Aurelia Ryder, book 1: Blood Heir de Ilona Andrews

Autoédité, 375 pages, 2021, Urban fantasy

Cette série est un spin off de la série Kate Daniels. Il se déroule quelques années après la fin de la série principale. Il peut techniquement se lire sans avoir lu la série principale, mais il sera mieux apprécié si on la connait déjà !

Pour ceux qui ne connaissent pas la série principale, celle ci se passe à Atlanta dans notre monde mais pourtant bien différent. En effet la magie, emprisonnée depuis des siècles c’est brusquement libéré quelques dizaines années avant le début de la série principale. Et il se trouve que la magie est l’ennemie de tout ce qui est technologique, les deux ne peuvent pas cohabiter. L’ensemble n’a pas encore eu le temps de se stabiliser, et les vagues de magies déferlent régulièrement sur le monde. La magie détruit progressivement tout ce qui n’est pas naturel, ainsi les gratte-ciel ont été une de ses première cibles, l’électricité aussi. On est donc dans un monde qui a tout du post-apocalyptique.

Pour ce qui est de l’intrigue de ce premier tome. Cela fait 8 ans que Julie a quitté Atlanta et sa mère adoptive Kate.
Kate avait sauvé Julie quand celle ci était une adolescente des rues, affamée et prête à n’importe quoi contre de l’argent. Je ne dévoilerais pas pourquoi pour ne pas spoiler la série principale, mais Kate avait été obligé de lier Julie à elle magiquement sinon la jeune femme serait morte.

Après des années d’apprentissage dans leur cocon familial, Kate a finalement trouvé le moyen de couper ce lien entre elle et Julie. Mais cette liberté retrouvé a été très difficile pour Julie. Elle ressent toujours un vide la ou le lien qui la liait à Kate se trouvait. Histoire de mieux se connaitre et apprendre à vivre avec, elle a décidé de finalement partir loin de Kate et donc d’Atlanta.

Mais dans ce cas pourquoi ne jamais être revenue depuis tant de temps?
Une raison qui ne tient pas de la volonté de Julie, mais plus d’un autre problème dont il est question dans ce tome.

Il y a de cela 4 ans, Julie, qui a gardé pas mal de contacts dans la communauté magique, a apprit d’une de ses amie qu’un ennemi mortel se rapprochait de sa mère adoptive. Il s’agit d’un ancien dieu dont la particularité est qu’il peut se régénérer à l’infini. Il se trouve que si ce dieu rencontre Kate, il la tuera.

Julie l’a déjà combattu au fil des années, à chaque fois dans le but de l’éloigner de Kate. Mais cette fois ci la menace se rapproche dangereusement. Il se trouve que tout les éléments laissent à penser qu’il est sur Atlanta actuellement. Sa présence serait en rapport avec la mort d’une personnalité de la ville.

Julie va donc devoir aller enquêter sur place… mais pas avec sa vrai identité, sous un nom d’emprunt. Il ne faut surtout pas qu’elle se fasse repérer par les forces de la ville, sinon Kate s’en mêlera forcement et risque de croiser le chemin du dieu.
Commence donc un jeu de cache cache dans Atlanta pour la jeune femme.

Je dirais que ce tome est très introductif.
On rencontre tout les personnages importants de la série principale. Certains ont une part active dans l’intrigue, d’autres juste de nom ou de très loin. Finalement le fait de devoir toujours rester caché fait que l’enquête n’est pas le seul élément important de l’ensemble. On passe autant de temps à expliquer à nouveau la situation et qui est qui à Atlanta qu’à avancer finalement.
On retrouve avec plaisir tout les anciens personnages de la série principale. D’ailleurs c’était vraiment agréable de voir certains personnages secondaires limite oubliés revenir en force ici.

Cette lecture était vraiment une lecture doudou. Quand on connait la série principale on ne peux que l’apprécier. Ce n’est pas vraiment un tome majeur dans l’ensemble, il met vraiment la situation globale de Julie sous sa nouvelle identité en place vis à vis de ce qu’on connait de la ville. Un tome de mise en place quoi.
Néanmoins j’ai passé un excellent moment, je trouve que ça se lit sans faim.

Une lecture intéressante qui m’a fait grand plaisir et dont j’attends la suite avec impatience !





Mes avis sur les autres romans de l’univers Kate Daniels :
Série principale : T9 Liens magiques, T10 Triomphe magique
Spin off : The Iron Covenant T1, …

14 commentaires sur “Aurelia Ryder, book 1: Blood Heir de Ilona Andrews

Ajouter un commentaire

  1. Je ne sais pas si ce sont mes yeux fatigués qui ont loupé quelque chose : le titre de la série, c’est « Aurelia Ryder », c’est ça ? Parce que je ne crois pas avoir vu ce nom dans ta chronique (qui donne très envie!) et du coup je cherche à comprendre qui c’est (ou peut-être qu’il faut simplement connaître un minimum l’univers?).

    Aimé par 1 personne

    1. De toute façon vous avez le temps avec celle ci, d’ici que la suite arrive !
      Dresden cool 🙂
      J’espère que le fait de les avoir lu séparé ne vous fera pas moins aimé ce 17ième tome qui condense de façon énorme toute l’action du double tome qu’il fait avec le précédent xD

      J'aime

      1. Je pense que ça ne nous dérangera pas tellement plus que ceux qui ont lu les deux tomes en temps réel et ont dû attendre aussi quelques semaines entre les deux 🙂 En tout cas, moi ça ne m’embête pas, surtout que le tome 16 est encore frais dans ma tête.

        Aimé par 1 personne

        1. Bin justement !
          Plein de monde ne l’a pas du tout aimé, surtout dans les personnes l’ayant lu en semaine 1 xD
          C’est pour ça que je disais ça, parce que ceux ayant attendu et lu les deux quasiment à la suite ont un bien meilleur taux d’appréciation que les autres 🙂

          J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :