Deverry, tome 4 : Le Sortilège du dragon de Katharine Kerr

Mnémos, 401 pages, 2008 (1990 VO), Fantasy

Ce tome ci est la fin du premier ‘arc’ de la série. Le dernier a avoir été publié en français. La série a continué sur plusieurs autres arcs en VO.
Pour rassurer les lecteurs français, il y a bel et bien une fin pour les personnages de cet arc. Rien qui ne soit laissé en suspend ou qui donne le sentiment qu’il manque des éléments. Une fin d’ailleurs des plus originales pour un livre de fantasy de ces époques.

L’intrigue de ce tome était sans doute la plus simple depuis le début de la série. Pas de flashback, pas d’évocation de réincarnations passé ou autre. Du coup on peut se concentrer à 100% dans l’intrigue principale qui constitue le présent de la série.

Pour ne pas trop spoiler je vais dire qu’un personnage a été kidnappé et on l’a forcé à perdre la mémoire. Devenu esclave il accepte son rôle avec intelligence tout en cherchant à se souvenir et à s’échapper.
Pendant ce temps le frère de ce personnage ainsi qu’un amie tentent de le retrouver. Ils ont de vagues indices sur sa position et donc savent qu’il se trouve dans un archipel d’îles bien précis. Seulement les îles sont grandes et variées, et retrouver une personne qu’on a caché sans avoir sa nouvelle identité est difficile …

Dans l’ensemble c’est une lecture agréable, qui se laisse porter. Je trouve que le coté esclavage est bien géré, le personnage n’agit pas de façon extrême et on comprend son fonctionnement et comment il gère ce changement. J’avoue qu’en temps normal ça n’est pas du tout mon sujet préféré, car il peut y avoir tellement abus qui me mettent souvent dans un sacré état. Du coup j’ai mis longtemps à sortir ce tome parce que j’avais peur que ça soit mal géré (car le livre est assez ancien et à ces époques la on faisait moins attention).

Mais heureusement c’est bien passé ici. Evidemment on ne passe pas à coté de la violence, mais l’autrice a su la laisser plus ou moins en sous entendu et ne pas nous faire de scènes particulièrement horribles, préférant traiter ses conséquences pour les personnages que le choc du moment.

Je crois que le fait le plus surprenant de ce tome a été sa fin. C’est sans doute un des finals les moins « classiques » de la fantasy classique que j’ai jamais lu. Je ne parle pas de la façon dont on gère les antagonistes qui est toujours fait de façon bienveillante avec toujours une rédemption possible -dans le sens ou la personne peut, après s’être rendu compte du mal qu’elle a causé, travailler à rétablir le bien, dans l’esprit de la série (peut-être un peu trop d’ailleurs pour certains, qu’on aimerait voir vraiment punis pour leurs abus, même si pour certaines victimes des circonstances c’est bien fait), mais de la façon dont les personnages terminent leur vie ensuite.

Mais ce qui est bien c’est que d’un coté, connaissant le principe des réincarnations et du Karma mis en place dans la série, du coup oui, ça promet peut-être une suite (même si je ne sais pas si la suite sera sur ces personnages la, ou peut être encore une autre réincarnation plus tard). Un choix original en tout cas que je n’attendais pas du tout !



Mon avis sur les autres tomes de la série

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :