C’est lundi… que lisez vous? #304

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of BooksGalleane repris la relève, a ensuite passé le flambeau à Camille du blog I believe in pixie dust et c’est finalement Les Paravers de Millina qui s’en occupe actuelement.On répond comme chaque lundi à quatre petites questions :

1. Qu’ai-je chroniqué la semaine passée?
2. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
3. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
4. Que vais-je lire ensuite ?

Sur le blog la semaine passée

Deux chroniques cette semaine :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?

Je suis toujours satisfaite de mon rythme.
– Tout d’abord j’ai terminé The black Coast qui était un bon tome d’introduction avec des personnages attachants, mais qui ne faisait pas beaucoup avancer l’intrigue principale.
– Puis j’ai été déçue par Pandore menacée qui m’a malheureusement ennuyé. Beaucoup de blabla.
– Et j’ai fini ma semaine sur une bonne lecture détente avec Druid vices and a Vodka, le 6ième tome de Tori Dawson. Un tome qui fait vraiment bien avancé l’intrigue générale de la série !

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

J’inaugure ce lundi mon challenge 12 mois 12 recommandations avec celui ci que L’ours inculte a glissé dans ma liste.

Que vais-je lire ensuite ?

Pour l’instant pas vraiment d’idées. Enfin si, plein, mais je n’ai pas encore choisi dans la longue liste des lectures qui m’attirent. On verra suivant l’envie du moment !

Et vous, que lisez vous?

23 commentaires sur “C’est lundi… que lisez vous? #304

Ajouter un commentaire

        1. De Saxus publie en général du YA ou du « YA crossover appeal » (en gros des romans qui ne sont pas YA mais qui peuvent être lus par le public le plus jeune du YA sans problème, du coup sans grosse violence graphique ou scènes ouvertement sexuelles).
          Et celui ci n’est pas du tout dans cette catégorie, du coup j’avoue que je n’aurais vraiment pas vu De Saxus le publier parce que ça n’est pas le même public. (même si l’auteur est déjà connu)

          J’aime

          1. Je ne suis pas totalement d’accord, bien que leur catalogue soit majoritairement orienté YA comme tu le précises, Nevernight est par moments assez violent, tout comme Crescent City et je ne suis pas surpris de voir cette saga publiée chez cet éditeur tant la précédente œuvre de l’auteur a contribué à leur « renommée ». Après ne l’ayant pas lu, je ne peux qu’approuver le degré de violence que tu soulignes 😉

            Aimé par 1 personne

            1. Le fait d’être violent pour les personnages n’est pas un fait qui exclu un livre du YA. Par exemple pour ceux que j’ai lu l’Ange de la nuit, la Mer éclatée ou Red Rising sont très violents, mais ça reste du YA de par plein d’autres critères comme le fait d’avoir des personnages qui se révoltent contre leur monde.

              Empire of the Vampire n’a pas ces critères la, c’est la que je veut en venir. C’est écrit à l’ancienne, on croirait un livre du 18ième siècle avec un style assez pompeux (mais magnifique), et il n’y a pas les thèmes attractifs habituels pour les lecteurs YA.

              Aimé par 1 personne

            2. Après au vue des ouvrages publiés par la ME, je pense surtout que DS tend à publier des œuvres marquantes et se démarquant des codes classiques littéraires et qui mettent en lumière une « minorité ». Elle n’a pas de ligne éditoriale fixe même si le YA reste majoritaire dans leur catalogue. Il n’y a qu’à observer leurs dernières sorties comme Le Chant des sans repos et à venir avec Les Sables d’Arawiya.

              Aimé par 1 personne

            3. Oui, il faut voir que la diversité et la représentation est l’un des critères majeurs de la littérature YA (en général, pas forcement dans l’imaginaire particulièrement).
              Tout ses grands succès se reposent la dessus.
              D’ailleurs il arrive même que des éditeurs francophones éditent des livres dans leurs collection YA juste parce qu’ils ont de la représentation (et que c’est l’un des thèmes principaux), alors qu’en fait le livre en question est classé adulte par l’auteur et la ME anglophone. Ça a d’ailleurs tendance à m’énerver qu’on saute à ce genre de conclusions. « si ça a de la représentation, c’est forcement YA, gnuuuu ». Déprimant ce que ça donne comme image sur la mentalité des boomers.

              J’aime

            4. La mauvaise catégorisation me dérange surtout lorsqu’elle apporte tromperie sur la marchandise et mets dans les mains de jeunes lecteurs des œuvres qui ne leurs sont pas destinées. Après et pour rester spécifique à DS, j’apprécie fortement que la ME prévienne toujours son lectorat de la présence de violence, du sensuel ou bien encore de grossièreté lorsque cela est nécessaire.
              En attenant, ce débat me donne encore plus envie de découvrir l’œuvre de l’auteur et je regrette ma fainéantise car je pourrais envisager une lecture en VO…

              Aimé par 1 personne

            5. Elle me dérange dans le sens inverse. Je suis dans une communauté de lecteurs adultes qui ne lisent plus de lecture jeunesse ou YA depuis très longtemps.

              Et quand j’ai aimé un livre en VO et que je le vois arriver dans les collections YA juste parce qu’il y a de la représentation dedans ça me désole. Parce que je sais que quoi que je dise il y n’y a que très peu de chance que ces personnes aillent faire l’effort de même considérer lire ce livre classé jeunesse à moins que j’insiste comme une folle. (et après si jamais le livre n’est pas assez « exceptionnel » ils m’en voudront parce que j’aurai trop fait monté la hype à en parler tout le temps pour rien)

              Aimé par 1 personne

            6. Je comprends totalement ton point de vue et qui peut s’adapter à chaque roman en réalité. Je suis le principal défenseur du libre à chacun de lire le roman qu’il entend. Je ne comprends d’ailleurs toujours pas qu’en France nous devons sans arrêt classer et étiqueter tout et n’importe quoi. J’ai vraiment du mal avec ce procédé. Il n’y a pas d’âge pour lire du jeunesse et/ou YA, comme il n’y a pas d’âge pour découvrir les classiques de la littérature. Je préfèrerais largement une catégorisation par âge légal comme les films interdits au moins de 10/16/18 ans plutôt que par genre qui comme tu le soulignes avec conviction, ampute une partie du lectorat visé à l’origine.

              Aimé par 1 personne

  1. La semaine dernière, j’ai terminé Martiens, go home ! qui s’avère être une assez bonne lecture. J’ai aussi lu le recueil de strips très doux et cocasse qu’est Idulfania. Et du coup, j’ai entamé ma lecture en cours : Les livres de la Terre fracturée, T1 : La Cinquième Saison. Je n’en suis qu’à 10% mais je suis bien intriguée. Ca me semble prometteur !

    Je te souhaite une lumineuse et excellente semaine ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. J’espère aussi, mais au moins ça ne me rajoute pas de séries dans ma liste xD (j’avoue qu’en ce moment j’ai l’impression de ne faire qu’en rajouter toujours plus, mais ce n’est qu’une impression en fait du au fait que je n’ose plus commencer de nouvelle séries)

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :