Quantika, tome 1 : Vestiges de Laurence Suhner

Folio, 712 pages, 2012, Science-fiction

Décidément, les déceptions s’enchaînent en science-fiction ces derniers temps. Celui ci n’était juste pas ce que j’en attendais.

Alors, de quoi ça parle?

Gemma est une colonie humaine, la première hors système solaire. Cette planète glacière tournant autour de deux soleils différents n’a jamais vraiment tenu ses promesses malgré son potentiel. Régulièrement des projets plus ou moins fous voient le jour pour en adoucir l’atmosphère et rendre les conditions de vie plus agréable.
La dernière en date étant d’utiliser le plus possible de ressources produisant de l’effet de serre dans le but qu’à force l’ensemble se réchauffera.

En effet il a été prouvé qu’à une époque ses températures était semblables à celles de la Terre, mais qu’un changement brutal l’a transformée. On n’a pas encore découvert les raisons de ce changement.

Deux population habitent Gemma : les mineurs (les ressources sont importantes), et les chercheurs.
Ces derniers étudient plein de sujets différents mais l’un qui a fait connaitre Gemma à l’origine était la présence d’un artefact extraterrestre dans son orbite.
On voit bien qu’il s’agit d’un objet fabriqué, mais il est d’un matériaux inconnu trop solide qu’on n’a pas encore réussi à briser ou à étudier malgré les nombreuses tentatives au début de la colonisation de Gemma.

Gemma a beau être une jeune colonie, on arrive au stade où il existe une population native. Ils sont peu nombreux car les affectations sur Gemma ne sont pas souvent longues mais commencent à se rassembler pour défendre leurs droits. Il y a de grosses tensions entre ce qu’ils attendent du futur de leur planète et ce que les représentants de la Terre en veulent.

C’est dans ce contexte général que notre histoire commence.

Nous suivons plusieurs personnages qui se retrouvent embringués autour d’une mission secrète menée par une brillante scientifique pour essayer d’aller déterrer (enfin, sous les km de glace qui entourent la planète) une mystérieux site qui aurait été détecté par des scanners.

Tout nos personnages sont en liens avec cette mission. Certains sont engagés pour leurs connaissances techniques scientifiques ou leurs compétence en minage, d’autres suivent l’affaire depuis la surface, etc …

Mais c’est la que je vais m’énerver. Parce qu’en dehors de ce résumé, et du fait que quasiment tout les personnages secondaires sont scientifiques, c’est quasiment le seul aspect scientifique de tout le livre. Alors certes on nous fait un blabla pseudo crédible (je ne suis pas assez douée en physique pour dire si ça l’est vraiment totalement) qui nous vulgarise bien la chose, mais à chaque fois on ne va jamais plus loin, vu que ça ne sert qu’a faire évoluer les autres cotés non scientifiques.

L’héroïne, Ambre Pasquier, est la chercheuse en tête de la mission. Mais en fait on comprend bien vite que les fouilles ne sont pas vraiment si scientifiques que ça vu qu’aucun scan n’a montré quoi que ce soit sur la zone. En fait celle ci est guidée par des hallucinations qui « l’appellent » et a réussi à convaincre les hautes autorités de Gemma (à savoir les grandes compagnies de minage) que ses recherches était essentielles et ne dérangeraient de toute façon pas les exploitations actuelles.

D’ailleurs un fait qui m’a marqué est qu’à aucun moment on ne sait vraiment quelles sont les connaissances ou les spécialités d’Ambre, alors qu’elle est chef de projet et que tout le monde la suit et qu’elle a eu ses financement parce qu’elle a une solide réputation derrière. Elle ne fait jamais appel à ce coté la de son backrgound et n’intervient jamais durant tout le cours de la mission, en dehors de quand elle vient engueuler tout le monde parce que ça va trop lentement pour elle. Elle ne s’investit pas du tout scientifiquement pour aider son équipe en gros. Elle est juste la patronne qui regarde de loin tout le monde se démerder.

Froide et rigide, Ambre a une obsession pour ces ruines qu’elle sait qu’on va trouver. Elle ne supporte que de loin toutes les autres personnes de l’expédition. Elle est sans cesse en colère parce que des problèmes humains humaines retardent l’ensemble.
En gros pas vraiment une personne sympathique.

Malgré son nom, Ambre est en fait d’origine indienne (d’Inde, pas amérindienne) et elle a perdu tout ses souvenirs d’avant ces 13 ans.
Elle a vécu dans un environnement assez religieux. Du coup elle mêle en permanence ce coté croyant hindou avec ces hallucinations. Et ça lui fait vraiment très peur. Elle se croit vraiment appelée par ce qui se trouve sous la glace.
C’est un personnage constamment stressée. Une boule de nerf psychotique qui passe d’une dureté froide à une colère fulgurante en un claquement de doigts.

Pour moi elle était vraiment trop caricaturale de l’obsédée pseudo-scientifique.

Les seuls moments ou elle daigne apporter son attention à ce qui se passe autour d’elle en dehors de la mission sont les moments ou elle trouve quelqu’un qui lui parle philosophie des religions. Et ça m’a énervé, parce que cette personne est justement un scientifique et c’était le moment ou je pensais que ça commencerait à nous parler découvertes scientifiques.
Mais non, une fois encore ça n’était qu’une excuse pour nous mener à autre chose.

Je n’ai pas du tout aimé l’ambiance de ce roman.
Dés le début l’auteur essaye de nous faire peur, de faire monter la tension. Il focalise tout son récit la dessus d’ailleurs.
Et franchement avec moi ça ne marche pas. C’est exactement pour ça que je n’aime pas les thrillers. Ça me fait sortir du récit et lever les yeux au ciel. 
Je n’aime pas qu’on force le sentiment de peur dans un récit. Ça se remarque tout de suite et j’ai l’impression d’être dans une série B d’horreur au lieu d’entrer dans le récit.

En fait ce qui m’a le plus ennuyé c’était le fait que j’avais l’impression limite de lire un livre sur les théoriciens du complot reptilien ou un truc du genre. « les extraterrestres existent vraiment et la science n’a rien vu venir !!!! ». Ce genre de discours qui sont trop proche des fake news, platistes et autres anti-vax qui fleurissent de partout depuis le début du confinement.
Je précise que ça n’a rien à voir concrètement, mais c’est dans l’idée que « les croyants ont raison et pas la science, haha ».

Et ça c’est vraiment pas ce que j’ai envie de lire dans un livre de SF. Pas du tout. Et surtout ça n’était pas ce que j’en attendais, vu que sans connaitre le livre j’associais ça à d’autres livres sur des reliques extraterrestres que j’avais aimé. J’attendais la même chose … mais non.

En gros l’ensemble dans ses idées était plus proche d’un thriller ésotérique que d’un livre de SF pour moi.

Tout ces éléments ajoutés ont rendu ma lecture pénible et lourde. Surtout que c’est un gros pavé (+ de 700 pages). Je l’ai trouvé un peu interminable.

Déception !


Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Summer Stas Wars – The Mandalorian

12 commentaires sur “Quantika, tome 1 : Vestiges de Laurence Suhner

Ajouter un commentaire

  1. Je ne l’avais pas vu sous cet angle, mais je suis totalement en accord avec cette critique. De fait, ce n’est pas de la science ici, c’est plus de la magie et le perso principal reçoit des visions mystiques.

    Je l’ai lu il y a des années (me semble que c’était pour le Rosny?) et tout ce qu’il me reste c’est que ce n’était pas joyeux, ambiance victime qui marche volontairement vers son propre sacrifice, et il me semble aussi que personne n’agissait vraiment, ce n’était que de la réaction ou de la résistance. A part ces impressions, pas grand chose d’inoubliable, de toutes façons.

    Aimé par 1 personne

  2. Ah mince, il me tentait bien, heureusement que le nombre de pages m’avait un peu stoppée momentanément… J’aurais cru que c’était de la SF – visiblement, nous sommes plusieurs à le croire (il faut dire que c’est ce que semble nous vendre le résumé).

    Aimé par 1 personne

    1. C’est de la SF, il y a pas mal de « quantique », des vestiges aliens, des vaisseaux spatiaux, des structures de commande modernes, tout ça, cela n’empêche pas le perso principal d’avoir des visions (et pas qu’elle en fait)

      Aimé par 1 personne

      1. Pardon, je me suis mal exprimée. Disons que j’aurais pensé que c’était purement de la SF ; les visions, à part peut-être quelques rêves, je n’aurais pas pensé à les y trouver avec la présence qu’elles semblent avoir, et ça apporte une dimension bien différente au récit.
        Ça reste toutefois le genre d’œuvre que je pourrais lire mais dans ce cas, j’aime bien savoir dans quoi je me plonge, et ce n’est pas ce que je cherche en ce moment.

        Aimé par 1 personne

      2. Pardon, je ne me suis pas bien exprimée. Disons que ce n’est pas de la SF comme je pensais – purement de la SF, dirons-nous. Comme il y a une part fantastique, de magie avec les visions, ce n’est pas du tout ce à quoi je me serais attendue – des rêves étranges, prémonitoires peut-être, mais pas quelque chose semblant prendre autant d’importance.
        En tout cas, ça reste le genre de livre que je pourrais lire (et apprécier) mais pas en ce moment – et je suis contente de savoir que ce n’est pas 100% de la SF, comme ça je n’aurais pas de drôle de surprise ! (Qui peut parfois être bonne, mais pas toujours.)

        Aimé par 1 personne

  3. C’est embêtant quand en lisant le résumé, on s’attend légitimement à certaines choses et qu’on nous en offre d’autres.
    Je ne connaissais pas mais vu les arguments que tu donnes, je ne pense pas que ça va me plaire, surtout en ce qui concerne l’héroïne et le manque d’approfondissement scientifique malgré la mission des personnages.

    J’aime

Répondre à Stéphane Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :