La guerre sans fin, tome 3 : Avènement de Jamie Sawyer

L’Atalante, 432 pages, 2021, Science-fiction

Même si j’étais un peu moins motivée à la lecture de ce tome, dans l’ensemble je l’ai bien apprécié et j’ai passé un bon moment. Je suis satisfaite d’avoir terminé la trilogie.

Un peu de contexte : dans cette série nous suivons une équipe de 5 personnes, Les Chacals, menés par la lieutenante Keira Jenkins des SimOps.
Les SimOps sont une branche spéciale de l’armée qui opèrent dans des avatars (oui, comme dans le film du même nom). Leur corps véritable est bien à l’abris derrière le front, et ils « occupent » des clones modifiés à l’extrême, pour en faire des surhommes. Les clones sont jetables, en gros ils en ont plein et ils ne prennent pas le risque de les récupérer à la fin d’une mission, la personne se déconnectant juste pour récupérer son propre corps.

Longtemps les Krells ont été les ennemis des humains. Mais il y a quelques années en cherchant une manière des les combattre plus efficacement, les humains ont réveillé les Bribes de leur très long sommeil. Ceux-ci sont des intelligences artificielles capable de s’auto répliquer et possédant des technologies très avancées comparé aux Krells et humains. Leur but est la destruction de toute vie intelligente. On ne sait pas si les Bribes sont une ancienne arme créée ou si ils se sont naturellement développés, mais en tout cas ils représentent la grosse menace.

Les Krells connaissent bien les Bribes. Quand ils étaient une jeune race ils les ont combattu avec d’autres espèces extraterrestres bien plus anciennes qui ont depuis disparu. Avec le réveil des bribes, les Krells et les humains ont donc décidé de faire la paix et de s’allier. Cependant une bonne partie des humains ne sont pas d’accord. La guerre contre les Krells est tellement ancienne et a fait tellement de victimes (aussi bien civiles que militaires), que beaucoup sont incapable d’accepter ce changement. Un secte/faction terroriste sévit donc et tente de miner l’alliance. Ils ont développé un virus qui attaque les Krells et les rend fous.

Dans ce tome ci une grave menace arrive. En effet la planète natale des Krells, longtemps restée cachée, a été découverte par les terroristes. Il ne faut surtout pas que le virus arrive dessus. En effet les Krells sont une race possédant une mémoire collective liée à chaque individu, et cette mémoire se trouve sur cette planète. Si elle est détruite avec elle partiront toutes les informations importantes pour combattre les Bribe, ainsi que la cohérence des Krells en tant qu’espèce qui retourneront à l’état sauvage, sans mémoire pour les guider. Les humains se retrouveraient donc à devoir lutter contre les Bribes et les Krells en même temps, de quoi précipiter la fin de tout.

Les humains tentent donc un tout pour le tout en essayant de protéger la planète.

Pendant ce temps notre équipe des Chacals est envoyé ailleurs, ils ont pour but de tenter de prendre contact avec les Eons, une autre race extraterrestre très ancienne qui faisaient parti de ceux qui ont combattu les Bribe à l’origine. Les informations qu’on a sur eux viennent de la mémoire Krell. Malheureusement celle ci n’est pas très compatible avec les données humaines, donc ils y vont un peu à l’aveugle.

Voila l’intrigue. On est comme toujours sur un tome avec de nombreux retournements de situation, que j’ai bien apprécié. Comme toujours l’intrigue est assez complexe et peu linéaire pour un livre du genre. C’était peut être un peu moins le cas dans ce tome vu qu’on sait dés le début le but ultime de ce tome, même si on n’a aucune idée de comment ils vont s’y prendre pour y arriver, parce que ça a l’air un peu perdu d’avance au départ.

Ce tome ci avait aussi moins de développement de personnages. En fait j’avais vraiment l’impression qu’il était moins ciblé sur eux. Je dirais que l’ambiance était vraiment bien moins intime que dans le tome précédent ou ils se retrouvent seuls et donc où on pouvait vraiment se focaliser sur eux. Ceci dit c’est un peu logique vu que c’est vraiment la fin de l’intrigue et que les personnages ont déjà bien été développés avant. Ils ont déjà atteint leur potentiel.

Je pense que je suis peut-être un peu lassée sur cet univers. Parce que si une fois dedans j’avançais sans problème et je trouvais ça sympa, j’avais des fois du mal à me motiver à reprendre le livre une fois que je l’avais posé. Rien de terrible, j’ai bien aimé ma lecture au final. J’étais juste un peu moins motivée que sur les tomes précédents. Ou alors c’est juste comme je le disais dans le paragraphe précédent, le fait que ce tome ci soit moins focalisé sur les personnages et que du coup je ne me suis pas sentie aussi proche d’eux qu’avant.



Mes avis sur les tomes précédents.
D’autres avis sur ce tome : Sorties SFFF, …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :