The Five Penalties, book 1: The Helm of Midnight de Marina J. Lostetter

Tor Books, 464 pages, 2021, Fantasy

Vous allez me dire « mais il sort d’ou ce livre? » vu que ça n’est pas vraiment un des livres les plus hypé du moment. J’avoue que je ne l’ai vu passer que 2 fois depuis qu’il est sorti en avril dans toutes les chaines et blogs anglais que je suis).
Mais il se trouve que 2 avis ça m’a suffit pour me donner envie de le lire.

Il s’agit d’un policier de fantasy. Les avis disaient qu’il était assez long, mais justement c’est un point que j’aime bien dans les policiers, si ils sont long (du genre les Cormoran Strike – même si je ne les continue plus parce que je ne soutiens plus l’autrice). Les commentaires disaient qu’il était assez sombre aussi.
Bref, je partais avec cette image en tête et j’ai eu exactement ce que j’en attendais, donc je suis pleinement satisfaite.

Malgré le fait que l’intrigue principale soit une enquête de police, on reste sur de la fantasy pure et dure. En gros le coté magique n’est pas juste le contexte, il est partie intégrante de tout.
L’ensemble tourne vraiment autour de la magie, du système magique, des dieux, de l’histoire de ce système et des différentes possibilités permettant de l’utiliser. C’est un système magique assez complexe et riche mais du coup il faut quand même un moment pour vraiment le comprendre et rentrer dedans.

La magie est liée à la mythologie ici.
Il y a différents dieux : Connaissance, Émotion, Nature, Temps … Et chaque dieu a des règles pour son domaine de prédilection.
Par exemple il a la taxe temporelle que chaque enfant doit donner à l’église dans son jeune age. D’ailleurs le temps cristallisé récupéré est la monnaie du monde.
Les sentiments ne peuvent pas être trop forts et prendre le pas sur le corps, ce qui fait qu’on les régule à l’aide de pierres qui sont capable de faire éprouver un sentiment à une personne.
Pareil avec la connaissance qui doit être partagée. Chaque personne doit se faire un masque de mort en bois, qui contient un fragment de son histoire. Les personnes avec un savoir ou une maîtrise particulière doivent se faire créer des masques aussi qui contiennent l’élément en question.
Ainsi on peut « emprunter » le savoir de cette personne pour une tache en particulier.

Le savoir est totalement régulé. Les taches séparées. Par exemple une personne capable de créer un masque ne saura rien de la cristallisation du temps ou de l’enchantement des pierres. Et ainsi de suite.

L’intrigue commence lors d’une fête dans laquelle on a mis en exposition les plus grandes trouvailles des régulateurs (la police).
Parmi elles l’opale du désespoir, une pierre énorme montée en broche qui pousse les personnes qui la portent au suicide. Et aussi le point phare de l’exposition : le masque de mort de Louis Charbon.
Celui ci a été le pire meurtrier en série qu’à jamais connu le pays. Un chirurgien qui transformait ses victimes en fleur dans d’horribles sculptures de chairs.

Mais la fête dégénère quand le bâtiment est attaqué par des monstres.
Dans la panique quelqu’un réussit à dérober les 2 artefacts.

Voila que commence une enquête qui marquera a jamais les régulateurs. Les morts commencent à fleurir (oui, jeu de mot o/) de partout et rien n’avance …

Nous suivons plusieurs personnages, dans plusieurs temporalités. Dont d’ailleurs le fameux Louis Charbon, 10 ans auparavant, juste avant qu’il démarre son horrible besogne.

Je ne vous en dit pas plus pour ne pas trop spoiler.

C’est aussi une intrigue vraiment portée par son personnage principal. Enfin par la je veux dire l’enquêtrice principale de l’enquête. Les autres personnages secondaires sont importants aussi mais plus pour donne du contexte au fur et à mesure.

Comme dans toute bonne enquête, l’ensemble faisait vraiment puzzle, avec les éléments venant de tout les personnages, qui semblent n’avoir aucun lien au départ, finissant par se rassembler et faire sens.

L’ensemble était bien prenant, et malgré le fait que cette affaire la est réglée on sent bien qu’il y a encore tout un pan de l’ensemble, notamment sur le coté fantasy et magie justement qu’on ne comprend pas vraiment et qui reste à découvrir !

8 commentaires sur “The Five Penalties, book 1: The Helm of Midnight de Marina J. Lostetter

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :