Finder Chronicles, book 3: The Scavenger Door de Suzanne Palmer

Daw Books, 464 pages, 2021, Science-fiction

Même si ce tome n’a pas eu autant d’impact que précédent que j’avais adoré, il était tout de même vraiment sympa et me confirme qu’il faut que je continue à attendre les tomes suivants de cette série.

Alors que Fergus Ferguson tente de se faire une place dans sa famille retrouvée en écosse, il tombe par hasard sur des débris d’un artefact extraterrestre qui c’est écrasé la on ne sait quand. Mais malheureusement, sa « particularité » fait que sans le vouloir il a éveillé celui ci. Maintenant l’artefact, qui semble être en fait un morceau d’un portail qui c’est désintégré en rentrant dans l’atmosphère, voudrait bien retrouver les autres pour reprendre sa mission initiale.

Des gens très importants préviennent Fergus que si il y parvient, il sera une énorme menace pour les humains et toute vie dans le système solaire. En effet cette porte donne sur un point très lointain de la galaxie, un point au delà duquel attendent les Scavenger (Charognards), une espèce extraterrestre qui a été isolée par tout le monde et qui cherche par tout les moyens à continuer à s’étendre. Le débris de portail que Fergus a trouvé faisait parti d’une de leurs tentatives infructueuses.

Avec l’aide de sa nouvelle sœur, celui ci décide donc de se lancer dans la mission de retrouver chaque fragment pour le détruire une bonne fois pour toute. Malheureusement il se rend vite compte qu’il n’est pas le seul à les rechercher. En effet toutes un certain nombre de puissances du coin voudraient bien mettre la main sur cette technologie inconnue et il se trouve qu’ils les cherchent depuis bien plus longtemps que lui, en ont déjà trouvé un bon nombre, et ont bien plus de moyens que lui à mettre dans la recherche ..,

Je pense que si je n’ai pas été aussi enthousiaste sur ce tome que le précédent c’est simplement parce que le principe même de l’intrigue était un peu répétitif. On a XX fragments et on passe le livre à passer de fragment en fragment, avec la menace que les autres chercheurs qui se rapproche de plus en plus jusqu’à tourner à la bataille ouverte.

Néanmoins c’est vraiment le seul défaut que j’ai trouvé à ce tome. Pour le reste on est sur le même genre que les précédents, Fergus s’infiltre à chaque fois avec un couverture différente. Une fois il est un technicien électrique, l’autre il est un photographe animalier, ou un serveur, … Et il doit à chaque fois aller plus vite et être plus intelligent que ses adversaires. D’ailleurs ce dernier point est je crois un des points que je préfère dans cette série. La réactivité de Fergus quand son plan ne va pas dans la direction qu’il voulait.

Au final on est sur une série qui rentre bien dans la case roman d’espionnage-infiltration dans une univers SF et c’est vraiment très prenant et agréable à lire. Le genre de livre qui se lit à toute vitesse sans voir le temps passer, et ou on a toujours envie d’avancer et d’en savoir plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :