Prefect Dreyfus Emergency, book 1: Aurora Rising / The Prefect de Alastair Reynolds

Gollancz, 563 pages, 2009, Science-fiction

Il faut avouer que je n’ai pas eu de chances avec mes choix de lecture de Alastair Reynolds jusqu’ici. Que ça soit Vengeresse ou la novella Mémoire de métal, aucun de ces textes ne m’avait convaincu.
Mais pour autant je n’avais pas encore abandonné l’idée de continuer à découvrir ses écrits. En effet il s’agit d’un auteur majeur dans son genre et j’étais consciente de ne pas avoir encore effleuré ses œuvres les plus connues.

Du coup quand j’ai vu passer un avis sur cette série, et que j’ai vu qu’il s’agissait de policier de science-fiction, je me suis dit que c’était sans doute la meilleure porte d’entrée pour moi. Ceux qui suivent ce blog depuis quelques temps doivent bien s’être rendu compte qu’il s’agit d’un sous genre de la SF que j’apprécie particulièrement, et que j’en lis vraiment pas mal.

Tom Dreyfus est un préfet de Panoply, une agence de police (en quelque sorte) chargée de faire respecter le droit démocratique de chaque habitant de la Glitter Band qui est un ensemble de milliers d’habitats divers et variés orbitant autour de la planète Yellowstone.

Tout commence par un gros problème pour Panoply. En effet un habitat majeur est soupçonné d’avoir réussi à influencer pas mal de votes depuis des années en profitant d’une faille dans le système. Et ça Panoply ne peux pas le laisser passer, car toute la stabilité de l’ensemble de la Glitter Band est basée sur la liberté de vote.

Dreyfus est sur l’affaire, il conçoit un patch qui empêchera la faille d’être exploitée à nouveau, tout en punissant l’habitat en question par une exclusion le temps que celui ci soit déployé sur l’ensemble du système. Mais au moment où l’équipe s’appète à aller faire la mise à jour sur place, une autre urgence se présente. Un habitat à explosé … totalement.

Alors pas de choix, il faut se séparer. Une partie de l’équipe ira faire les mises à jours, pendant que l’autre enquêtera sur cette dévastation absolue. Mais plus les faits s’accumulent, plus il devient clair que les deux affaires sont liées et que la Glitter Band est prise d’assaut par une force inconnue qui semble vouloir prendre le pouvoir sur l’ensemble de la zone …

Comme vous l’aurez compris, on commence par une vrai enquête de police avec un gros coté diplomatique , et on fini en conflit mondial et en danger mortel pour toute vie dans la zone.
Si vous cherchez un policier qui soit un peu plus qu’une simple enquête, je pense que c’est le livre parfait, il combine bien les deux éléments pour donner un roman vaste et bien prenant. Il n’est pas dénué d’action non plus, en tout cas plus qu’un policier habituel. Je dirais qu’on est sur un mélange bien réussi entre un space-opéra d’action et un policier.

Si je devais lui trouver un défaut je dirais peut être que les personnages sont un peu trop parfait pour leurs rôles. Il sont un peu figés et n’évoluent pas. Mais j’avoue que pour ce genre de roman ça n’est pas un point très important dans l’ensemble car l’intrigue est vraiment centre de tout. Ça ne m’a pas dérangé.

Par contre, un autre point qui m’a un peu fait lever les yeux au ciel est le fait qu’on semble toujours ne visiter que ces habitats qui sont particuliers, pas ceux qui sont normaux. Chaque habitat où se rendent les personnages a sa particularité spectaculaire et bizarre. Surtout qu’à chaque fois on trouve une excuse pour qu’un personnage soit obligé d’expliquer ce fonctionnement particulier en détail, même si ça n’a aucune importance pour l’intrigue. Et j’ai trouvé que ça faisait des fois un peu catalogue, comme si l’auteur voulait exposer son imagination : « vous voyez tout ce que je peux inventer? ».

Mais si on exclu ce genre de détails finalement sur l’ensemble, j’ai trouvé que l’ensemble était très plaisant à lire. L’auteur a su m’emmener jusqu’au bout de son intrigue sans longueurs. Du coup pour moi c’était une réussite, je lirai la suite avec plaisir, et ça m’ouvre la porte pour tenter les autres livres de l’auteur, qui me font un peu peur.

2 commentaires sur “Prefect Dreyfus Emergency, book 1: Aurora Rising / The Prefect de Alastair Reynolds

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :