Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

The Misfit Soldier de Michael Mammay

HarperVoyager, 368 pages, 2022, Science-fiction

Ceux qui me suivent depuis un moment se rappellerons peut-être qu’il s’agit d’un auteur que j’apprécie beaucoup. Je l’avais découvert grâce à sa série Planetside, une série de policiers dans un contexte de SF militaire au départ, mais qui évoluait vers du space opéra plus classique ensuite.
Ce nouveau roman est à la fois similaire et très différent de ses romans précédents. En effet l’auteur a gardé le contexte militaire précédent, mais avec son protagoniste totalement à l’opposé du personnage de Planetside et son coté plus fun et action, on est très loin de l’ambiance de la précédente série.

Le sergeant Gastovsky, Gas pour tout le monde sauf ses supérieurs, n’est pas vraiment un soldat modèle. Il est du genre à profiter de sa position pour se mettre un peu d’argent illégal de coté, et n’est pas connu pour vraiment respecter les règles. Mais par contre si il y a quelque chose qui compte vraiment pour lui, ce sont ses hommes et la loyauté qu’il leur porte.

Et sur cette question le roman commence alors que la situation est grave. En effet lors de leur dernière sortie sur le front, ils ont du abandonner un homme derrière les lignes ennemies, ne pouvant pas le récupérer. Et pour Gas, c’est une situation inexcusable et qu’il compte bien résoudre.

Malheureusement, la guerre ne se gagne pas en improvisant, et la politique du général en place n’est pas de continuer les combats dans cette zone. Il est donc impossible d’envoyer à nouveau même une seule personne sur place pour tenter de le retrouver. Surtout que les chiffres sont mauvais, il n’y a d’après les services spécialisés que peu de chance qu’il soit encore en vie vu l’intensité des bombardements et des combats qui ont eu lieu sur la zone à ce moment la.

Gas est prêt à tout pour retrouver son homme, quitte à se faufiler illégalement dans un vaisseau de transport qui se rend sur place malgré les risques que ça lui fait prendre pour sa condition d’homme libre … Heureusement il tombe sur un autre général qui le comprend et qui lui donne une mission officieuse : faire changer les chiffres. Avec les bons chiffres ou même une raison de continuer les combats au bon endroit, une mission pourra être déployée.
Et le temps joue contre Gas, chaque heure qui passe réduit la chance que son homme soit toujours en vie dans la zone ennemie … Il va devoir mettre les pieds dans la fourmilière pour comprendre les tenants et les aboutissants de la politique actuelle en la matière pour tenter de l’influencer.

En plus du coté fun et léger de cette lecture, car Gas n’est pas du genre à se prendre au sérieux dans ses relations avec les autres, l’auteur aborde un thème qu’il a l’air d’apprécier : celui de la corruption et du profit que peuvent en tirer les différents niveaux impliqués.
Des soldats qui en profitent pour faire de la contrebande aux grosses compagnies privées en contrat avec l’armée qui ont tout intérêt à ce que la guerre se poursuive pour continuer à engendrer de l’argent en masse, tout y passe ici.

Au final on se fou totalement de savoir qui se bat contre qui, en fait cette information n’est même pas évoquée au fil du récit. On ne connait même pas le nom du pays ou de l’organisation dans laquelle combat le héros, ni même celui de la planète autour de laquelle a lieu l’action. C’est une guerre sans nom, dont plus personne ne comprend les intérêts, dans le fin fond de l’espace humain.

Ce que j’aime bien ici c’est qu’on prend appui sur un récit envolé, marrant, et très agréable à lire pour parler de choses sérieuses. Et c’est quelque chose que j’ai tendance à vraiment bien apprécier dans mes lectures. C’était déjà les qualités que je trouvais à une de mes meilleures lectures de ses dernières années à savoir La controverse de Zara XXIII de John Scalzi. D’ailleurs on retrouve vraiment le même genre de thèmes dans les deux livres, malgré leurs contextes différents.

Bon, c’est vrai qu’ici Mammay appuie quand même bien sur l’humour des fois pas très fin des militaires, Gas n’étant pas le plus fin des hommes non plus, même parmi eux. Surtout que ceux qui acceptent de la suivre contre l’avis de leur hiérarchie sont en général comme lui, voir même un peu plus fêlés.
Mais ça n’en rend pas l’ensemble moins bon je trouve car on se prend au jeu de cette camaraderie et de cette amitié entre ses hommes qui se sont retrouvé ensemble un peu par hasard mais qui ont une cause commune forte : celle de retrouver leur camarade disparu.

Au final j’ai passé un très bon moment dans cette lecture et je continuerai à lire cet auteur dans le futur !

2 commentaires sur “The Misfit Soldier de Michael Mammay

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :