Les Machines de Dieu, tome 3 : Chindi de Jack McDevitt

L’Atalante, 608 pages, 2004, Science-fiction

Quel plaisir de retrouver cet auteur une fois de plus ! J’essaye d’espacer ces livres un peu plus que ce que je fais en temps normal parce que l’auteur est très âgé et qu’il n’en sortira visiblement pas beaucoup d’autre dans le futur.

Cette série n’est pas ma préférée de tout ce qu’il a écrit, mais j’y prend quand même vraiment du plaisir à chaque fois. En plus je trouve que pour l’instant elle s’améliore vraiment à chaque tome !

Du coup, de quoi ça parle :

Priscilla Hutchins, « Hutch » pour les amis, est toujours pilote pour l’Académie. Celle ci est le rassemblement de tout les chercheurs dans le domaine de l’astronomie et du spatial.
Au début du tome celle ci est en train de perdre la foi en son travail. La faute à plusieurs missions à la suite ou les intérêts des chercheurs et de la « Science » l’ont obligé à prendre des risques très importants pour sa vie et celle de ses passagers. En plus, souvent on l’oublie totalement quand il s’agit de remercier ceux qui ont fait des efforts pour que ça ne se termine pas en catastrophe.

Sa direction lui propose un poste plus tranquille, mais malheureusement celui ci n’est pas disponible actuellement à cause de budgets. Histoire de la faire patienter on lui confie une petite mission tranquille, une mission plus diplomatique que scientifique.

Pour vous expliquer de quoi il s’agit je vais devoir parler un peu du monde.

Les humains ont exploré une grande partie de l’univers proche de la Terre grâce a un nouveau système de propulsion. Mais malgré toutes leurs explorations, ils n’ont rencontré qu’une seule espèce extraterrestres encore vivante … Cette espèce n’étant pas vraiment intéressante et étant moins développé que les humains, il a été décidé qu’on les laisserai tranquille pour l’instant sans interagir avec eux.

Cette découverte a en fait été une belle déception pour les humains, car plus le temps passe, plus l’humain s’éloigne dans l’univers, et pourtant aucun autre élément extraterrestre autre que des vestiges très anciens ne sont découverts.

Mais récemment on a découvert un signal radio visiblement artificiel. Mieux encore, ce signal émet encore régulièrement ! Ça n’est donc pas un reste de signal d’un peuple mort depuis longtemps et qui continue son petit chemin dans l’espace pour finir par être découvert par les humains.

Malheureusement le budget alloué à cette découverte est trop faible pour permettre à une équipe de s’y consacrer à plein temps. Mais heureusement pour l’Académie, un association : La Société du Contact est intéressé.

Les membres de cette association sont considérés comme des illuminés par les scientifiques car leur seul but est de pouvoir rencontrer en direct des vrai extraterrestres. Ceux ci mettent donc tout leur budget pour « louer » les services de l’Académie et embarquer avec eux.

C’est ainsi que Hutch se retrouve donc à la tête d’une expédition de membres de la Société du Contact, chargée d’en savoir plus sur l’endroit d’ou peuvent venir le fameux signal radio. D’indices en indices les amateurs se rapprochent petit à petit de leur but, enchaînant les découvertes et les catastrophes …

Dans leur voyage de plus en plus lointain et de plus en plus dangereux, Hutch devra faire avec ces amateurs un peu trop fascinés par le sujet et qui ne connaissent aucune des règles de sécurité en place dans l’académie lors de nouvelles découvertes. Ils contestent ses recommandations, n’en font qu’à leur tête. Ce voyage qui aurait du être tranquille se transforme petit à petit en cauchemars pour la jeune femme …

Vous prenez un huis clos dans un vaisseau qui va de découverte en découverte sur les extraterrestres, auquel vous ajoutez un soupçon de Rendez-vous avec Rama et une pincée de Seul sur Mars et vous obtenez Chindi.

Je trouve que le résumé éditeur a une belle phrase qui sonne juste : « D’étoile en étoile, de monde en monde, toujours en quête de la Rencontre tant espérée, Jack McDevitt nous entraîne au sein d’une petite communauté humaine vers des réponses qui amènent d’autres questions, avec un sens du mystère et du suspense qui n’appartient qu’à lui. »

Contrairement au tome précédent, je n’ai pas vu de longueurs dans celui ci. Je me suis vraiment laissé entraînée dans cette fuite en avant de découverts en découvertes !

Plus j’avance dans la série, plus je l’apprécie, j’ai hâte de pouvoir lire la suite !



Mes avis sur les autres tomes de la série.

Livre lu dans le cadre du challenge Summer Stas Wars – The Mandalorian

3 commentaires sur “Les Machines de Dieu, tome 3 : Chindi de Jack McDevitt

Ajouter un commentaire

  1. Bonsoir, merci pour ton avis, je pense le lire prochainement, mais j’ai lu les précédents il y a très longtemps, penses-tu que cela pose problème ? y a-t-il des éléments / références incontournables qu’il faut avoir en tête ? Merci d’avance

    Aimé par 1 personne

    1. Non rien d’important. Il est juste fait référence au fait qu’elle était dans les événements, mais c’est juste en passant et absolument pas en détail.
      Aucun problème à le lire longtemps après (personnellement j’ai attendu 3 ans entre le précédent et celui ci).

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :