The Queen’s Thief, book 6: Return of the Thief de Megan Whalen Turner

Greenwillow Books, 480 pages, 2020, Fantasy

Dernier tome de la série, ce tome était un retour au personnage principal, le fameux Voleur (Thief). Comme dans tout les autres tomes on le voit sous un nouveau point de vue.

Et celui ci était particulièrement original.
La famille du Baron Erondites est en disgrâce. Un de ses fils a tenté d’assassiner le Roi d’Attolia (en l’occurrence, notre fameux Thief) dont il était l’attendant. Un attendant est une des coutumes du pays. Chaque famille influente envoi son 2ième ou 3ième fils auprès du Roi dés qu’il devient adolescent. C’est en gros un servant, mais ils ne se contentent pas d’habiller ou de le laver le roi, ils doivent aussi le conseiller et sont censé devenir ses amis intimes.
Le Roi exige qu’un nouvel héritier Erondites soit nommé (après avoir exilé le précédent) et que celui ci prenne la place de l’attendant qui a attenté à sa vie. En gros il fait ça pour surveiller et humilier la famille Erondites, car normalement on n’envoie pas son héritier changer les habits sales du roi.

Mais le Baron n’a pas dit son dernier mot, il a un plan pour faire deux pierres d’un coup. Il se réconcilie avec sa fille aîné, qu’il avait désavoué il y a des années, et nomme le fils aîné de celle ci héritier.
Il se trouve que ce fils était un enfant que celle ci a laissé vivre juste pour énerver son père (après que celui ci l’ai désavoué) car en fait il est gravement handicapé et difforme. On le dit également débile. Cette maladie est un fléau génétique dans la famille Erondites, à chaque génération certains enfants naissent comme ça et en général on abrège leur vie assez rapidement.

Du coup le Baron passe un marché avec sa fille: en échange de son fils aîné, il la réhabilite dans la famille, en tant qu’aînée, et une fois qu’ils se seront débarrassé de l’enfant encombrant, il fera de son second fil son héritier.

Mais notre Thief a aussi son mot à dire. Quand il se rend compte de l’état de l’héritier que le Baron lui a envoyé, il décide de prendre l’enfant sous son aile. Il va tout faire pour que le coup du Baron se retourne contre lui. Il va maintenir l’enfant en vie et en bonne santé, et en fait un de ses alliés.
Sachant que le Baron ne peux pas nommer d’autres héritier tant que l’enfant est en vie.

Bref, vous l’aurez compris, Pheris, le fameux enfant handicapé est notre personnage principal.

Dans une première partie nous allons découvrir sa vie enfant dans la famille de la fille du Baron, et les changements que va apporter sa migration ensuite dans la suite du Roi.

Incapable de parler ou même de marcher plus que quelques mètres en une fois, Pheris est pourtant un personnage très éveillé. Il comprend parfaitement tout qui se passe autour de lui et pose un regard aiguë et franc sur tout. Tiraillé entre le chantage que lui fait sa famille pour qu’il espionne le Roi, et la gentillesse de celui ci, qu’il a du mal à comprendre au début, Pheris a du mal à s’adapter à sa nouvelle position.
Jusqu’ici on l’a traité avec moins de respect qu’un domestique, le faisant manger par terre et vivre au fin fond du domaine, loin de la famille.

J’ai vraiment bien apprécié l’évolution de ce personnage. Décidément l’autrice est vraiment forte pour nous parler de ses personnages.

Contrairement aux tomes précédents, on ne se concentre pas entièrement sur le personnage principal et son évolution, puisque ici l’intrigue général qui avait commencé à évoluer dans le tome précédent, prend vraiment une énorme ampleur.

La second partie du roman est donc centrée la dessus, mettant en scène le courage de tout les suivants et amis du roi, et l’intelligence du Thief. Surtout quand on le pousse à bout. Sous sa façade de jeune homme faible et n’arrivant pas à endosser son rôle de Roi, il y a un personnage qui peut faire peur ! J’adore ce personnage. Il est vraiment fascinant. L’autrice arrive à nous faire peur pour lui jusqu’au moment ou il sort ses cartes du jeu et dévoile sa vrai facette.
C’est un procédé habituel pour la série (c’est au moins la 3ième fois depuis le début qu’on a ce genre de retournement de situation) mais l’autrice arrive à m’avoir à chaque fois, c’est fou. Et j’adore ça !

Au final je dirais que ce tome fait une bonne conclusion à l’ensemble. Le seul reproche que je pourrais faire à ce tome est le fait qu’on a moins l’impression globale de continuité, contrairement aux tomes précédents, car il y a vraiment deux histoires en un seul tome.
Malgré tout j’ai passé un excellent moment et cette série restera dans mes favorites !

Un commentaire sur “The Queen’s Thief, book 6: Return of the Thief de Megan Whalen Turner

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :