Le sang de la discorde de Laura Collins

Infinity, 333 pages, 2021, Romance paranormale

Ça n’a pas fonctionné. Pour plein de raisons différentes dont je vais vous parler dans cette chronique.

Je pense que le premier problème avec ce livre est qu’il n’était pas du tout ce que j’en attendais. Avec les différents avis que j’en ai lu, plus la couverture, je pensais m’embarquer dans un urban fantasy, avec « peu » de romance. Je l’ai même pris pour ça. Mais en fait non, c’est totalement une romance paranormale avec une forte romance qui constitue la trame centrale de tout le livre.

Ensuite le coté one-shot était aussi le second critère qui m’a fait choisir ce livre. Mais lors de toute ma lecture j’ai senti qu’il appelait tellement à une suite. A la manière classique des séries de romances (pas que paranormales) on nous présente un second couple dont l’histoire devient importante dans la seconde moitié du livre et dont la romance débute mais n’est pas aboutie dans ce tome. Ce n’était pas vraiment un one-shot non plus du coup. Seconde déception.

Bon, même avec ces deux points la ça n’était pas fatal en soi. Je ne suis pas fermée à la romance paranormale. J’en lis encore quelques unes et une bonne romance avec des personnages intéressants et une intrigue secondaire qui me parle peut tout à fait être une réussite. Du coup à eux seuls ces critères n’auraient pas suffit à en faire un échec si le reste était de qualité. Mais ça n’a pas été le cas non plus.

*****

Mais alors de quoi ça parle ?
Rafael a un gros secret. Normalement il devrait se tenir loin des humains, parmi les siens pour éviter les problèmes. Mais il ne peut s’y résoudre. Un soir, en revenant d’une soirée avec son meilleur ami et la sœur de celui ci, Mia, ils ont un accident de voiture.

Rafael est blessé et son ami meurt dans l’accident. Heureusement Mia est bien vivante et parvient à appeler les secours. Il se réveille à l’hôpital et c’est la que les ennuis commencent pour lui.

En effet il n’est pas totalement humain, et son son sang n’est pas compatible avec les analyses de routine qu’on lui a fait après l’avoir opéré. Et ça l’opératrice en charge des analyses des prélèvements le repère tout de suite …

Comment pour lui toute une succession d’événements qui vont mener la guerre à la porte de son clan.

A oui, j’ai oublié de préciser, Rafael est amoureux de Mia, mais il n’a jamais osé l’approcher tant qu’il était vivant tellement celui ci était protecteur. En plus son clan refuse tout mariage mixte.
Mais après le choc de la mort de son frère, Mia se raccroche à la seule personne qui reste autour d’elle, à savoir Rafael. Et elle est déterminée à mettre la main dessus.

Dés le début j’ai commencé à trouver que certains événements n’étaient pas très crédibles. Que la technicienne de labo décide d’aller, sans prévenir personne, dans la chambre du patient en salle de réveil pour aller l’interroger à ce sujet, déjà m’a fait lever les sourcil. On n’imagine pas du tout ça possible quand on connait un peu le milieu médical.
Déjà normalement les tests sont anonymes. On ne fourni pas le nom et encore moins la chambre ou se trouve le patient au technicien qui teste le sang dans son labo. Question de secret médical. Et cous avez déjà vu ce genre de personnel dans un hôpital vous? Je parle dans les couloirs ou les chambres? Moi non. De toute façon ça ne se fait même pas dans l’enceinte même de l’hôpital en général. Premier point négatif.

Le second et principal problème en dehors de ça a été pour moi le fait que Mia, qu’on suit pourtant en tant que personnage principal pendant la moitié du texte, soit creuse au possible.
Je n’avais jamais rencontré de personnage principal si creux.

En fait on ne sait même pas ce qu’elle fait de sa vie !!
Elle dit à un moment donné qu’elle a un travail et qu’elle ne peux pas quitter la zone … mais … il est ou son boulot? Elle travaille dans quoi?
Pendant la totalité du roman elle est collée au basques du personnage principal sans en parler une seule fois, sans s’inquiéter des jours de congés qu’elle a du forcement devoir prendre pour rester si longtemps sans travailler … Elle est juste la, à rien faire sauf à suivre le héros comme si elle avait tout le temps libre du monde.

En fait, le fait de ne pas avoir mes réponses sur ce sujet m’a fait observer le personnage plus en détail, cherchant à en savoir plus. Et je me suis aperçu qu’en fait on n’en savait rien. On ne connait pas ses goûts, ses loisirs, elle n’a aucun amis. En dehors de sa relation avec Rafael et les surnaturels du livre, on ne s’intéresse pas un seul instant à sa vie personnelle autre.

Je ne savais pas qu’il était possible de donner si peu d’informations sur un personnage principal.
Après oui, on sait qu’elle admire le physique de Rafael, et qu’elle a des sentiments pour lui, qui prennent le pas sur tout le reste, vu qu’elle accepte tout de lui sans même sourciller. En fait elle ne parait même pas un peu surprise.
Et dans sa poursuite du jeune homme elle est limite agressive. Loin de la jeune femme décrite au début qui ne montrait aucun intérêt pour lui.

Bref, ce personnage a été une grosse déception.

Le seul point positif au niveau des personnages du livre finalement a été le second couple dont je vous ai parlé au dessus en disant que ça appelait à une suite. La on était dans ce que j’apprécie dans le genre. Pour tout dire si le livre avait été focalisé du début à la fin sur ces personnages la, j’aurais pu l’apprécier. Malheureusement ça n’a pas été le cas.

Manquait aussi pour moi des informations sur le lieu de l’action. On ne sait pas ou ça se passe, les endroits n’ont pas de nom. C’est « le village d’à coté » « la ville suivante » , ce genre la. A un moment on mentionne vaguement Clermont-Ferrand qui, j’imagine, ne doit pas être très loin (c’est moi qui extrapole). Dans le genre vague on est en plein dedans. Du coup j’ai manqué de repères visuels pour me représenter la zone.

Dans l’ensemble je dirais que c’était trop flou. Un endroit générique, des personnages principaux génériques et peu développés, rien qui n’a su vraiment attirer mon attention.

D’ailleurs au sujet de la localisation un truc m’a fait rire (dans le mauvais sens du terme) à un moment donné. Ils découvrent un homme qui vient des Pyrénées et le personnage a comme réflexion : « il vient de l’autre bout de la France ! » …
Mais euh … c’est pas la ville la plus centrale de France Clermont-Ferrand ? C’est quoi « l’autre bout » du milieu?
A la limite si ça se passait à Nice, ou à Strasbourg, j’aurais compris, mais Clermont-Ferrand … non, je suis désolé, ça ne se dit pas. Je suis restée bloquée sur cette phrase pendant un moment.

*****

Bref, je sais que je chipote pour le dernier point mais ça me faisait vraiment une impression d’accumulation de points négatifs qui m’ont fait sortir de ma lecture. Un peu la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Clairement ce livre n’était vraiment pas au niveau de ce que j’aime en Urban fantasy (vu que pour moi ça n’en est pas vraiment), on n’atteint même pas mes critères plus limités de romance paranormale.

Dommage.

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge S4F3 2021 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :