Lady Astronaut, book 1: The Calculating Stars de Mary Robinette Kowal


Tor Books, 384 pages, 2018, Uchronie

Une uchronie bien documentée et très sensible, qui ré-écrit l’histoire de la conquête spatiale dans un contexte différent du notre.

1952, la catastrophe arriva : Un météore tome sur Terre. Il détruit toute la coté est des Etat -Unis, mais plus que ça, il plonge la Terre entière dans la nuit et dans un hiver qui va durer des années. A tel point qu’on réalise assez rapidement que la Terre ne sera sans doute plus habitable dans quelques années.
Tout cela débloque des fonds de partout dans le but de coloniser l’espace d’urgence. L’International Aerospace Coalition voit le jour. Un de ses premières objectif est d’envoyer l’homme sur la Lune, le second trouver un moyen de faire survivre l’humain ailleurs.

Elma York est la femme du chef de programme de la NACA, l’ancêtre de la NASA. ou plutôt le Docteur York car elle a un doctorat en physique et est un génie des mathématiques.
Elle débute sa participation en tant que « computer » des personnes (femmes en général) chargées d’effectuer les calculs nécessaires au programme spatial dans cette époque sans ordinateur et ou les machines à calculs sont encore un beau rêve pour la plupart.

Mais Elma rêve d’aller dans l’espace. Elle veut plus que ce boulot de bureau, elle, ancienne pilote des Women Air Force Pilotes (le programme de soutien de l’aviation américaine pendant les deux guerres) et fille d’un général de l’US Air force.
Elle va devoir se confronter au sexisme (et au racisme) ambiant pour tenter de réaliser son rêve, devenir Astronaute …

« I breathed out. The launch sequence was familiar and terrifying by this point. But no matter how many things we’d launched, this was the first one carrying a human life. You couldn’t help but think about the rockets that had exploded on the pad, or the ones that had made it into space carrying a monkey only to return a dead creature to the ground.
I didn’t like Parker, but by God, he was brave.
And I was deeply, intensely jealous of him.
« 


S’envoler loin de la Terre devient rapidement le seul espoir pour l’humanité. On assiste à une course à l’espace bien différente de la notre car déjà elle est internationale, tout les pays participants à son financement en commun. Bien plus rapide aussi parce que quelques années après la catastrophe (1955) l’homme est déjà dans l’espace.

On traite de plein de thèmes d’époque typique des années 50 : le racisme, la place de la femme, et un coté rétro bien assumé dans les façon de penser de quasiment tout les personnages.

J’ai vraiment bien apprécié ce roman.
Au final, on n’est pas vraiment dans une ambiance « roman de science fiction », mais plus dans un livre « sociétal » des années 50 marié à l’histoire de la course à l’espace. Car en fait cette course à l’espace n’est pas différente technologiquement de celle qui a eu lieux dans notre monde, elle est juste accélérée et dans des circonstances différentes.

Ce n’est pas un roman d’action. On est plus proche du film historique Les figures de l’ombre qu’autre chose.
Ce premier tome est le tome d’un combat, celui d’une femme pour qu’on la reconnaisse à sa juste valeur et pas comme une poupée pour la publicité de l’opération ou juste pour la femme de son mari.

On nous parle de sa vie, des débuts de l’exploration spatiale, du fort racisme de ces époques ci, … plein de thèmes très intéressants.

J’ai dévoré finalement une fois que j’ai eu le temps de vraiment lire.
Je ne peux que vous le recommander quand il sortira en VF (normalement dans l’année) parce que j’ai passé un excellent moment !

Vu la fin le second tome aura surement un peu une image différente, j’ai hâte de pouvoir le lire !

17/20

D’autres avis sur ce livre : L’épaule d’Orion, Apophis, …

9 commentaires sur “Lady Astronaut, book 1: The Calculating Stars de Mary Robinette Kowal

Ajouter un commentaire

  1. (merci pour le lien)

    Le nouveau site WordPress est cool, c’est juste dommage que l’image d’en-tête soit aussi réduite en hauteur (parce qu’elle est très chouette).

    Sinon, j’ai bien aimé le tome 1, beaucoup moins le suivant. Reste à voir ce que va donner le 3, qui sort (normalement) cet été.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, il y a plusieurs points qui me posent encore problème sur cette version ci (dont l’image, en effet). Je vais tenter d’y remédier un de ses jours !

      J’ai vu que nombreux étaient ceux qui avaient moins aimé le second tome. Je n’ai pas encore lu ton article en détail pour ne pas me spoiler donc on verra !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :