Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

October Daye, book 14: A Killing Frost de Seanan McGuire

Daw Books, 368 pages, 2020, Urban fantasy

PS> Ce tome étant très avancé dans la série, le résumé de la situation actuel est forcement spoilant vis à vis des tomes précédents. Donc si vous êtes en train de lire la série, méfiez vous du début de ma chronique.



Un tome qui claque !

Je dois avouer que si j’étais vraiment contente de me procurer ce tome, j’étais aussi un peu anxieuse car le tome précédent avait été pour moi un des moins bon depuis quasiment le tout début de la série. Mais heureusement, ça n’a pas du tout influencé celui ci qui c’est révélé être vraiment au top.

Dans ce tome tout se passait bien pour Toby, une vie redevenue stable, un mariage en vue, quand une personne se charge de tout remettre en cause.
Cette personne lui apprend que pour être valable du point de vue de la loi fae, elle devra inviter son père au mariage ! Au départ elle ne comprend pas, son père était un humain et il est mort il y a bien longtemps. Jusqu’à ce qu’elle comprenne que son « père » du point de vue de la loi est en fait Simon Torquill, le mari de sa mère, les deux étant toujours mariés d’un point de vue légal, même si ils sont séparés depuis des décennies.

Et c’est la que ça risque de poser problème. Car non seulement Simon est perdu (au sens littéral du terme, du à une malédiction qui l’empêche de retrouver son chemin), mais en plus il est sous le joug de sa Dame, l’ennemie mortelle de Toby, qui lui a totalement enfumé l’esprit au point qu’il est devenu au fil des tomes l’ennemi mortel de la jeune femme, lui reprochant tout ce qui se passe mal dans sa vie.

Un grand challenge attend donc Toby si elle veut un jour pouvoir se marier…

On est vraiment sur un grand tome. Grand non seulement de par l’évolution des personnages, et par les émotions que ça suscite, mais grand de par son intrigue et son final aussi.
Pour vous dire une fois arrivé à la moitié impossible de lâcher le livre. Je me disais toujours : une fois que cette action est terminée je fais une pause pour manger et dormir. Mais en fait elle ne se termine pas avant la toute fin ! Pas de pauses, tout s’enchaîne, on est toujours dans un événement marquant qui fait tout changer …

La structure du tome est classique pour la série : un problème survient, et Toby se lance dans sa quête contre vent et marée, au risque de sa vie, avec des alliés pour l’aider. Quand on se pose un peu pour voir l’évolution de l’ensemble depuis le début, on réalise l’immensité de l’univers et de l’évolution des personnages.

Depuis trois tomes on est sur la pente remontante. Les choses perdues sont retrouvées, petit à petit, les choses évoluent dans le bon sens.
Dans l’ensemble sur la série on est vraiment sur une intrigue ou on découvre secret sur secret en chaîne. Les fae vivent sur des couches de secrets empoisonnés les unes sur les autres qui finissent par ressortir. Et ils sont prêts à tout pour protéger leurs secrets. Ici c’est tombé sur Toby et heureusement elle a les épaules pour compenser et rectifier les erreurs.

Ce tome en est blindé. Franchement je n’avais vraiment pas vu venir la quasi totalité de l’évolution globale et des secrets qu’on découvre dans ce tome. Et pourtant certains sont liés a des événements qui ont lieu dés le tout premier tome de la série ! L’autrice a vraiment une façon de lier l’ensemble de sa vie de façon imprévisible.

Comme toujours un des gros points positifs de cette série sont les personnages. Comme je le disais leur évolution est énorme et encore plus dans ce tome ci. C’est vraiment une grosse porte qui s’ouvre ici, libérant un flot de changement qu’on verra surement plus en détail dans les tomes suivants. C’est dingue comme l’autrice arrive à nous faire apprécier même les personnages qu’on détestait depuis le début de la série, ça fait un sacré retournement de situation.

Un point qui change aussi sur ce tome, et qui finalement avait été amorcé dans le précédent : le fait qu’on sent que le positif remonte. Dans l’ensemble cette série est assez tragique mine de rien, du coup ça fait du bien de temps en temps de finir des tomes avec l’impression qu’on est sur la bonne pente et que malgré tout ce qui arrive on finira par y arriver.

La série n’est pas encore terminée mais ce tome confirme le fait qu’on est vraiment sur les derniers tomes, il ne reste plus grand chose à découvrir ou à combattre maintenant. L’autrice pourrait bien entendu nous surprendre encore et repartir dans autre chose, mais vu le nombre déjà important de la série, ça m’étonnerais vraiment.

Une grosse réussite ! Une des meilleures suites de séries que j’ai lu cette année.


Mes avis sur les tomes précédents de la série : ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :