne veux pas tout dévoiler non plus, je vous laisse la surprise  !

On est vraiment dans une histoire pleine d’action.
Si vous aimez le coté délabré, désert, à la Mad Max, combiné aux histoire d’armes, de défense, d’AI et de robots de guerre, de survie … n’hésitez pas, c’était très sympa.

Le personnage de Shining est très spécial et j’ai vraiment apprécié la suivre dans cette histoire. Je ne peux même pas vraiment vous parler plus en détail d’elle vu que tout ce qu’elle est et tout ce qu’elle fait est un secret et donc serait du spoil (c’est vraiment le thème récurant de cette novella)

C’est vrai que du tout, malgré son gros coté action, explosions à tout va, qu’on pourrait facilement qualifier de militaire même si ça ne l’est pas vraiment, on a vraiment l’impression de passer notre temps à découvrir de nouveaux secrets. Du coup ça contrebalance bien et ça donne l’impression d’avoir lu un texte bien plus long. Malgré tout, au final on sent quand même que ce tome n’est que l’introduction, et que maintenant qu’on comprend enfin la situation globale, l’intrigue va pouvoir vraiment commencer.

C’est sur que ce n’est pas un livre pour tout le monde, mais je l’ai lu en une soirée (ce qui est long pour un livre si court d’ailleurs) et j’ai passé un excellent moment !



Ce livre entre dans le challenge S4F3

4 commentaires sur “Junkyard Cats, book 1 de Faith Hunter

Ajouter un commentaire

    1. Non, de toute façon le premier tome vient tout juste de paraitre en VO donc il y a peu de chance de voir arriver une VF tout de suite. Peu de chance tout court en fait, vu que l’autrice n’est pas connue dans ce genre et que son éditeur est un tout petit indépendant et pas un des gros.
      Je n’ai pas trouvé la lecture difficile, mais je dirais qu’elle est dans la moyenne du genre, voir un peu au dessus car il y a peu de dialogues finalement vu le peu de personnages de l’histoire. (les dialogues facilitent toujours bien un récit, c’est la partie la plus simple)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :