The Drowning Empire, book 1: The Bone Shard Daughter de Andrea Stewart

Orbit, 448 pages, 2020, Fantasy
La traduction de ce livre est prévue chez Bragelonne (pas de date pour l’instant)

Une excellente lecture !

On est sur une fantasy inspirée de l’Asie (niveau noms, coutumes, paysages, écriture …).
Un empire d’îles flottantes, dérivant en fonction des courants au milieu de la Mer Infinie.

Il y a de ça des dizaines de générations chaque île était gouvernée par un Alanga , un espère de sur-homme capable d’appeler les vents à lui ou d’avoir une super force.  Mais un jour, on ne sait plus vraiment pourquoi, les Alanga sont entrés en guerre les uns contre les autres. Et ça a été un massacre … surtout pour les humains sans pouvoir.
Mais heureusement grâce à une nouvelle magie, la magie des constructs et des bone shards (fragments d’os), une faction humain a réussi à chasser les Alanga des îles et a pris le pouvoir à leur place. Cette faction est devenue l’empire actuel.

Les constructs utilisent les écritures sur chaque fragment d’os comme un ligne de code, on est donc sur un principe d’AI magique. On grave sur le fragment d’os l’instruction qu’on souhaite lui donner et on les cumule pour faire un construct plus évolué. Pour pouvoir entretenir leur armée de constructs magiques au cas ou les Alanga reviendraient, l’empire à mis en place une cérémonie dans laquelle chaque enfant de 7/8 ans donne un bout d’os à l’empire. Mais cette cérémonie est dangereuse, on prélève en effet un morçeau de crane et de nombreux morts ont lieu chaque année.

En plus de ce problème la cette magie n’est pas que bénéfique. Déjà pour que le construct marche, il faut que la personne dont le bone shard a été inséré dedans soit vivante. Et le construct « pompe » la vie de la personne en question, réduisant son espérance de vie et le rendant de plus en plus faible.

Du coup l’empire fait face à un mécontentement qui gronde de plus en plus dans la population car les Alanga sont plus ou moins devenus une menace en l’air maintenant, tout le monde se doute qu’ils ne reviendront jamais sinon ça serait déjà fait depuis longtemps,

Voila pour le contexte politique de l’ensemble.

Pour ce qui est des personnages on en suit 5 différents dont un couple (dont on voit les deux points de vue).

Lin est l’héritière de l’Empire. Mais malheureusement suite à une maladie elle a perdu la mémoire et ne se souvient que des 3 dernières années. Son père refuse de lui enseigner « à nouveau » la magie des shards tant qu’elle ne la retrouve pas. En effet il dit ne pas reconnaître la nouvelle Lin et il souffre de problème de confiance, étant reclus avec ses constructs tout le temps, fermant totalement le palais à la population.
Il dit qu’il ne lui fera pas confiance tant qu’elle ne sera pas redevenu elle même.

Mais la jeune femme n’y peut rien, elle se sent elle même, et elle a envie d’apprendre. D’autant plus que l’Empereur commence à se faire vieux, elle a vu ses mains trembler à plusieurs reprises à des moments ou il ne faisait pourtant aucun effort physique. Elle a peur qu’il meurt avant de lui avoir transmis son savoir, ce qui serait terrible pour l’empire.

On suit aussi Jovis, un contrebandier qui est à la recherche de sa femme qui a disparu, enlevée par un mystérieux bateau aux voiles bleues. Alors qu’il est sur une piste sur une des îles principales de l’Empire et qu’il se fait passer pour un soldat pour ne pas qu’on le reconnaisse, il accepte de « sauver » un enfant de la fameuse cérémonie des fragments d’os en le faisant partir en douce de l’île pour rejoindre de la famille ailleurs.

Mais ce qu’il n’avait pas prévu, c’est qu’alors que la cérémonie commence tout juste, un tremblement de terre soudain et terrible arrive brutalement. Interrompant tout. Pire, l’île se met à sombrer petit à petit …
C’est une catastrophe telle que l’empire n’a jamais vu un fait totalement inédit, et des dizaines de milliers de morts !

Jovis parvient à s’échapper in extremis des remous de la disparition de l’île, avec sa charge. Pour consoler l’enfant en pleur, Jovis lui repêche un chaton en train de s’épuiser à nager loin de l’île. Seulement ça n’est pas vraiment un chaton, mais une créature qui ne ressemble à rien de ce qui est connu et il hérite donc assez vite d’un familier bien étrange.

Il y a aussi Sand la mystérieuse qui commence à retrouver la mémoire après une chute et qui se pose de drôle de questions sur son emprisonnement sur une île loin de tout.

Et enfin le couple Phalue et Ranami, les deux femmes que tout éloigne et qui pourtant arrivent à faire marcher les choses. En effet Phalue est la fille du gouverneur de leur île, alors que Ranami est une enfant du peuple. C’est peur leur interaction qu’on en apprend plus sur les problèmes du peuple, le injustices du système mis en place, et le coté rébellion qui monte de plus en plus.

Ces 5 personnages vont se retrouve embarquer dans la tourmente qui commence avec l’île qui sombre dans l’océan qui va être un élément déclencheur pour le peuple qui en a marre de l’oppression de l’Empire … Mais les Alanga sont-il vraiment partis définitivement? Peuvent-il revenir? Cela fait plusieurs années que leurs artefacts laissés dans leurs ruines commencent à se réveiller sans que personne ne sache pourquoi …

Franchement c’était très sympa.
Chaque personnage apport sa contribution pour qu’on comprenne bien l’ensemble de la situation. Aucun ne semble de trop, ou a un avantage sur les autres. Il y a une foultitude de détails et de mystères qui soit s’éclaircissent, soit au contraire deviennent de plus en plus mystérieux au fur et à mesure qu’on avance. Ça contribue vraiment bien à la tension qui monte et à l’envie de continuer pour en savoir plus. Et bien sur il reste de nombreux points à éclaircir dans les futur tomes ce qui donne envie de lire la suite rapidement.

J’ai vraiment bien aimé le contexte, que ça soit les îles flottantes qui se déplacent que le système de magie. Je me suis attachée aux personnage rapidement. L’ambiance était aussi très réussie, j’ai été séduite par le coté îles flottantes.
Pour l’instant je dirais que ce premier tome était la pour nous faire découvrir le contexte. Maintenant qu’une partie des mystères les plus importants ont été révélés, on va pouvoir avancer dans la partie qui concerne l’empire et comment il va pouvoir ou devoir évoluer dans le futur pour ne pas sombrer face au peuple.

Je ne dirais pas que c’est une fantasy « waou » mais c’était vraiment très solide et très prenant, j’ai été embarquée. Maintenant il me faut la suite !

Une réussite !



D’autres avis sur ce livre : Apophis, L’ours inculte, …

10 commentaires sur “The Drowning Empire, book 1: The Bone Shard Daughter de Andrea Stewart

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :