The Grave Report, book 1: Grave Beginnings de R. R. Virdi

Createspace, 312 pages, 2013, Urban fantasy

Une lecture sympa, même si pour l’instant je ne classerai pas cette série parmi mes favorites du genre.

J’avais ce livre dans mon collimateur depuis pas mal de temps parce que le pitch me semblait cool, et j’ai eu envie le sortir parce qu’on a recommencé à parler de Code Quantum récemment suite à la mort d’un de ses acteurs principaux.
Quel est le rapport me demandez vous? Et bien cette série est une sorte de Code Quantum, mais version fantasy au lieu de SF.

Vincent Graves ne sait plus d’ou il vient, il ne sais plus non plus si c’était son vrai nom. Il est prit depuis très longtemps dans un cycle qui lui fait incarner des personnes très récemment décédées dans le but d’enquêter sur leur mort. A chaque fois il retrouve une partie des souvenirs de la personnes en même temps que son corps, ce qui fait que ses propres souvenirs ont fini par se mélanger avec ceux de ses hôtes et il ne sait plus vraiment qui il était.

Un jour comme les autres, il se retrouve dans le corps d’un chercheur dans un musée. Il a 13 heures pour découvrir qui a l’a assassiné, un temps très court, anormalement court …
Heureusement il pourra compter sur l’aide d’un agent local du FBI qui enquête aussi sur des disparitions et des faits très étranges qui ont lu autour des employés du musée en question.

Le coté « corps et personnalité empruntés » rajouter une couche à ce qui aurait pu être une histoire classique d’urban fantasy.
Surtout que cette fois ci les souvenirs que Grave reçoit de son corps ne sont pas du tout clairs, du coup il est un peu comme un amnésique a essayer de comprendre ce qui se passe et les liens que celui ci avait avec ses collègues.

L’ensemble était très sympa.
Cependant deux éléments me retiennent un peu dans mon enthousiasme. Le premier est que j’ai trouvé le début vraiment confus. A certains moment j’avais l’impression de lire une suite plutôt qu’un premier tome, et je me disais que j’avais du louper des éléments pour vraiment comprendre. Du coup j’ai mis pas mal de temps à rentrer dedans.

Le second est qu’il y avait peut-être un peu trop d’action pour moi. Et bon, quand ça fait la 5ième fois que le personnage est dans une situation mortelle dans le même passage, ça commence à faire un peu trop. Ceci dit je ne me suis pas ennuyé non plus, mais j’aurais préféré un peu plus de retenu sur ce point.

Malgré tout on ne peux pas dire que j’ai passé un mauvais moment. Et je lirai la suite parce que le final m’a donné envie d’en savoir plus !

2 commentaires sur “The Grave Report, book 1: Grave Beginnings de R. R. Virdi

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :