Finder Chronicles, book 3: The Scavenger Door de Suzanne Palmer

Daw Books, 464 pages, 2021, Science-fiction Même si ce tome n'a pas eu autant d'impact que précédent que j'avais adoré, il était tout de même vraiment sympa et me confirme qu'il faut que je continue à attendre les tomes suivants de cette série. Alors que Fergus Ferguson tente de se faire une place dans sa... Lire la Suite →

The Graven, book 1: Nophek Gloss de Essa Hansen

Orbit Books, 464 pages, 2020, Science-fiction Un plaisant tome d'introduction d'un univers de space opéra au worldbuilding complexe et coloré, traitant ses personnages de façon sensible. Je n'ai pas forcément adhéré à tout, mais dans l'ensemble les défauts que j'ai trouvé étaient mineurs et ne m'ont pas empêché de passer un bon moment dans cette... Lire la Suite →

Mickey7 de Edward Ashton

St. Martin's Press, 304 pages, 2022, Science-fiction Thriller de science-fiction léger et divertissant sur les thèmes du premier contact et du clonage sur fond d'exploration et d’installation d'une nouvelle colonie humaine en sol hostile. Certes rien de neuf au niveau du traitement de ces thèmes classiques parmi les classiques, mais l'ensemble était tout de même... Lire la Suite →

Simulacres martiens de Eric Brown

Le Bélial', 130 pages, 2022, Science-fiction Un texte pastiche qui reprend le personnage de Sherlock Holmes en l'intégrant dans l'univers de la Guerre des mondes ? Le principe même m'a intéressé dés le départ. Résultat : si ce texte est un vrai hommage réussi au pulp du début de la science-fiction, avec plein de retournements... Lire la Suite →

The Misfit Soldier de Michael Mammay

HarperVoyager, 368 pages, 2022, Science-fiction Ceux qui me suivent depuis un moment se rappellerons peut-être qu'il s'agit d'un auteur que j'apprécie beaucoup. Je l'avais découvert grâce à sa série Planetside, une série de policiers dans un contexte de SF militaire au départ, mais qui évoluait vers du space opéra plus classique ensuite. Ce nouveau roman... Lire la Suite →

DFZ, book 2: Part-Time Gods de Rachel Aaron

Auto édité, 310 pages, 2020, Urban fantasy + SF J'apprécie toujours autant l'humour léger de cette série et le coté familier et réconfortant que m'apporte cette lecture. Notre héroïne, Opal, est toujours focalisé sur gagner un maximum d'argent de la dette qu'elle doit rembourser à son père pour être libre.Celui ci ne veut pas la... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer