Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Le bâtard de Kosigan, tome 1 : L’ombre du pouvoir de Fabien Cerutti

Titre Original : L’ombre du pouvoir
Année de sortie : 2014
Éditeur : Folio SF
Nombre de pages : 506
Résumé :
Le chevalier assassin, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d’élite triés sur le volet. Surnommé le « Bâtard », exilé d’une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses pouvoirs et son art de la manipulation au service des plus grandes maisons d’Europe.

En ce mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d’Aëlenwil, en inquiète plus d’un. De tournois officiels en actions diplomatiques, de la boue des bas fonds jusqu’au lit des princesses, chacun de ses actes semble servir un but précis.

À l’évidence, un plan de grande envergure se dissimule derrière ces manigances. Mais bien malin qui pourra déterminer lequel…

Mon avis :

Tout d’abords je remercie les éditions Folio et Livraddict pour ce partenariat.

J’ai vraiment bien apprécié ce livre, il a frôlé le coup de cœur !

On est dans un monde vraiment très médiéval, en fait on est presque dans de la fantasy historique, ou plus justement dans de l’uchronie fantasy.
L’histoire se passe à un tournant de l’histoire française et européenne. Le conté de Champagne est sur le déclin, et il le sait. Il est coincé entre la France et la Bourgogne. Lors d’un grand tournois organisé par sa dirigeante, la compétition elle même n’est qu’une façade car les jeux se font et se défont en coulisse pour gagner ce coin de terre, et le chevalier Bâtard de Kosigan est bien déterminé à en être une pierre centrale.

Le récit que nous suivons est en fait un journal écrit par le fameux Bâtard de Kosigan. Il l’écrit de façon à ce que si quelqu’un découvrait le texte il ne sache rien de son but ultime, de sa mission, mais en donnant quand même suffisamment d’indices pour que quelqu’un puisse prendre le relais si jamais il venait à disparaitre.
Il précise au tout début qu’il n’hésitera pas à mentir dans son compte rendu pour ne pas dévoiler ses plans. Du coup ça donne un air de gros mystère à l’histoire et on se pose de nombreuses questions tout au long du récit.

L’intrigue est relativement complexe et ce dés le début car en plus de suivre le Bâtard, nous suivons aussi son descendant, des centaines d’années après, puisqu’il vit en 1899. Celui ci enquête sur son histoire familiale et notamment sur le Bâtard car c’est le seul dont il soit sur qu’il ai existé.
Ce qui est absolument génial c’est le fait que dans les passages du point de vue du descendant, tout les aspects magiques que nous décrit le Bâtard n’existent pas. Il ne connait pas les elfes, et dans l’histoire qu’on lui a enseigné (qui est la notre j’imagine, bien qu’on n’ai pas vraiment de réponse la dessus) les peuples magiques n’ont pas du tout existé.
Du coup il y a un gros contraste entre les deux, entre la magie et la technologie en quelque sorte et on se demande comment le monde a pu oublier tout ça et ce qu’il a pu se passer entre temps. C’est vraiment prenant !

En plus de ce mystère ci, il y a bien sur toute l’histoire de la Champagne et de la politique autour de sa chute qui est vraiment très intéressante.
Le personnage du Bâtard est vraiment très mystérieux car il ne cesse de changer de camp sans qu’on arrive vraiment à déterminer son but, c’est vraiment un remarquable espion sur ce point. Il est filant et j’ai été totalement fasciné par sa façon d’être partout et l’impression qu’on a qu’il sait tout mieux que tout le monde et qu’il connait tout les secrets.
Du coup j’ai tout de suite accroché sur ce personnage, d’autant plus qu’il est adulte, il sait ce qu’il fait et il n’hésite pas à frapper quand il le faut. En plus il semble quand même juste, ce n’est pas un homme mauvais et il est très attaché à ses hommes (enfin ses femmes aussi, vu que sa troupe est mixte).

Je dois ajouter que j’ai vraiment bien apprécié le rythme. Je n’ai pas trouvé de longueurs et j’ai trouvé le procédé de faire des chapitres de plus en plus courts et rapide à la fin excellent pour nous donner envie de continuer toute la nuit pour le finir.

L’histoire entre le descendant et le Bâtard n’est pas fini à la fin de ce tome et du coup j’ai hâte d’en savoir plus dans le prochain !

17.5/20

14 commentaires sur “Le bâtard de Kosigan, tome 1 : L’ombre du pouvoir de Fabien Cerutti

Ajouter un commentaire

  1. Comment ça \ »frôlé le coup de coeur\ »? C'est scandaleux 🙂 En tout cas, merci pour cette chronique enthousiaste, la suite en septembre en poche, si vous le voulez bien!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :