The Sun Chronicles, book 1: Unconquerable Sun de Kate Elliott

Head of zeus/Tor, 528 pages, 2020, Science-fiction

Space opéra épique et politique, intelligent, sans temps morts, et avec un background bien développé, ce premier tome ne m’a pas déçu. J’ai vraiment été emportée dans l’intrigue et j’avais du mal à le lâcher. Il a sans aucun doute été l’une de mes meilleures lectures de l’année.

Dans ce livre tout tourne autour de la princesse héritière Sun. Unconquerable Sun est le surnom que lui donne son père et il convient bien à sa personnalité explosive. Sun est la fille de Eirene, actuellement la « Queen-Marshal » (nom du titre, invariable, même si c’est un homme qui le porte) de la république de Chaonia.

Je précise aussi : République au sens antique du terme, pas au sens actuel. Du coup ce sont globalement les grandes familles qui règnent en fait sur la République.
Le conseil, composé des 7 grandes familles ainsi que de nombreuses autres plus petites et bien moins influentes, élit à vie le ou la « Queen-Marshal » lors de la mort du précédent. Et évidemment le successeur dépend vraiment de si celui en place avant a satisfait les grandes familles et l’opinion publique. Si ils sont satisfaits ils se contentent de valider l’héritier du ou de la précédent.e, sinon ils mettent en place leur propre candidat.
Enfin ça reste la théorie, car ça fait des générations et des générations que le titre est resté dans la famille de Sun.

Mais le problème de Sun c’est qu’elle n’est pas pure Chaonienne. Son père est de sang royal mais d’une autre race qui est actuellement ennemie de Chaonia.
(concernant la race : c’est précisé comme ça dans le livre. Et techniquement c’est plus vrai qu’actuellement car les différents peuples ont des modifications génétiques propres devenues héréditaires qui sont très différentes les uns des autres, à tel point qu’on aurait du mal à appeler certains des « humains » tellement ils n’ont plus grand chose avec nous – par exemple les Phenes sont les spécialistes de la modification adapté, et ils sont des lignées d’humains à 4 bras, 2 visages ou la peau chitineuse pour supporter les frottements avec les exosquelettes …)

La relation entre Sun et Eirene est difficile. Les deux femmes se connaissent peu en fait, car Sun a été élevée par son père (sa mère étant toujours trop occupée pour ça).
Elles ont une relation dans laquelle Sun fait toujours tout pour essayer de rendre sa mère fière d’elle, mais malheureusement celle ci ne peux pas se permettre de vraiment féliciter ouvertement sa fille, car le conseil et les familles sont assez hostiles et sont de base réfractaire à une héritière pas entièrement Chaonienne.

Sans parler du fait que Sun a une grande colère vis à vis de la situation injuste dans laquelle elle est, et qu’elle a tendance à rendre coup pour coup, verbalement, quand elle se sent attaquée. Ce qui n’arrange rien car les nobles finissent par la trouver peu coopérative et rebelle, et par penser qu’elle ferait de toute façon une bien mauvaise Queen-Marshal.
Du coup c’est un peu un cercle vicieux pour la pauvre Sun.

Sun est entourée de compagnons. Le principe des compagnons est de cimenter l’héritier dans le cercle de la politique de la république. Chacun de ses compagnons doit apporter un élément à l’ensemble. Que ça soit des contacts dans l’armée, dans le commerce, dans la culture, ou du moins un plus à l’équipe pour la rendre plus forte que ses composants unitaires. Par exemple dans le groupe de Sun on a un artiste très célèbre dont le peuple raffole, un expert en informatique et recherche de données …

Normalement elle devrait en avoir au moins 7, un par grande famille.
Mais Sun en a moins car elle n’hésite pas à se débarrasser de ceux encombrants ou des espions au fil du temps et certaines familles n’ont plus personne à lui proposer car elle a refusé tout leurs candidats possibles. Ne reste que les 4 qui sont devenus son noyau fidèle.

Normalement les compagnons doivent apporter l’aval des familles pour l’héritier, ils font le lien entre l’héritier et leurs familles. Du coup le fait que tout ses compagnons aient fini par plus ou moins coupé tout lien avec leur famille pour devenir celle de Sun est aussi un point que les familles n’aiment pas et lui reprochent.

Sans parler du fait que deux de ses compagnons sont un peu hors course. L’un est hors système et a coupé les ponts totalement avec sa famille. En plus en dehors d’être le bout en train de l’équipe, il n’apporte rien de concret à l’association. Et la dernière est la confidente et amante de Sun. Mais en plus d’être à moitié étrangère comme Sun, ce qui rend les filles très complices, elle fait en plus parti d’une branche très lointaine de sa famille, ce qui fait qu’elle n’a absolument aucune force politique.

Eirene pousse tout le temps Sun a se débarrasser des deux compagnons inutile et à compléter l’ensemble des 7 familles. Elle lui dit que sans ça elle n’arrivera jamais à convaincre le conseil qu’elle fait une bonne héritière. Mais Sun est très protectrice de ses amis. Ce sont les seules personnes au monde à qui elle fait confiance à 100%. Même son père elle n’est pas aussi sure, car elle sait que même si il l’aime, il joue aussi très politique et l’utilise dés qu’il peut.

*****

La république de Chaonia est entourée de plein d’autres peuples. Les principaux sont la League Yele et l’Empire Phene. Jusqu’à il y a quelques générations, la république se contentait de se protéger de ses ennemis qui cherchaient en permanence à la conquérir. Mais une Queen-Marshal a fini par décider que la meilleur protection était l’attaque.
Depuis la république est devenu le fléau de ses voisins.

Une chose que je n’ai pas précisé, parce que ça n’était pas mis en avant dans mon édition (j’ai pris la UK) mais qui est en tête du résumé de la version US : ce livre est une ré-écriture de l’histoire d’Alexandre le Grand (Chaonia = Macédoine, Phene = Perses…).

Le grand fait d’arme d’Eirene est le fait d’avoir réussi à défaire la League Yele. Celle ci est donc maintenant le vassal de Chaonia.
Le principal ennemi restant est l’Empire Phene. Celui ci était tout puissant autrefois, mais petit à petit il perd de son influence. Ça les rend d’ailleurs dangereux car ils feront tout pour regagner leur pouvoir perdu.

Au tout début de l’intrigue, Sun revient victorieuse d’une bataille qu’elle a remporté en tant que général contre les Phenes. Pour Eirene ça n’est pas grand chose car sa fille n’a fait que suivre ses ordres. Devant L’expression rebelle de celle ci a sa réception neutre de la grande victoire de la jeune fille, elle l’envoi ensuite dans une grande tournée des bases arrière car la république a vraiment besoin de refaire ses stocks si elle veut pouvoir survivre à la suite du plan de conquête de l’empire Phene.
Sun devient responsable de remonter le moral des troupes pour qu’elles donnent vraiment de leur mieux.

Evidemment Sun prend ça comme une punition. D’autant plus qu’elle voit avec des yeux effrayés sa mère se rapprocher de la famille Lee et son éloignement leur laissera la voie libre.

La famille Lee est la famille de son compagnon Perseus, le bout en train qui a coupé tout les liens avec sa famille car celle ci est sans doute la plus dangereuse de toute. Elle est connue pour ne pas hésiter à assassiner ses propres membres ou leurs compagnons/maris/amants si ils ne conviennent pas à leurs standard. Pour l’instant Perseus est protégé par son statut de compagnon de Sun, mais il est gênant pour sa famille car il les empêche de placer une personne plus intéressante à sa place.

Toute l’intrigue commence quand, lors des vacances forcées de Sun au milieu de sa grande tournée, Perseus est assassiné dans un « accident ».

La famille Lee ne perd pas une seule seconde pour envoyer à sa place la sœur jumelle de Perseus : Persephone. Celle ci avait aussi fuit sa famille et était rentrée à l’académie militaire sous un faux nom. Elle se croyait anonyme, et donc qu’elle n’est pas sa surprise quand elle est rappelée au bercail brusquement.
Persephone aussi a une très forte personnalité, et elle va avoir un très grand défi devant elle : gagner la confiance de Sun tout en prouvant son utilité malgré le fait qu’elle ai vécu totalement coupé de tout les 5 dernières années.

Les deux jeunes femmes ont un point commun : elles détestent la famille Lee, et la pensent responsable du meurtre de Perseus. Elle vont donc devenir des alliées de circonstances pour découvrir ce qui c’est vraiment passé et qui est responsable de la disparition du jeune homme qu’elles pleurent toutes les deux.

*****

Je précise que si Sun est au cœur de tout, et fait parti des personnages principaux, c’est Persephone qu’on suit le plus, les autres personnages étant plus secondaires.

Ce qui est vraiment super dans ce livre, c’est que malgré le fait qu’on ai un univers vraiment énorme et très détaillé, jamais on n’est perdu. Il n’y a jamais trop d’informations.
Il est prenant du début à la fin. Il n’y a pas de temps mort, ou de longueurs.

Au niveau de l’univers et du coté antique mélangé au space opera, je dirais que le livre le plus ressemblant niveau ambiance que j’ai lu était certainement le premier tome de la série Le Dévoreur de soleil de Christopher Ruocchio. La comparaison s’arrête la car les deux intrigues et la façon dont sont traités les sujets en rapport avec la SF sont vraiment très différentes. Mais dans les deux j’ai retrouvé ce coté épopée antique, qui rend super bien avec de la SF finalement.

J’ai bien aimé aussi le fait que finalement même ceux qu’on déteste au début finissent vraiment de façon plus nuancée que ce qu’on pensait. Du coup même les pires personnages ne sont en fait que des personnes normales mais qui ont appris à la dure à perdre leur coté trop gentil pour pouvoir survivre dans ce monde. Ce coté la fait aussi très antique, la vie humaine n’a finalement pas beaucoup de prix devant les épreuves et les guerre incessantes. Du coup l’ensemble était très nuancé.

On est vraiment sur un univers et une intrigue très ambitieux, rempli de clin d’œils et d’éléments qui donnent vraiment vie à l’ensemble (par exemple le fait qu’un des compagnon participe au « Pop Idol » pendant toute l’intrigue en parallèle et qu’ils utilisent sa popularité pour se sortir de plusieurs situations critiques, que Sun soit poursuivie par la presse People ou qu’elle aille …).

Je ne pense pas que ce space opera parlera aux amateurs de hard sf, car beaucoup de principes sont vraiment très avancés et ne sont pas vraiment explicable (on n’est pas au point de la force de star wars, mais limite, comme par exemple l’existence de réseaux neuronaux entre différentes personnes qui permettent de lier et manipuler des gens en masse).

Ce premier tome est vraiment basé sur les personnages et l’action. C’est un vrai page-turner qu’on a du mal à lâcher car il se passe toujours quelque chose d’important !

C’est aussi un roman que j’ai trouvé bien varié. On y retrouve aussi bien des passages très politiques que des courses poursuites au milieu de monstre marins, des moments d’infiltration ou des grosses batailles tactiques de vaisseaux dans l’espace. J’ai trouvé l’ensemble vraiment très riche niveau background, bien détaillé, intriguant et intelligent.

J’ai passé un excellent moment et je le répète : on est la sur une de mes meilleures lectures de l’année, tout compris (si ce n’est pas la meilleure, à voir).




En complément, vous pouvez aller voir d’autres avis sur ce roman : Gromovar, …

6 commentaires sur “The Sun Chronicles, book 1: Unconquerable Sun de Kate Elliott

Ajouter un commentaire

      1. Ben j’aime bien la SF d’action et d’aventure, mais en France on a beaucoup la SF socialo-politico-chiante… Donc je penche plus vers la fantasy 🙂

        D’ailleurs faut que je lise la suite de A Big ship at the edge of the universe

        Aimé par 1 personne

        1. Haha, je vois totalement de quoi tu veux parler. J’avoue qu’en dehors des vieilles séries que je rattrape (de l’époque des McCaffrey) ou des trucs très récents et traduits, je ne lis quasiment plus de SF dispo en VF.
          Les space op et les histoires d’aventure ne manquent pas en VO.

          Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :