Le chant des psychomorphes de Laurent Whale

Lokomodo, 272 pages, 2011, Science-fiction Mais malheureusement je n'ai pas été vraiment emballée.On est sur ce qui est pour moi du pur pulp, avec de l'action quasiment en permanence. Zéar, médiocre fonctionnaire terrien, se retrouve par hasard embarqué dans une machination qui en fait la bête noire de son propre gouvernement et l'oblige à s'enfuir.... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer