Lt. Leary / RCN Series, book 1: With the Lightnings de David Drake

Baen, 480 pages, 1998, Science-fiction

Un début difficile mais heureusement je me suis accrochée malgré mon envie d’abandon et le reste m’a bien plu.

De quoi ça parle?
Daniel Leary est un lieutenant dans la Navy de son pays, la République de Cinnabar. Fils d’une grande famille, son père étant l’un des conseillers au pouvoir actuellement, il a coupé tout les ponts avec ceux ci.
Il est le premier Leary a faire carrière dans la Navy, chose que désapprouve totalement son père. Néanmoins ça n’était pas une aberration pour lui car la famille de sa mère est très implantée dans le milieu, son oncle a même été un de ses membres les plus éminents.

Malgré son nom « République » la République de Cinnabar n’est pas sur un pays qui semble entièrement juste pour le moment dans ce qu’on en a vu jusqu’ici. On pourrait limite appeler ça une oligarchie. Elle est en conflit avec une autre entité appelée l’Alliance des planètes. Et ici aussi le nom est trompeur. Il n’y a pas vraiment d’alliance dans ces planètes, elles ont toutes été conquises par la force en écrasant leur gouvernement d’origine pour mettre celui de l’Alliance à la place.

Le coté oligarchie se ressent bien sur Daniel, qui peine à maintenir à flot le train de vie qui est exigé pour un Lieutenant juste avec son salaire. Normalement tout les officiers de la Navy sont issus des grandes familles et donc ont le budget pour. Mais notre héros ayant coupé les points avec la sienne, il doit combler les manques en bricolant et compter chaque centime. Heureusement, l’homme qui l’a élevé, un ancien homme de son père donc la famille a toujours travaillée pour les Leary, l’a suivi dans sa fuite après leur rupture.
Celui ci, qui aime bien connaitre tout un tas de gens peu recommandables mais très utile en temps difficile, est une aide inestimable pour Daniel.

Surtout qu’il est maintenant à l’étranger, dans une mission diplomatique de Cinnabar sur la planète Kostroma. Celle ci a vécu une grande partie de son Histoire loin de tout contact avec l’extérieur. Ils sont donc bien en retard sur le reste de l’univers.
Kostroma se positionne de façon neutre. Elle accueille aussi bien les diplomates de l’Alliance que de Cinnabar.

Entre en scène notre second personnage principal : Adele Mundy.
Celle ci fait aussi parti d’une vieille famille de Cinnabar. Mais cette famille a été anéantie il y a une décennie car certains de ses membres avaient formante l’arrivée de Cinnabar dans l’Alliance. Quand le complot a été dévoilé, justement par le père de Daniel, la famille a été condamnée à mort.
Et par la j’entend concrètement. Tout membre a été déclaré d’office traître et exécuté. (sauf normalement les mineurs).

Adèle a pu fuir car elle était loin de tout ça à ce moment la, en train de faire ses études pour devenir chercheuse dans le domaine de l’information.
Elle a pu continuer ses études sur une des planètes de l’Alliance où une ancienne alliée de sa famille l’a recueillie et aidée.

C’est aussi grâce à sa bienfaitrice qu’Adèle a trouvé un travail comme bibliothécaire principale du Palais de Kostroma. Avec son caractère détaché de tout, sa mémoire exceptionnelle et sa capacité à se concentrer quels que soient les circonstances, c’est vraiment le travail idéal pour elle. Sachant que ce métier ne concerne pas que les livres de fiction, mais toutes les informations qui sont en possession du Palais. Du coup un métier bien plus politique que ce qu’on pourrait imaginer au départ.
Elle gère aussi bien les livres et documents papier que les informations numériques sensibles.

Je vous vois venir, deux personnages, un homme et une femme, vous vous dites que ça va se terminer en romance. Et bien pas du tout.

Le début a été difficile parce que je ne trouvais pas du tout les personnages sympathiques.

Entre Daniel qui va de soirée arrosée en soirée arrosée à n’en plus finir pour rester dans le jeu politique alors qu’il a des dettes de partout et Adèle avec son caractère froid et détaché, qui se fiche de tout ce qui se passe autour d’elle qui ne la concerne pas directement, ils ne forment pas un duo très agréable à suivre au départ.

Surtout que je déplorais un gros manque d’informations sur la situation politique de Kostroma qui semblait importante mais dont on ne savait pas grand chose.
En gros on était limité aux informations que savent les personnages, et aucun des deux ne s’intéresse vraiment à ce qui se passe sur Kostroma, du coup on voit les événements importants arriver mais de très loin. (par exemple en entendant d’une conversation en passant dans un couloir, ou en étant témoin d’une scène qui semble importante politiquement mais que le personnage ne comprend pas -ou juste qu’il s’en fou)

En plus on passait notre temps à voir des scènes qui ne semblaient avoir aucun intérêt. Du coup ça me frustrait pas mal.

Mais heureusement à un moment le déclic c’est fait.
Daniel se révèle différent de tout ce que j’avais imaginé au départ. On s’éloigne du personnage superficiel pour voir arriver celui qui a un don pour calmer les choses quand le ton monte et faire d’une situation critique une réussite.
Adèle aussi évolue. On sort du personnage froid qui se désintéresse de tout pour voir la femme blessée qui se cache dessous. Femme qui va pouvoir utiliser ses connaissances pour découvrir le fin mot dans pas mal de cas.

Et tout commence à se dévoiler au moment où un coup d’état déchire Kostroma et son Palais.
La nouvelle famille politique au pouvoir ne laisse pas un seul partisan de l’ancienne en vie, et a décidé que la neutralité était pour les faibles et qu’eux se positionneront du coté de l’Alliance, qui a financé leur venue au pouvoir, évidemment.

C’est cet événement qui rapproche nos deux personnages.
Et ce n’était pas chose facile au départ, car c’est le père de Daniel qui est responsable de la mort de toute la famille d’Adèle. Il représente tout ce que la jeune femme a fuit toute sa vie.

Daniel a la vie sauve ce soir la car il était loin du Palais, dans une de ses soirées quand toute sa délégation est capturée exécutée.
Seul sur la planète avec quelques uns de ses hommes qui ont pu s’éloigner de leur vaisseau à temps, il va devoir essayer de survivre dans le chaos et la violence du coup d’été de ses ennemis. Il voudrait rejoindre le vaisseau qui a été capturé et bloqué à quai pour tenter de trouver un moyen de partir.

Du moins, c’était ses plans de départ …

Du coup quand tout ça arrive on comprend mieux le fait qu’on n’avait quasiment pas d’information sur la politique de Kostroma au départ. Et même si je trouve que ça aurait pu être mieux fait, pour ne pas qu’on le remarque, c’est logique vu que ça aurait été un peu une perte de temps de tout expliquer en détail alors que ce qui nous intéresse remet justement les choses à plat en détruisant tout.

La suite c’est révélé être un bon roman d’aventure. Rythmé mais pas trop, juste ce qu’il faut en fait. Même si ça n’a strictement rien à voir , je ne sais pas pourquoi mais ça me rappelle un peu les Indiana Jones niveau type d’aventure et rythme (peut être le coté rétro de l’ensemble).
Attention c’est vraiment une comparaison qu’il ne faut pas faire pour tout le reste, comme je le dis ça n’a rien à voir. 

L’ensemble m’a vraiment emporté et bien plu, et je lirai la suite avec plaisir !



Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Summer Stas Wars – The Mandalorian

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :