Retrieval Artist (Les experts récupérateurs), book 3: Consequences de Kristine Kathryn Rusch

Roc, 370 pages, 2004, Science-fiction

La série portait le nom de « Les experts récupérateurs » en VF, mais vu que la traduction a été arrêtée et que je la continue en VO, je vais donc maintenant la désigner sous son nom anglais, ce qui est plus logique.

Il s’agit d’une série de policiers de SF. Une série longue vu qu’elle comporte 15 tomes + une 10ène de textes courts, dont la novella qui a donné son nom à la série et qui a fait parti des nominés du prix Hugo de la novella de 2001

On est sur un univers et un type d’intrigue qui ressemble fortement à la série Andrea Cort (Emissaires des morts) qui a eu du succès récemment, tout en ayant sa propre saveur.
En gros on parle du coté diplomatique et judiciaire entre les humains et les extraterrestres. Les personnages doivent faire de leur mieux pour enquêter et trouver une solution qui soit viable sans mettre à mal les relations entre les différents peuples. Et souvent les problèmes sont des problèmes d’incompréhension ou de différence de culture.

En gros le but est de sortir de la merde des humains qui ont fait quelque chose qu’ils n’auraient pas du faire (marcher sur la mauvaise plante, creuser en terre sacrée, acheter/vendre un objet rituel comme souvenir, avoir osé parler à une personne exclue de la société …).

Pour contourner le problème, tout un système c’est mis en place. Ce système n’est pas officiel bien sur, mais il n’a jamais été déclaré illégal.
Et le principe c’est de faire « disparaître » les humains en question. Tout est fait pour les aider dans ce but, il existe de nombreuses sociétés dont c’est le boulot, d’inventer de nouvelles identités totalement légales pour ce genre de personnes (contre une somme importante, il va sans dire).

Mais évidemment il existe aussi le coté inverse, c’est à dire des gens chargés de retrouver ces personnes la. D’un coté les trackeurs, qui sont les chasseurs de prime si on veut. Ils sont payés par les autorités si la personne disparue a des problèmes avec la justice humaine (il ne faudrait pas que les gens utilisent le système pour s’enfuir après avoir commis un meurtre par exemple …)
Et de l’autre coté les experts récupérateurs. Ceux ci sont un peu l’équivalent du détective privé, ils travaillent pour des particuliers qui veulent retrouver un disparu pour une raison quelconque.

Notre personnage principal, Miles Flint est expert récupérateur.
Miles est très éthique. Il ne prend pas un boulot juste pour l’argent, étant déjà riche il n’en a pas besoin. Il fait ça pour aider les gens et pour le challenge que la recherche d’une personne disparue représente. Miles est également un hackeur du coup ça lui permet d’utiliser ses capacités pour son boulot.

Il prend toujours énormément de temps pour décider si il prend une affaire ou pas. Pour lui la sécurité du disparu a la priorité sur tout. Il ne lancera jamais les recherches si il n’est pas certain que celles ci seront bénéfiques pour celui ci.


L’intrigue dans ce tome est assez complexe a expliquer parce qu’il s’agit plus d’une situation globale avec de nombreux facteurs qu’une simple enquête. D’ailleurs c’est certainement pour ça que je l’ai beaucoup apprécié.
Tout tourne autour d’une planète, Etae, une de ces petites planètes extérieure à l’alliance humaine mais qui possède une population humaine.

Celle ci a une histoire récente très chaotique. Elle avait une population indigène (sous entendu extraterrestres), mais elle est malheureusement rempli d’un matériaux rare très recherché, du coup une autre espèce a entreprit de s’en débarrasser pour pouvoir l’exploiter. Arrivent les humains qui prennent à leur tour la position dominante en se débarrassant de ceux ci. Cependant le gouvernement mis en place tourne rapidement à la dictature des corporations qui se battent pour son exploitation.
Et finalement le dernier renversement a lieu il y a une 15ène d’année quand une révolution a lieu et que les rebelles prennent le pouvoir à leur tour.

On pourrait dire « tout est bien qui fini bien », mais en fait pas tant que ça.
Etae étant hors de la zone de l’alliance humaine, aucune restriction n’a pu être mis en place lors de la guerre civile qui a eu lieu à l’époque. Et celle ci a duré suffisamment longtemps pour faire évoluer les technologies vers une modification humain extrême pour créer des super soldats.
La guerre a beau être vraiment terminée depuis un 10ène d’année, ces armes humaines sont toujours présentes et représentent toujours un problème pour l’alliance humaine.

Mais voila, maintenant qu’elle a la paix, celle ci aimerait justement entrer dans l’alliance humaine.
C’est la que le coté diplomatique de la série prend place. Des négociations secrètes ont lieu entre les représentants de différents gouvernements de l’alliance humaine et les représentants d’Etae. Ces négociations auront lieu sur Armstrong, la capitale de la Lune.

Et c’est la que les choses dégénèrent progressivement.
L’entrée sur le territoire de l’ambassadrice d’Etae est bloquée parce qu’elle n’a pas les papiers nécessaire (pas officiels, logique vu que son gouvernement n’est pas reconnu par Armstrong). On est obligé de demander son admission spéciale au maire de la ville, qui s’y oppose et dévoile sa présence à tout le monde …

Pendant ce temps, ignorant tout de ces problèmes, notre personnage principal Miles est sur une affaire concernant une disparue qui a été graciée et donc qui peut reprendre sa vie normale.
Mais la aussi les choses ne se passent pas comme prévu, la jeune femme se fait assassiner dans l’appartement de ses parents, qui sont des personnalités d’Armstrong (un juge très médiatisé et un chercheur).

Et il se trouve que Miles devient vite le principal suspect, car il a été vu dans la période supposé du meurtre dans l’immeuble.
Lui sait bien que c’était pour s’occuper du problème de la disparition de la jeune femme, mais vu que malgré toutes les caméras et moyens mis en place on ne retrouve trace de personne d’autre sur la zone, il ne peux pas échapper à ce qui va suivre …

Cous vous demandez surement qu’est-ce que ces deux affaires ont à voir l’une avec l’autre?
Et bien en fait la disparue de l’affaire de Miles est une ancienne mercenaire qui a combattu dans la révolution d’Etae, et qui était recherchée pour crime de guerre par les autorités locales …

La situation générale va vite se transformer en un gros chaos qui va tourner au drame pour tout le monde. On suit aussi bien les médiateurs diplomatiques qui tentent de sauver leur sommet et les négociations, que Miles, qui a bien l’intention de ne rien laisser le distraire de sa recherche du vrai assassin de sa cliente, surtout si ça lui permet de s’innocenter …

Voila pour ce qui est de l’intrigue de ce livre.


Un des thèmes que j’ai le plus apprécié dans ce livre (et plus globalement de la série, c’était déjà très présent sur le premier tome) est les « a-priori ». Je m’explique.
En gros on nous présente une situation de départ dans laquelle il semble être logiquement un « bon » coté et un « mauvais » (de la loi et/ou de la morale). Et petit à petit on nous introduit des nouveaux points de vue, des éléments et une évolution qui vont nous prouver que finalement on avait en grande partie tout faux depuis le début. La situation est toujours bien plus complexe qu’on s’imaginait, et en général il n’y a pas vraiment de bons et de mauvais, juste des situations pourries qui ont entraîné des conséquences que les personnages ont du traiter de la seule façon qu’ils pouvaient sur le moment. D’où le titre du livre, « Consequences« , qui est tout à fait adapté.

Et je trouve ça très intelligent parce que ça nous remet en cause nous même. Surtout dans une série qui est du genre policier. Il y a un coté assez ambiguë de la situation du point de vue du lecteur qui se développe. On fini par ne plus savoir ce qu’on aimerai qu’il se passe une fois qu’on devine les injustices qui pourraient facilement arriver car certains personnages continuent à avoir leur point de vue noir/blanc du départ. Finalement il y a très peu de personnes qui méritent vraiment leur problèmes …

J’ai apprécié qu’on joue avec mes a priori et qu’on ai une situation globale complexe et mouvante qui évolue aussi bien du coté policier que du coté diplomatique. Et l’ensemble rend bien car ça donne une image plus globale qu’une simple enquête.

J’ai passé un bon moment dans cette lecture et je lirai la suite avec plaisir !




Mon avis sur les autres tomes de la série.

2 commentaires sur “Retrieval Artist (Les experts récupérateurs), book 3: Consequences de Kristine Kathryn Rusch

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :