The Councillor, book 1 de E.J. Beaton

Daw Books, 448 pages, 2021, Fantasy

Autant vous prévenir tout de suite, vu que j’ai été surprise sur la fin, car on n’est pas sur un oneshot contrairement à ce que je pensais en le commençant.
Et j’avoue que ça a été le seul point « négatif », ou du moins moins positif de l’ensemble, parce que je m’attendais à une résolution et je ne comprenais pas trop où ça allait sur le final vu qu’on en semblait loin. Mais non, en fait c’est le premier tome d’une série, d’où le fait que ça n’est pas fini.

Finalement, après coup je suis contente que ça soit une série parce que ça me donnera l’occasion de continuer à partager des aventures avec ces personnages, et j’en suis ravie.

Alors de quoi ça parle …
Lysande Prior est l’érudite de la reine. Celle ci l’a personnellement choisi alors qu’elle était enfant à l’orphelinat et l’a quasiment élevée depuis.
Quand le roman débute, la reine vient d’être brutalement blessée à la chasse, mais elle semble se remettre doucement de son épreuve. Lysandre s’inquiète pour elle car elle a des doutes sur le fait que ça soit un vrai accident et pas une attentat contre sa vie. Mais la reine est une tête brûlée, elle n’a pas l’intention de vivre dans du coton.

Du coup c’est un gros choc mais pas vraiment une surprise quand une nouvelle attaque à lieu, sous la forme d’un empoisonnement, et que la reine décède …

En plus de son deuil, vu que la reine était un peu une mère pour Lysandre, celle ci se retrouve avec plein de responsabilités qu’elle n’attendait pas. Car après son accident, la reine l’a secrètement désignée comme étant sa régente (the Counsillor, c’est de la que vient le titre du livre).

En effet le royaume est composé de 5 provinces, et les lignées de roi et reines sont toujours venu d’une des 5. Lysandre sera donc celle chargée de décidé qui parmi les 4 héritiers des 4 autres provinces deviendra le prochain souvenir.

C’est quand les 4 délégations de peuples aussi différents qu’on puisse imaginer arrivent dans la capitale que Lysandre commence à se rendre compte du bourbier qui l’attend.
Surtout que l’assassin de la reine a de grands chance d’être parmi eux, car tout le monde savait que la reine était sans héritier.

En même temps que tout le tintouin politique, Lysandre commence donc une enquête en secret pour essayer de découvrir le coupable. Elle n’a pas l’intention de laisser l’assassin de son mentor s’en sortir. Et surtout elle ne va pas laisser un des 4 héritiers prendre le pouvoir alors qu’il est possible que ça soit lui qui ai tout organisé …

La première chose que j’aimerai signaler est le fait que contrairement à ce que ce résumé semble dire, on n’est pas sur une fantasy purement politique et lente.
Je dirais au contraire qu’on est sur une fantasy avec pas mal d’action et très centrée sur les personnages. En gros c’est bien plus léger et porté sur l’aventure que ce que ça peut laisser comme impression avant.

Et c’est tant mieux, parce que j’ai vraiment bien apprécié le rythme globale et l’évolution des différents personnages au fil du tome.

L’ensemble était vraiment franchement sympa. On ne s’ennuie pas, l’intrigue avance bien et évolue de façon rapide tout du long. En gros c’était vraiment très bien équilibré.
Je dirai qu’on est vraiment sur un bon début de série qui donne envie de lire la suite.

Un truc marrant c’est des fois la dissonance entre ce que le récit nous fait savoir en tant que lecteur, et la façon dont le personnage principal réagit. En gros il y a des passages où un « secret » est gros comme une maison, aucune lecteur ne peux louper l’info même si elle n’est jamais dite directement. Mais Lysandre passe totalement à coté et elle ne voit rien. Du coup ça semble un peu bizarre parce qu’on ne vois pas comment elle a pu louper un truc aussi évident.
(Le récit est à la troisième personne ce qui explique que ce que sait le lecteur n’est pas forcement la même chose que ce que sait le personnage qu’on suit, je précise)

Mais disons que ça renforce quand même pas mal le sentiment que Lysandre est encore assez naïve sur plein de sujets. C’est une érudite à la base, qui a certes vécu dans l’entourage très proche de la reine mais loin de la politique du royaume.
Elle ne connaissait même pas de vue certains conseillers de la reine …  Elle va devoir totalement modifier sa façon de voir les choses pour s’adapter à la situation. On voit déjà une belle évolution entre le personnage de départ et celui du final de ce tome.

Et c’est la que c’est vraiment un personnage bien fait. Elle se sert de ses connaissances et habitudes d’érudite pour sa nouvelle mission. Elle compile les informations, elle a des dossiers sur tout, etc … Et c’était vraiment très intéressant à suivre !

Dans l’ensemble on est la sur une fantasy accessible et qui parle au lecteur de façon émotionnelle. On se sent vraiment proche des personnages, qui sont agréable à suivre. Au niveau de l’ambiance je dirai qu’on est vraiment très loin de la dark fantasy même si l’ensemble ne manque pas de drame et d’horreurs. On a une ambiance assez positive.

J’ai passé un excellent moment et je recommande chaudement ce livre !



D’autres avis sur ce livre : L’ours Inculte, …

6 commentaires sur “The Councillor, book 1 de E.J. Beaton

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :